Skip to main content

Les Canadiens terminent sur une bonne note

Galchenyuk et Pacioretty se rendent à 30 buts chacun dans une victoire de 5-2 contre le Lightning

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

MONTRÉAL - Les Canadiens de Montréal ont mis un point final à une saison misérable en défaisant le Lightning de Tampa Bay 5-2 devant 21 288 fidèles partisans au Centre Bell, samedi.

Dans un match dépourvu d'enjeu pour les deux équipes, c'était le Lightning qui avait plus à perdre. Déjà affectée par des blessures à des rouages importants, l'équipe de la Floride a d'ailleurs joué sur les talons à son dernier match de la saison régulière avant le début des séries éliminatoires.

 

Ç'a été d'autant plus visible à la suite de la blessure qui a mis fin à la soirée de travail du joueur de centre Tyler Johnson en première période.

Les Canadiens ont été plus fringants et pimpants, à quelques heures d'amorcer leurs vacances.

L'unique intrigue de la rencontre pour les partisans, c'était de voir si Alex Galchenyuk et Max Pacioretty se rendraient jusqu'au plateau des 30 buts.

Video: Pacioretty et Galchenyuk mènent le CH

Ils y sont parvenus tous les deux à l'aide de doublés. Pacioretty a étiré le suspense jusqu'à la fin en marquant dans un filet désert avec huit secondes à écouler au dernier vingt.

Tomas Plekanec a été l'autre marqueur, son 14e, et Mike Condon a eu la tâche facile en n'étant confronté qu'à 22 lancers.

Ondrej Palat (16e) et Jonathan Drouin (quatrième) l'ont déjoué. Pour Drouin, c'était son deuxième but en autant de matchs depuis son rappel de la Ligue américaine de hockey (LAH).  

Galchenyuk est le troisième plus jeune joueur de l'histoire du CH à atteindre la marque des 30 filets en saison régulière à l'âge de 22 ans et 57 jours. Seuls Bernard Geoffrion et Stéphane Richer ont signé l'exploit à un plus jeune âge.

« Heureusement que je ne le savais pas parce que ç'aurait davantage occupé mon esprit, a rigolé Galchenyuk. Plus je m'approchais des 30 buts, moins j'essayais d'y penser. À 27 et 28 buts, on m'en parlait de plus en plus, mais je tentais de bloquer ça et de préconiser mon style. Cela dit, je suis content d'avoir réussi. »

Galchenyuk est devenu très émotif quand on lui a parlé de son oncle qui est décédé l'an dernier, auquel il a dédié son exploit en entrevue sur la glace du Centre Bell à l'issue de la rencontre.

« Il était comme un grand frère pour moi. Je le voyais tous les étés. Ç'a été difficile, vous savez… », a-t-il évoqué dans le vestiaire avec des trémolos dans la voix, en étant incapable de compléter sa phrase et l'entrevue.

Avec une récolte de trois points, Galchenyuk a couronné sa plus fructueuse saison dans la LNH avec 56 points. Pacioretty a ajouté une passe tandis que l'autre membre du trio Brendan Gallagher ainsi que le vétéran défenseur Andrei Markov ont récolté deux aides chacun.

« Je suis très heureux pour "Chucky", a commenté l'entraîneur Michel Therrien. Le plateau des 30 buts, c'est un bel accomplissement. »

Le gardien réserviste du Lightning Andrei Vasilevskiy a connu un match peu commode, en étant confronté à 29 tirs.

Les Canadiens (38-38-6) ont conclu la saison avec 82 points. Il s'agit d'une culbute de 28 points par rapport à la saison dernière quand ils avaient pris le deuxième rang au classement de la LNH, avec 110 points.

Pour ce qui est du Lightning (46-31-5), il pansera ses plaies avant d'entreprendre les séries à domicile contre les Red Wings de Detroit.

Cooper furieux

Galchenyuk a tôt fait d'afficher ses couleurs en ouvrant le score à 5:11 du premier vingt. Gallagher a profité de la maladresse de Vasilevskiy derrière son but afin de lui soutirer le disque et de l'envoyer devant à son coéquipier, qui n'a eu qu'à viser le filet abandonné.

Le Lightning a par la suite perdu les services de Johnson que le défenseur Greg Pateryn a envoyé contre la bande avec un double-échec inutile. On venait de stopper l'action à 15:53 et Johnson ne représentait aucunement une menace pour le gardien Condon.

L'attaquant de petite taille du Lightning a chuté contre la bande, l'épaule gauche encaissant tout le choc. Johnson a été raccompagné au vestiaire des siens et on ne l'a pas revu.

L'entraîneur du Lightning Jon Cooper était furieux au terme de la soirée, condamnant avec véhémence le geste de Pateryn.

« Nous adorons tous ce sport pour des raisons d'honneur et de respect. Mais ce jeune a un mépris criant pour les deux, a-t-il vociféré, en parlant de Pateryn. C'était flagrant ce qui s'est produit et ça n'a pas sa place. Je suis à court de mots. J'espère qu'il (Johnson) va être correct. Je ne suis pas sûr de la tournure des événements, ni s'il a été blessé sérieusement. Je n'ai pas été aux informations. Il ne serait pas revenu même si nous avions été en séries éliminatoires, c'est assez révélateur. Ce type d'action peut mettre fin à la saison d'un joueur ou même compromettre sa carrière. Ce n'était pas chic. »

Son homologue Michel Therrien a simplement réagi quant à lui en disant qu'on ne veut jamais voir un rival être blessé et qu'il est d'avis que Pateryn n'a pas tenté de blesser Johnson.

À compter de ce moment, on a eu le sentiment que le Lightning a davantage levé le pied de l'accélérateur.

Plekanec a marqué en infériorité numérique à 16:27. Le vétéran tchèque a habilement déjoué le gardien après avoir reçu la passe de Lars Eller.

Pacioretty et Galchenyuk ont enchaîné au début de la deuxième période. Le premier a obtenu son 29e filet de la campagne grâce à un lancer des poignets chirurgical tandis que le second a fait mouche pendant un jeu de puissance.

Galchenyuk n'a pas caché sa joie pour un gars qui ne cessait de dire que le plateau des 30 buts n'était pas un objectif dans sa mire.

Pacioretty a bien failli l'imiter vers la fin du deuxième vingt, mais Vasilevskiy l'a frustré en étirant la jambière gauche.

En troisième, le Lightning a d'abord cru avoir marqué, mais on a annulé le but de Mike Blunden à la suite de la contestation des Canadiens. La décision prise sur la patinoire a été renversée parce qu'on a jugé que Blunden avait embêté Condon dans sa chute.

Peu après, à 6:33, Palat a privé Condon d'un jeu blanc pour de bon. Drouin a ensuite rétréci l'écart à 4-2 à 13:00.

Pacioretty a finalement connu sa quatrième saison d'affilée avec au moins 30 buts en tirant dans le filet abandonné.

« Je n'y pensais pas, à vrai dire, a mentionné Pacioretty. Ce n'était pas un objectif que je poursuivais, pas autant que les saisons précédentes en tout cas. Mais entre la deuxième et la troisième période, madame Béliveau (l'épouse du regretté Jean Béliveau) est venue me dire que je devais marquer un autre but. Vous ne voulez pas la décevoir quand elle vous formule une demande semblable », a-t-il conclu en retrouvant brièvement le sourire.

 

En voir plus