Skip to main content

Le Tricolore incapable d'acheter une victoire

Malgré une avance de 3-2 en troisième période, Montréal s'incline à Detroit et la séquence de matchs sans victoire est maintenant de sept

par Dave Hogg / Correspondant indépendant NHL.com

DETROIT -- Filip Zadina a compté à 3:52 de la fin de la partie pour procurer une victoire de 4-3 aux Red Wings de Detroit contre les Canadiens de Montréal mardi au Little Caesars Arena.

Detroit a comblé des déficits de 2-0 et 3-2, mais Zadina a permis aux Red Wings de prendre les devants pour la première fois du match avec son cinquième but de la saison.

« C'est très important pour moi. Je crois que c'est le but le plus important de ma carrière, a lancé la recrue. On avait vraiment besoin de gagner ce match. C'est une grosse victoire pour nous. On a prouvé qu'on n'abandonnait jamais. »

Cependant, de l'avis de l'entraîneur des Red Wings Jeff Blashill, le plus beau jeu de Zadina est survenu quelques secondes plus tôt.

« Il a poussé la rondelle vers la bande au lieu de tenter de réaliser un jeu spectaculaire, a expliqué Blashill. Ça nous a permis de garder la possession du disque en zone offensive et c'est ce qui a mené au but. C'est le genre de jeu qu'il n'aurait probablement pas fait il y a un an. Il aurait essayé de faire quelque chose de plus spectaculaire. »

Frans Nielsen a marqué deux fois pour Detroit (11-30-3), qui venait de perdre huit de ses neuf dernières parties. Jonathan Bernier a réalisé 23 arrêts.

« C'est très agréable », a déclaré Nielsen, qui n'avait compté qu'un seul but en 38 matchs avant l'affrontement de ce soir. « C'est bon de gagner, mais c'est une saison difficile pour moi. J'essaie de jouer du mieux que je peux chaque soir et je suis assez expérimenté pour savoir qu'il faut tout simplement persévérer. »

Nick Suzuki a inscrit un but et une aide pour Montréal (19-18-7), qui présente une fiche de 0-6-1 à ses sept dernières sorties. Charlie Lindgren a effectué 26 arrêts.

« On menait 2-1 au début de la troisième période et tout le monde dans le vestiaire croyait qu'on allait fermer les livres, a mentionné Lindgren. On savait qu'on aurait l'occasion de creuser l'écart, mais ils ont compté dans la première minute de l'engagement et ensuite, n'importe qui pouvait gagner. En fin de compte, ils ont fait plus de gros jeux que nous. »

Montréal a perdu ses trois duels contre les Red Wings cette saison, dont deux à domicile.

« Oui, ça fait mal, c'est certain », a indiqué Tomas Tatar, qui a entrepris sa carrière à Detroit. « On n'a pas d'excuses. On menait par un but au début de la troisième période et ils ont conclu le match de manière plus énergique que nous. »

Video: Le Tricolore échappe le match en 3e période, 4 à 3


Montréal a pris les devants 1-0 grâce à un but en infériorité numérique à 12:48 de la première période. Artturi Lehkonen a intercepté la passe transversale de Filip Hronek, puis il s'est échappé pour compter son 10e but de l'année.

Suzuki a doublé cette avance à 2-0 à 6:31 du deuxième tiers pendant que les siens évoluaient à cinq contre trois.

Le but de Nielsen en avantage numérique à 12:22 a permis aux Red Wings de réduire l'écart à 2-1. Givani Smith a obtenu une mention d'aide sur le jeu pour ainsi récolter son premier point dans la LNH.

Robby Fabbri a créé l'égalité à 0:51 de la troisième période en déjouant Lindgren du côté de la mitaine, mais Montréal a repris les devants 3-2 à 6:13 lorsque la passe de Victor Mete a dévié sur le patin de Hronek.

« On a souvent parlé des parties lors desquelles on a été frappés par la malchance et on s'est effondrés, a indiqué Blashill. Ce soir, ils ont eu ce but qui est sorti de nulle part, mais on a continué à jouer. »

Ilya Kovalchuk a amassé sa deuxième aide du match sur le but de Mete. Il en compte trois en deux parties avec les Canadiens.

Nielsen a marqué son deuxième filet de la soirée à 11:19 pour égaler le pointage 3-3. Nielsen, le meneur pour les buts en fusillade en carrière dans la LNH, a déjoué Lindgren du revers à la suite d'une échappée.

« Ce n'est pas la feinte que je voulais faire. Je voulais lancer sur mon côté droit, mais la rondelle a bondi à la dernière seconde, a-t-il raconté. Je n'avais pas d'autre choix que d'y aller avec mon revers. »

Un pépin technique a marqué le début de la soirée lorsque le microphone a cessé de fonctionner pendant l'hymne national canadien. Toutefois, la foule de Detroit a pris la relève avec l'aide de l'organiste de l'amphithéâtre.

Ce qu'ils ont dit

« L'effort est là, la plupart du temps, mais parfois, on ne semble pas assez dévoués pour faire les bonnes choses. Que ce soit des replis brouillons ou des mauvaises décisions avec la rondelle, c'est ce qui nous nuit en ce moment. Notre formation est décimée, alors on en demande beaucoup à certains joueurs et je pense que la fatigue commence aussi à s'installer. » -- L'entraîneur des Canadiens Claude Julien

« Il est nettement meilleur que l'an passé. Il a travaillé fort pour y arriver, alors c'est un compliment bien mérité. C'est beaucoup une question de confiance, mais il fait aussi du bon travail pour bloquer des rondelles et gagner ses batailles. Ainsi, il a plus souvent la rondelle et il a le talent pour marquer. » -- L'entraîneur des Red Wings Jeff Blashill à propos de la recrue Filip Zadina

Ce qu'il faut savoir

Kovalchuk a disputé son 899e match dans la LNH. Il a inscrit 862 points (436 buts, 426 aides). … Les Red Wings montrent un dossier de 3-0-0 contre Montréal et de 8-30-3 contre le reste de la ligue.

La suite

Canadiens : Accueilleront les Oilers d'Edmonton jeudi (19 h HE; TSN2, RDS, SNW, NHL.TV)
Red Wings : Accueilleront les Sénateurs d'Ottawa vendredi (19 h 30 HE; NHLN, FS-D, TSN5, RDS, NHL.TV)

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.