Skip to main content

Les Canadiens s'encouragent en regardant le verre à moitié plein

L'entraîneur Claude Julien souligne que malgré les deux défaites cette semaine l'équipe vient d'engranger six points sur une possibilité de huit

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

MONTRÉAL - Les Canadiens ont désespérément besoin de points de classement. Ils viennent d'en voir deux précieux leur filer entre les doigts cette semaine dans les deux défaites encaissées au bris d'égalité.

Comme l'heure n'est pas au négativisme, l'entraîneur Claude Julien préfère voir les six points sur une possibilité de huit que l'équipe vient d'engranger que les deux plus récents perdus.

« Nous aurons une chance de nous replacer dans la lutte pour une place en séries éliminatoires si nous continuons d'amasser les points à ce rythme », a-t-il souligné à l'issue du revers crève-cœur de 5-4 en prolongation contre les Islanders de New York.

Avec 42 points, les Canadiens (18-20-6) ont reculé à huit points des Islanders (23-18-4) qui occupent la seconde place de quatrième as dans l'Association Est.

« Il faut rester positif même s'il s'agit d'une défaite frustrante, a continué Julien. Nous devons continuer de travailler. Les gens qui nous suivent voient que nous fournissons un bel effort. Il faut trouver le moyen d'amasser les deux points par match le plus possible. »

Le capitaine Max Pacioretty adhère à la philosophie du verre à moitié plein plutôt qu'à moitié vide.

« Nous devons être persévérants et ça va finir par fonctionner. Aux amateurs qui soutiennent que nous n'essayons pas d'aller dans la bonne voie, je peux argumenter avec eux longuement. Nous jouons du hockey solide. Regardez notre formation présentement. Elle est très différente de celle que nous avions au camp d'entraînement. Il y a plusieurs nouveaux visages. Beaucoup de joueurs sont appelés à camper de nouveaux rôles ou à évoluer à de nouvelles positions. Nous avons perdu les services de deux joueurs importants dans le match précédent et ceux qui les ont remplacés ont fait du bon boulot. Il faut continuer et nous obtiendrons de bons résultats. »

Paul Byron a été appelé mardi à jouer à la position de centre. Il s'est bien tiré d'affaire en compagnie de Pacioretty et de Charles Hudon. L'unité a été confrontée la plupart du temps au redoutable trio piloté par Mathew Barzal, avec Anthony Beauvilier et Jordan Eberle.

Byron a partagé les tâches avec Hudon sur les mises au jeu. Le duo a conservé un taux de réussite légèrement inférieur à 50 pour cent.

« C'est normal que Paul ait dû apporter des ajustements à son jeu, a noté Julien. Peu importe qui j'aurais utilisé, ç'aurait été la même chose. C'est la situation dans laquelle nous sommes, nous n'avons pas le choix. Charles Hudon a été très bon sur les mises au jeu (50 pour cent) et Paul a été très bon pour couvrir beaucoup de glace. Ça s'est tout de même bien déroulé. »

« Prime time » Deslauriers

Julien a par ailleurs fait monter en grade pendant la rencontre Nicolas Deslauriers après qu'il eut réussi son sixième but de la saison. Deslauriers a été muté avec Jonathan Drouin et Alex Galchenyuk, à la place de Daniel Carr qui a incidemment été le seul joueur du CH qui n'a pas obtenu de tir au but face aux Islanders.

« Nicolas est un modèle pour les autres. Il patine et il s'implique physiquement. Je l'ai mis avec Drouin et Galchenyuk afin de leur insuffler de l'énergie. Il méritait cette chance. Est-ce qu'il représente une surprise pour nous? Je dirais qu'il est un bon atout. Je l'apprécie beaucoup. J'affectionne ce qu'il nous apporte comme contribution. Son attitude est irréprochable. C'est un compétiteur, il veut s'améliorer. Il voit ses efforts être récompensés. C'est agréable de travailler avec des joueurs comme lui. »

Deslauriers, âgé de 26 ans, a dit connaître ses meilleurs moments en carrière. Il a égalé un sommet personnel avec son sixième but de la saison. Il avait obtenu six filets en 70 matchs dans l'uniforme des Sabres de Buffalo en 2015-16. Cette saison, il n'a eu besoin que de 24 matchs.

« Avec la maturité que j'ai acquise et les obstacles que j'ai surmontés, je me sens bien sur la glace et à l'extérieur, a-t-il souligné. Je suis dans mon 'prime time'. Je dois continuer. J'ai confiance en mes moyens. »

Logan Shaw à Boston

Acquis au ballottage lundi, l'attaquant Logan Shaw, anciennement des Ducks d'Anaheim, va rejoindre les Canadiens à Boston, mardi. Âgé de 25 ans, Shaw totalise huit points en 42 rencontres cette saison. Il a disputé 150 matchs dans la LNH, avec 25 points à sa fiche (10-15).

« On me dit qu'il possède peut-être plus de talent offensif que ce qu'il démontre présentement. Avec toutes les blessures, c'est un bon geste de Marc (Bergevin, le directeur général) de nous donner un peu de renfort », a affirmé Julien.

Phillip Danault n'accompagnera pas l'équipe, lui qui demeure au repos en raison des symptômes liés à une commotion cérébrale.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.