Skip to main content

La présence de Petry hautement improbable pour le match no 1

Les Canadiens plus optimistes de saluer le retour au jeu du vétéran défenseur pour la suite de la série contre les Golden Knights

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

MONTRÉAL - La présence de Jeff Petry demeure hautement improbable chez les Canadiens de Montréal pour le match no 1 contre les Golden Knights de Vegas, lundi (21h HE; TVAS, CBC, SN, NBCSN).

L'entraîneur par intérim du CH Dominique Ducharme a indiqué vendredi que les chances sont bonnes que le défenseur Petry ainsi que les deux joueurs blessés de l'équipe, l'attaquant Jake Evans et le défenseur Jon Merrill, soient disponibles après lundi.

« Nous ne fondons pas de grands espoirs pour le premier match, mais tout peut arriver », a affirmé l'entraîneur, vendredi. « Les trois progressent bien, mais c'est surtout après le premier match qu'il pourrait y avoir des retours au jeu. »

À LIRE AUSSI: Romanov n'en pouvait plus de ronger son freinCanadiens: Bob Gainey en renfortJake Evans prend du mieux

Petry soigne une blessure au haut du corps, qu'on croit être à la main droite. Il se l'est infligée au cours du match no 3 de la série de deuxième tour contre les Jets de Winnipeg, dimanche. Evans récupère d'une commotion cérébrale qu'il a subie dans le premier match face aux Jets. Merrill est absent depuis le match no 6 de la série contre les Maple Leafs de Toronto en raison d'une blessure qui est restée sans précision.

Lequel est le plus proche d'un retour? « C'est une bonne question, a répondu Ducharme. Les trois sont sur la bonne voie. Il n'y en a pas un qui est en avance sur les autres. »

Evans a recommencé à patiner, vendredi, un peu plus d'une semaine après avoir été victime de l'assaut de l'attaquant Mark Scheifele.

Les Canadiens ont tenu un entraînement hors glace, vendredi. Ils tiendront une dernière séance sur la glace à Brossard avant de se rendre vers Las Vegas, samedi. Les champions de la section Nord Scotia s'entraîneront sur place, dimanche, avant le début de la série demi-finale contre les champions de la section Ouest Honda.

Pour la première fois en 2021, les Canadiens affronteront de nouveaux adversaires, devant une salle comble de plus de 18 000 spectateurs au T-Mobile Arena de surcroît.

Perry, informateur privilégié

« Ce sera différent, ça fera bizarre », a commenté le vétéran attaquant Corey Perry. « Je les ai souvent affrontés, la saison dernière. C'est passablement la même équipe. C'est une nouvelle série. Nous serons prêts pour le premier match. Les gars ont tous très hâte. »

La saison dernière, Perry s'alignait avec les Stars de Dallas, qui ont mis fin au parcours en séries éliminatoires des Golden Knights, dans la bulle d'Edmonton en 2020. Les Stars avaient été dominés, notamment au chapitre des lancers, mais ils avaient trouvé le moyen de s'imposer en six matchs en demi-finale.

« Notre gardien Anton Khudobin avait été spectaculaire. Les Golden Knights avaient eu d'innombrables chances de marquer, mais nous étions parvenus à enrayer leurs chances de plus grandes qualités. Je crois en mes coéquipiers et en notre capacité de pouvoir faire la même chose et les frustrer cette année. Nous devrons être du bon côté de la rondelle la plupart du temps. » 

Video: WPG@MTL, #3: Perry profite d'une présence soutenue

Les Golden Knights sont la même équipe, à quelques exceptions près, la principale ayant été l'acquisition du vétéran défenseur Alex Pietrangelo. Perry représente donc une source d'information privilégiée pour le groupe d'entraîneurs du Tricolore dans l'élaboration de stratégies. 

« Nous abordons plus souvent l'aspect psychologique ou l'approche à préconiser avec des vétérans de la trempe de Corey, a indiqué Ducharme. Nous visons le même objectif, nous utilisons toutes les informations que nous pouvons obtenir de la part de joueurs qui ont fait partie des Golden Knights (Tomas Tatar et Merrill), ou d'expériences précédentes comme la série Stars-Golden Knights, l'an dernier. »  

Foule bruyante, mais pas intimidante

Ducharme a dit que ses troupiers ne seront pas intimidés d'évoluer devant la foule du T-Mobile Arena, qui est une des plus animées dans la LNH.

« Je ne vois pas la foule de Las Vegas comme étant une des intimidantes, mais plutôt une des plus bruyantes, a mentionné l'entraîneur recrue. Nous pouvons nous en servir, je ne vois pas ça comme un problème. »

Ducharme a ajouté qu'on ne ressent pas la nécessité d'aborder le sujet avec les jeunes joueurs de l'équipe.

« Les Golden Knights connaissent de bons débuts de match à domicile. Ils se nourrissent de l'énergie de la foule. Nous faisons du bon travail de ce côté-là depuis sept matchs (sept victoires). Nous voulons poursuivre dans la même voie. Nos jeunes sont passés au travers de beaucoup de choses. »
 

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.