Skip to main content

Un beau cadeau pour Riley Barber

L'attaquant qui vient d'être rappelé par les Canadiens jouera dans sa ville natale, mardi

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

BROSSARD - Les Canadiens de Montréal ont fait un cadeau de Noël à Riley Barber quelques semaines plus tôt, dimanche, en le rappelant de l'équipe-école de Laval.

L'attaquant natif de Pittsburgh était déjà très fébrile à plus de 24 heures d'affronter l'équipe de son enfance, les Penguins, au PPG Paints Arena, mardi (19 h HE, RDS, TSN2, ATTSN-PT, ESPN+, NHL.TV).

À LIRE AUSSI : Canadiens : Domi se cherche

« Je peux difficilement être plus heureux », a-t-il lancé avant le départ des Canadiens vers la ville de l'acier, lundi.

« C'est un moment très particulier de retourner à l'endroit où tout a commencé pour moi et en portant le chandail des Canadiens. Ma famille et moi n'oublierons pas ça de sitôt.

« J'ai justement plusieurs membres de ma famille, des cousins, qui demeurent toujours à Pittsburgh et ils sont déjà très énervés. Ma mère est déjà en route et elle devrait arriver avant moi. »

Barber, âgé de 25 ans, a grandi à Pittsburgh et il était de son propre aveu un farouche partisan des Penguins.

« Mon premier souvenir est le rachat de l'équipe par Mario Lemieux (en 1999) et j'ai également été marqué par les arrivées de Sidney Crosby et d'Evgeni Malkin », a-t-il évoqué, lundi. 

« J'ai même été témoin au Joe Louis Arena de Detroit de la conquête de la Coupe Stanley des Penguins contre les Red Wings en 2009, au septième match de la Finale. Vous vous souvenez de l'arrêt de Marc-André Fleury à la toute fin? »

Barber a raconté qu'il a fait partie d'équipes qui n'étaient pas piquées des vers, que son père dirigeait, à ses débuts dans le hockey mineur à Pittsburgh. Il y avait de futurs joueurs de la LNH en J.T. Miller (Canucks de Vancouver), Vincent Trocheck (Panthers de la Floride) et le gardien John Gibson (Ducks d'Anaheim). 

Barber en sera mardi à son quatrième match seulement dans la LNH - son premier en presque trois ans. Repêché par les Capitals de Washington en 2012 (167e au total), il a livré trois matchs sous les couleurs des Capitals en février 2017 - aucun point. 

Video: FLA@MTL: Barber fait 3-3 en troisième

« C'est différent comme sensation, a-t-il admis. La première fois que vous êtes rappelé, vous êtes quelque peu ébloui. Maintenant, je suis plus détendu et je veux savourer pleinement l'occasion. »

Barber s'illustrait chez le Rocket dernièrement, en évoluant avec Ryan Poehling et Jake Evans. Il s'amène avec le grand club avec une récolte de 18 points en 21 matchs.

« Nous avions besoin d'un ailier droit pour le quatrième trio et il était le gars tout désigné », a commenté l'entraîneur Claude Julien, en expliquant en partie la raison pour laquelle on a rétrogradé Charles Hudon.

« Quand on discute du rappel d'un joueur, on se fait dire lesquels seraient les plus méritants. Comme je ne peux pas regarder tous les matchs du Rocket, je me base sur les commentaires des autres. Je sais que Riley jouait du bon hockey dernièrement et qu'il était menaçant à l'attaque. Il avait connu un lent début de saison, mais il s'était replacé. »

À sa première saison dans l'organisation, Barber a connu un camp d'entraînement intéressant. Il avait été un des derniers attaquants retranchés.

« Moi, j'ai hâte de jouer et de prouver que j'ai ma place ici », a résumé Barber qui mesure 6 pieds et qui pèse 198 livres.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.