Skip to main content

Les Canadiens l'emportent 4-1 contre les Maple Leafs

Ils signent une 10e victoire d'affilée face à leurs grands rivaux

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

MONTRÉAL - Les Canadiens de Montréal ont complété le balayage de leur série saisonnière de quatre affrontements contre les infortunés Maple Leafs de Toronto, en l'emportant 4-1 au Centre Bell samedi.

Ce faisant, les Canadiens ont signé une 10e victoire d'affilée face aux Maple Leafs, égalant leur plus longue séquence de succès en 99 ans de rivalité.

 

La première série de 10 gains remonte à 1958, s'étant échelonnée entre le 2 janvier et le 12 novembre.

Les Maple Leafs ont vaincu le Tricolore pour la dernière fois le 18 janvier 2014 à Toronto (5-3).

Video: Pacioretty nets two, leads Canadiens to win

« Nous avons affiché beaucoup d'enthousiasme et d'énergie, a commenté l'entraîneur Michel Therrien. Notre échec avant était très efficace. Nous voulions exercer de la pression sur la défense des Maple Leafs, avec le résultat qu'on connaît. »

Max Pacioretty, avec ses 22e et 23e buts de la saison, Alex Galchenyuk, son 17e, et Devante Smith Pelly, son sixième, ont été les artisans de la 30e victoire des Canadiens (30-27-5) cette saison.

Matt Hunwick a été le seul marqueur des Maple Leafs (21-29-10).

Mike Condon (31 arrêts) a nettement remporté son duel face à Jonathan Bernier (32 arrêts). Bernier a cédé trois buts ou plus pour la septième fois dans ses neuf derniers matchs.

« Mike va très bien, a mentionné Therrien. Comme vous pouvez le constater, vous avez besoin de solides performances de votre gardien et Mike a été encore très solide. Il gagne beaucoup en confiance, ce qui est positif. »

Jeu échevelé

Si la première période avait été une perruque, il aurait fallu la peigner parce que c'était échevelé comme jeu. Il n'y a pas eu une équipe meilleure que l'autre.

Chez les Canadiens, Phillip Danault et Michael McCarron ont été utilisés à la position de centre tandis que Jacob De La Rose a été muté à l'aile gauche au sein du trio de Danault. Le vétéran joueur de centre Torrey Mitchell a évolué à la gauche de McCarron.

Les Maple Leafs, qui misaient sur le soutien d'un bon contingent de partisans, ont marqué les premiers pendant une présence du trio de Danault.

Hunwick a battu de vitesse Paul Byron dans une situation à deux contre deux qui s'est développée du centre de la patinoire, et il a enfoncé dans l'ouverture béante le retour du tir de Brendan Leipsic, à 5:29.

Galchenyuk a créé l'égalité à 7:01 à l'aide d'un tir appuyé décoché du bas du cercle droit. Bernier n'y a vu que du feu, d'autant que Lars Eller a commis un brin d'obstruction devant lui tout juste avant la dégaine de son coéquipier.

Pour le reste, le retour de Pierre-Alexandre Parenteau vers le vestiaire des Maple Leafs pendant une pause publicitaire a piqué la curiosité. On a fait savoir au début du deuxième vingt que Parenteau avait quitté la rencontre en raison de spasmes musculaires au cou et à une épaule.

McCarron : premier point

La chevelure a à peine eu plus d'allure en deuxième période. Les hôtes ont pris l'avantage dans plusieurs aspects, incluant au tableau indicateur.

Tôt, pendant un jeu de puissance, Brendan Gallagher s'est vu refuser un but parce qu'il a rabattu la rondelle dans le filet au-dessus de la hauteur permise. La reprise vidéo a permis de valider la décision qui avait été rendue sur la patinoire.

À 10:39, Smith-Pelly a réussi le seul filet de la période, n'ayant qu'à pousser le disque qui avait bondi derrière le gardien. Sur la séquence, McCarron a vu la rondelle bifurquer sur lui à la suite du tir d'Alexei Emelin. L'attaquant recrue a été crédité de son premier point dans la LNH, à son troisième match.

« C'est un beau moment, a commenté McCarron. Je luttais pour mon positionnement devant le filet et la rondelle a rebondi sur mon derrière et elle s'est retrouvée sur la lame du bâton de Devante Smith-Pelly derrière le gardien. »

Leo Komarov a obtenu la meilleure chance de marquer des Maple Leafs. Il a pu filer seul à partir de la ligne bleue des siens en infériorité numérique, mais Condon est demeuré de marbre.

Doublé de Pacio

En troisième, P.K. Subban a écopé d'une mauvaise pénalité d'inconduite en maugréant auprès d'un des arbitres. Le défenseur a feint d'atteindre l'arbitre Frederick L'Ecuyer de la lame de son bâton parce qu'il venait de subir le même traitement de la part d'un rival.

« Je lui ai demandé s'il aimait avoir un bâton au visage et de toute évidence il n'aime pas ça parce qu'il m'a décerné une pénalité, a expliqué Subban. Vous ne voulez pas balancer votre bâton au visage d'un arbitre comme je l'ai fait. Mais c'était assez clair que le joueur des Maple Leafs m'avait atteint au visage. La lame de son bâton était rendue dans mon chandail. Je lui ai donc fait savoir. »

Les Maple Leafs n'ont pas profité de l'indiscipline de Subban. Condon a signé un bijou d'arrêt face à Leipsic qui a décoché un tir bas sur réception.

Peu de temps après son retour dans l'action, Subban a amorcé la séquence du premier but de Pacioretty à 6:33. Le vétéran Andrei Markov a réalisé le gros du jeu en relayant le disque au capitaine qui a tiré sans crier gare.

Pacioretty a fait 4-1 à 8:07, profitant d'un rebond généreux de la rondelle sur la bande que Bernier n'a pas intercepté avec sa mitaine.

« J'ai beaucoup apprécié le jeu de ce trio en troisième période, a relevé Therrien. Ils ont vu leurs efforts être récompensés. Sur le premier but, quel jeu d'Andrei Markov, et il fallait avoir du talent pour décocher un lancer semblable. »  

 

En voir plus