Skip to main content

Les Canadiens et Ilya Kovalchuk discutent d'un nouveau contrat

Claude Julien ne demanderait pas mieux que le vétéran attaquant russe reste avec l'équipe

par Robert Laflamme @LNH_FR

OTTAWA - L'entraîneur Claude Julien ne demanderait pas mieux que les Canadiens de Montréal retiennent les services du vétéran attaquant Ilya Kovalchuk. Le principal intéressé, Kovalchuk, ne demanderait pas mieux que de rester.

Si un plus un font deux, on devrait donc logiquement assister à la concrétisation de l'union au cours des prochains jours.

À LIRE : Le CH rappellera un défenseur vendredi soir | Que feront les Canadiens à la date limite des transactions?

L'équipe et le conseiller du joueur tenteraient en tout cas de conclure une entente en vue de la saison prochaine, à quelques jours de la date limite des transactions dans la LNH, lundi.

« Vous devriez lui demander », a répondu Kovalchuk, vendredi, quand on lui a demandé s'il y avait des pourparlers entre le directeur général Marc Bergevin et son conseiller J. P. Barry. « Ça se passe entre nous, mais je ne suis pas mon agent ni Marc », a-t-il ajouté, en tentant de convaincre les journalistes qu'il n'est pas au courant des discussions à propos de sa propre situation. « Moi, je me concentre sur le prochain match de l'équipe, samedi. Pour le reste, on verra ce qui arrivera.

« Comme j'ai déjà dit plusieurs fois : je suis heureux avec les Canadiens et Montréal est un bon endroit où jouer. »

Julien a dit souhaiter que Kovalchuk reste, tout en répétant que le vétéran exerce une influence positive sur le groupe, ce qui lui rappelle l'arrivée de Mark Recchi à l'époque où il dirigeait les Bruins de Boston.

Video: TOR@MTL : Kovalchuk joue les héros en prolongation

Quand on lui a fait remarquer que Kovalchuk s'était refroidi à l'attaque, en étant blanchi dans ses six derniers matchs, l'entraîneur s'est même porté à sa défense.

« Il obtient quand même des chances de marquer, a-t-il soulevé. Il s'implique dans d'autres aspects du jeu et ses habitudes de travail sont exemplaires. Les gens doutaient de sa volonté de bien faire sans la rondelle, ce n'est pas le cas. Depuis qu'il est avec nous, il montre tous les atouts d'un bon vétéran. S'il ne marque pas, il apporte quelque chose d'autre à l'équipe. » 

Kovalchuk a tout de même dit savoir qu'on juge sa performance sur les points qu'il porte à son dossier.

« Je dois produire davantage. J'estime avoir des chances de qualité à chacun des matchs, mais la chance ne me sourit pas toujours. Ça arrive. C'est une longue saison. Je dois travailler encore plus fort afin d'aider l'équipe à gagner autrement. Que ce soit en bloquant des tirs, ou peu importe. Mais je dois recommencer à produire, c'est sûr. »

Le Russe âgé de 36 ans a vu son temps de jeu diminuer quelque peu à la suite du retour au jeu de quelques éléments à l'attaque.

« C'est correct. Je suis sûr que si je recommence à marquer ou à amasser des points, j'aurai plus de temps de glace, a-t-il opiné. C'est comme ça que ça fonctionne. »

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.