Skip to main content

Les Canadiens en vacances

Les Rangers signent une victoire finale de 3-1 devant leurs partisans

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

NEW YORK - Les Canadiens de Montréal sont en vacances. Les Rangers de New York ont anéanti leurs espoirs de remporter la Coupe Stanley en 2017 dès le premier tour des séries éliminatoires, en l'emportant 3-1 au Madison Square Garden, samedi.

Les Rangers ont donc enlevé les honneurs de la confrontation entre les deux équipes de l'Association de l'Est en six matchs, 4-2.

« J'ai trouvé que la série avait été très serrée », a commenté l'entraîneur du Tricolore Claude Julien. « On n'a qu'à regarder le score des matchs, qui se sont tous décidés par un écart d'un but ou presque. Nous avons eu beaucoup de difficulté à marquer des buts. C'est ce qui a été la plus grande différence. »

Son homologue des Rangers, Alain Vigneault, a affirmé que les Canadiens avaient été de coriaces adversaires.

« Ils ont été très compétitifs. Ç'a été une série chaudement disputée. Notre gardien a fait des arrêts importants et nous en sommes ressortis gagnants. »

Video: Résumé : Emelin marque dans la défaite de 3 à 1 du CH

Pour lui, le tournant a été la performance de ses troupiers dans le match no 4 à domicile. Ils sont revenus plus forts pour créer l'égalité 2-2 dans la série, après avoir connu une contre-performance dans la troisième rencontre.

« Les gars ont affiché une excellente concentration et démontré une grande force de caractère, les a-t-il encensés. Nous n'avions pas bien joué dans le match no 3 après être passés à 17 secondes de prendre les devants 2-0 dans la série à Montréal. »

Lundqvist au sommet

Samedi, Mats Zuccarello a réussi deux buts, ses deuxième et troisième de la série, Derek Stepan a marqué dans un filet désert tandis que le vétéran gardien Henrik Lundqvist a effectué 27 arrêts.

« Nous nous sommes butés à un gardien en grande forme. Il a été le meilleur joueur des Rangers dans la série », a argué Julien.

Seul le défenseur Alexei Emelin a déjoué Lundqvist afin de procurer l'avance aux Canadiens en première période. Pour Emelin, c'était un premier but en carrière en séries éliminatoires de la Coupe Stanley.

« Pour une raison que j'ignore, c'est plus difficile pour Henrik face aux Canadiens en saison régulière », a reconnu le pilote des Rangers Alain Vigneault, en relavant le brio de Lundqvist en séries contre les Canadiens, il y a trois ans. « Je savais que quand les séries commenceraient, il serait prêt. Il est toujours prêt.

« Je ne crois pas qu'il s'était donné comme défi personnel d'être meilleur que Price. Il se concentre sur ce qu'il a à faire, et c'est ce qu'il a fait. » 

Effondrement en deuxième

Le Tricolore a complètement dominé l'engagement initial, 11-6 dans la colonne des tirs, avant de connaître un autre effondrement en deuxième période.

Le match s'est joué tôt dans la période. Le défenseur Jordie Benn du CH a écopé d'une pénalité à 1:30 et Zuccarello a trompé la vigilance de Price à 2:36. Son lancer décoché à la gauche du filet a déjoué le gardien du côté rapproché. Un tir que Price, auteur de 20 arrêts pour la soirée, aurait sûrement voulu ravoir la chance de stopper.

Les « Blueshirts » pouvaient difficilement trouver de meilleur moment pour obtenir leur première réussite de la série en supériorité numérique.

Les Rangers ont par la suite pris l'initiative de la rencontre, comme ils l'ont souvent fait au cours de la série. Zuccarello leur a donné l'avance pour de bon, à 13:21. En troisième période, les hôtes ont fermé la porte à double tour.

Tomas Plekanec est celui qui est passé le plus près de créer l'égalité à un peu de deux minutes de la fin.

Stepan a mis fin au suspense avec 18 secondes à écouler, en envoyant la rondelle dans le filet abandonné.

Au bout du compte, la meilleure équipe a gagné.

Les Canadiens avaient remporté les trois duels face aux Rangers en saison régulière. Comme quoi les séries sont véritablement une nouvelle saison.

But du match

Le deuxième but de Zuccarello qui a profité du beau travail de ses compagnons de trio, Kevin Hayes et J.T. Miller, dans le territoire ennemi. Miller a remporté sa bataille contre le défenseur Brandon Davidson sur le côté gauche. Positionné sur le flanc, Zuccarello n'a eu qu'à rediriger le relais de Hayes dans l'ouverture béante même avec Benn à ses trousses.

Video: MTL@NYR, #6: Zuccarello complète la passe de Hayes

Arrêt du match

Celui de Lundqvist face à Tomas Plekanec vers la fin du dernier tiers. Le gardien suédois a stoppé le tir du Tchèque à courte distance à l'aide de la jambière gauche.

Video: undefined

Sous le radar

Le défenseur Dan Girardi des Rangers s'est bien ressaisi après avoir commis huit revirements dans le match no 5. Girardi a bloqué quatre lancers, tout en appliquant deux mises en échec et obtenant deux tirs au but pour 20:26 de temps de jeu. Il a amassé une aide sur le but de Stepan.

Jeu du match

Les Rangers étaient mûrs pour marquer en supériorité numérique, comme l'avait souligné l'entraîneur Vigneault, samedi matin. Leur premier but de la série en pareilles circonstances inscrit par Zuccarello, a mis fin à une disette de 0-en-14 et a fait chavirer le match no 6.

Video: MTL@NYR, #6: Zuccarello nivelle la marque en A.N.

Ce qu'ils ont dit

« C'est (Zuccarello) une petite peste très compétitive. Il se donne à fond à toutes ses présences. Il s'est établi comme un rouage important pour nous au fil des saisons. Pas uniquement pour ce qu'il fait sur la glace. C'est un rassembleur, un bon coéquipier. Il a choisi un bon moment pour connaître un gros match. » -- L'entraîneur des Rangers Alain Vigneault.

« La ligne entre la victoire et la défaite est très mince. Les Rangers ont fait un peu plus de choses que nous. Ce n'est pas un manque d'effort de la part de notre groupe. Nous pouvons être fiers de la bataille que nous leur avons livrée. L'élimination est très dure à avaler en ce moment. » -- L'ailier Brendan Gallagher des Canadiens. 

Ce qu'il faut savoir

Les Rangers ont remporté au moins une série au cours de cinq des six dernières années, l'exception étant la saison dernière quand ils ont subi l'élimination face aux Penguins de Pittsburgh dès le premier tour. La dernière fois qu'ils avaient réalisé le fait d'armes, sous la formule actuelle des séries de la Coupe Stanley, c'était entre les années 1992 et 1997.

La suite

Les Rangers se mesureront au deuxième tour aux gagnants de la série entre les Bruins de Boston et les Sénateurs d'Ottawa.

En voir plus