Skip to main content

Les Canadiens échangent Devante Smith-Pelly aux Devils

Le Tricolore obtient l'attaquant Stefan Matteau du New Jersey

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

Les Canadiens de Montréal ont conclu une transaction tout juste avant l'heure de tombée, en obtenant le jeune attaquant Stefan Matteau des Devils du New Jersey.

Le Tricolore a cédé aux Devils l'attaquant Devante Smith-Pelly, qu'il avait acquis la saison dernière des Ducks d'Anaheim dans l'échange de Jiri Sekac.

Cette saison, Smith-Pelly, âgé de 23 ans, a réussi six buts et il a ajouté autant de passes en 46 matchs.

Inconsolable

Smith-Pelly était très ému quand il a rencontré les journalistes de Montréal avant de quitter San Jose, où se trouvent les Canadiens.

« C'était la réalisation d'un rêve pour moi que de jouer pour une équipe canadienne. Je n'aime pas ça (it sucks)», a-t-il conclu en fondant en larmes, en arborant encore sa casquette des Canadiens.

Smith-Pelly avait auparavant admis qu'il n'avait pas toujours été d'accord avec les décisions prises à son endroit, mais que ça fait partie du métier.

« Je me suis fait de bons amis ici et j'aimais tout de la ville, les partisans et l'équipe. C'est difficile. »

Smith-Pelly était apprécié de ses coéquipiers. Plusieurs ont pris le temps de le saluer et de lui souhaiter la meilleure des chances sur les réseaux sociaux.

En 66 matchs dans l'uniforme des Canadiens, il a marqué sept buts et fourni huit passes pour 15 points. Il a ajouté un but et deux passes en 12 rencontres en séries éliminatoires.

Nouveau départ

Pour ce qui est de Matteau, 22 ans, fils de l'ancien hockeyeur québécois Stéphane Matteau, il a obtenu un but en 20 matchs cette saison. Le premier choix des Devils en 2012 (29e au total) a trois buts et deux passes à son actif en 44 matchs en carrière.

«Je n'ai pas joué autant que je l'aurais voulu au New Jersey, mais je me concentre maintenant sur l'avenir et je suis emballé d'être à Montréal», a déclaré Matteau.

Le jeune homme a dit avoir eu la chance de discuter avec son père et que, comme lui, il voit cette occasion comme un nouveau départ pour lui.

«Je suis encore jeune et je n'ai pas fini de me développer. Je peux jouer physique et marquer des buts », a renchéri Stefan qui est né à Chicago quand son père portait les couleurs des Blackhawks de Chicago.

 

En voir plus