Skip to main content

Les Canadiens devront se méfier des Thrashers au dossier peu reluisant

LNH.com @NHL

MONTREAL - Un match-piège attend les Canadiens, mardi soir, au Centre Bell. Vainqueur à ses quatre dernières rencontres, le Tricolore va se frotter aux Thrashers d'Atlanta, la pire formation de l'Association Est. La tentation de lever le pied sera grande pour les joueurs de Guy Carbonneau qui se retrouveront face à un rival de niveau inférieur. En apparence du moins.

"On ne considère par les Thrashers comme des proies faciles, prévient Christopher Higgins. Ils ont des joueurs de talent capables de changer l'allure d'un match très rapidement."

Ilya Kovalchuk occupe le premier rang des pointeurs de l'équipe. Le Russe a récolté 12 points dont six buts. Il a aussi fait la différence aux tirs de barrage, mardi dernier, à Toronto. Les Thrashers misent aussi sur Vyacheslav Kozlov (4-1-5) et Marian Hossa (2-1-3).

Selon Higgins, les Canadiens ne risquent pas de pécher par excès de confiance.

"On va jouer devant nos partisans. Notre niveau d'intensité sera aussi élevé qu'à l'étranger, assure-t-il. On a aussi une belle série de victoires à maintenir. On veut la poursuivre le plus longtemps possible."

Un mauvais départ

Les Thrashers ont subi la défaite à leurs six premiers matchs, ce qui a mené au congédiement de l'entraîneur Bob Hartley. Depuis, l'équipe a conservé un dossier de 3-2-0 sous la direction du directeur général Don Waddell.

"Les Thrashers veulent racheter leur mauvais départ, fait valoir Patrice Brisebois. Ils vont vouloir nous prendre deux points sur notre glace. Pour l'emporter, il faudra travailler plus fort qu'eux tout en respectant notre plan de match", ajoute le vétéran défenseur.

Mike Komisarek dit qu'il ne faut surtout pas se fier au dossier (3-8-0) des Thrashers.

"C'est une meilleure équipe que le laisse croire le classement, note Komisarek. Le directeur général est aussi derrière le banc, ce qui est de nature à fouetter l'équipe. Et puis les joueurs savent bien qu'ils seront les prochains à partir maintenant que l'entraîneur a été congédié."

Guy Carbonneau croit que son équipe sera en mesure de relever le défi proposé par les Thrashers.

"C'est toujours dangereux de revenir à la maison après une belle séquence à l'étranger, admet Carbo. Je reste quand même confiant. Les joueurs apprécient ce qu'ils ont fait jusqu'ici. Ils sont contents d'avoir des points en banque. Mais ils savent revenir sur terre pour se préparer en vue du prochain match."

En 10 matchs, les Canadiens n'ont jamais tiré de l'arrière après une période.

"C'est surtout une question de concentration, dit Carbonneau. On fait attention aux détails dès le début du match. On patine aussi, ce qui force l'adversaire à jouer sur les talons.

"J'ignore le pourcentage mais l'équipe qui marque le premier but augmente de beaucoup ses chances de remporter le match."

En voir plus