Skip to main content

Les Canadiens déjouent les plans des Ducks

L'effort a eu le meilleur sur le talent

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

MONTRÉAL - La crainte de mal paraître peut vous faire accomplir de grandes choses. Les Canadiens de Montréal en ont fait la démonstration, mardi, en surprenant les redoutables Ducks d'Anaheim 4-3 au Centre Bell.

Les Ducks s'étaient pourtant promis de ne pas tomber dans le piège, eux qui ont désespérément besoin de points dans la lutte qu'ils mènent pour l'obtention du titre de la section Pacifique de l'Association de l'Ouest.

L'effort a eu le meilleur sur le talent. Le Tricolore s'est relevé de façon admirable des deux cuisantes défaites encaissées en fin de semaine.

Video: Le premier de Lessio donne la victoire aux Canadiens

Le quatrième trio s'est occupé de l'attaque, le dur à cuire Mike Brown menant le bal avec un but et une passe. Il s'agissait de ses premiers points dans l'uniforme du CH depuis son arrivée le 29 février. C'était également pour l'attaquant âgé de 30 ans son deuxième match de deux points en plus de 400 rencontres dans la LNH (403). Il avait connu sa seule autre sortie de deux points - un but et une aide - dans l'uniforme des Maple Leafs de Toronto, le 24 janvier 2011.

Brown a préparé le filet de Lucas Lessio, qui allait s'avérer celui de la victoire, à 8:13 du dernier vingt.

« Je n'aurais pas misé là-dessus avant la soirée », a dit l'entraîneur Michel Therrien en parlant des succès du trio. « Ils ont été très combatifs, annulé des jeux en échec avant et exercé un bon contrôle de la rondelle. Ils ont vu leurs efforts être récompensés. »

Alex Galchenyuk et Torrey Mitchell ont été les autres buteurs des Canadiens (34-34-6). En amassant une aide, Tomas Plekanec a rejoint Guy Carbonneau au 18e rang des marqueurs de l'histoire du Tricolore, avec 547 points. Les jeunes défenseurs Joel Hanley (deux passes) et Darren Dietz (une passe) ont amassé leurs premiers points dans la LNH.

« Nous avions besoin d'un gros niveau de compétition ce soir. Nous le savions tous, a commenté Therrien. Nous affrontions la meilleure équipe de la ligue depuis le mois de janvier. Ils sont très coriaces. C'est le fun d'avoir obtenu la contribution des quatre trios ainsi que des duos de défenseurs. »

Jacob Silfverberg a dirigé l'attaque des Ducks (40-23-9) avec un doublé, ses 14e et 15e filets de la saison. Corey Perry, son 30e, a été leur autre buteur. C'est la sixième fois en carrière que Perry atteint le plateau des 30 buts dans une saison - la cinquième fois d'affilée dans une saison de 82 matchs.

Les Ducks ont eu l'avantage 35-23 dans les lancers, Mike Condon remportant son duel contre John Gibson, mais ça n'a pas impressionné leur entraîneur Bruce Boudreau.

« Nous n'avons pas été suffisamment bons, a-t-il analysé. Nous avons accordé quatre buts. Nous ne gagnerons pas beaucoup de matchs dans ce temps-là. Les joueurs des Canadiens sont devenus plus affamés à mesure qu'ils marquaient des buts. Nous savions plus longtemps ils seraient dans le coup, plus ils seraient coriaces. On doit leur donner du mérite pour ça. Nous n'avons pas saisi notre chance en première période, comme nous aurions dû le faire. »

Dur métier

Les gardiens ne l'ont pas eu facile au cours des deux premières périodes. Gibson a amorcé sa soirée en voyant le tir-fleuve flottant de Tomas Plekanec être dévié par-dessus lui par Mitchell, à 4:54. Condon, lui, a vu le lancer des poignets de Silfverberg lui glisser entre les jambières, à 14:30.

Entre les deux buts, Michael McCarron a laissé tomber les gants face au défenseur Josh Manson, dans une bagarre de colosses. Manson a défié le jeune attaquant des Canadiens parce qu'il n'a pas apprécié la mise en échec qu'il venait d'appliquer à son coéquipier Hampus Lindholm. McCarron a porté les meilleurs coups.

L'attaque a été à l'honneur - ou la défense ne l'a pas été c'est selon - en deuxième période. Les équipes ont marqué deux fois chacune pour clôturer l'engagement sur une égalité de 3-3.

Les Ducks ont d'abord pris les devants à 1:55. Perry a pu récupérer sans coup férir le retour de lancer de Cam Fowler et déjouer Condon, sous les yeux de Galchenyuk.

Le jeune attaquant a ensuite pris sa revanche à 8:58. Positionné au cercle de remise en jeu droit, il a dégainé sur réception de la passe de transversale de Max Pacioretty. Gibson n'y pouvait rien.

Les hôtes ont par la suite repris les devants en profitant d'une erreur des Ducks. Mike Santorelli a été incapable de déblayer la rondelle de sa zone et elle a abouti sur la lame du bâton de Brown, fin seul à quelques pieds de Gibson. Le dur à cuire a soulevé le disque dans la partie supérieure du filet, du côté de la mitaine du gardien.

Les Ducks ont répliqué à 11:59. Silfverberg a profité du manque de cohésion en sortie de territoire entre Pacioretty et Paul Byron. Il a décoché un tir imparable en provenance de l'enclave.

En troisième, le but de Lessio a fait la différence. Brown a récupéré le disque derrière le filet adverse avant de le relayer à son coéquipier qui n'a eu qu'à le pousser derrière Gibson. C'était pour Lessio son premier de la saison et dans l'uniforme des Canadiens.  

« J'avais en tête de contourner le filet et de tenter un tourniquet avant d'entendre Lucas me dire qu'il était là, a relaté Brown. Nous avons une bonne communication ensemble. Je l'ai aperçu et je lui ai fait la passe. Il était prêt. »

À voir sa réaction sur la patinoire, Lessio était très heureux d'avoir fait mouche dans l'uniforme des Canadiens. Le jeune ailier avait raté plusieurs occasions de marquer à ses 10 premiers matchs.  

« Finalement, mes efforts ont été récompensés. J'espère que ce n'est que le début », a soupiré Lessio pour lequel c'était son troisième but en 40 matchs dans la LNH.

 

En voir plus