Skip to main content

Les Bruins ont peu de place pour des recrues

Cassidy mise sur la progression de ses joueurs de deuxième année

par Amalie Benjamin @AmalieBenjamin / Journaliste NHL.com

BOLTON, Massachusetts - Les Bruins de Boston savent que ce qui s'est passé la saison dernière ne peut pas se reproduire. Ils ne veulent pas que ça survienne de nouveau. 

Après avoir intégré six recrues dans la formation à divers moments de la saison - sans compter les 12 matchs joués par l'attaquant Ryan Donato à la fin de la saison - les Bruins ont peu de postes vacants pour de jeunes joueurs en 2018-19.

C'est à tout le moins le meilleur scénario.

Il y a tout de même quelques exceptions, alors que l'équipe donnera la chance à trois recrues (Jack Studnicka, Trent Frederic, Jakob Forsbacka-Karlsson) d'occuper le poste de troisième centre. Donato devrait également obtenir un poste à temps plein. 

Mais on espère que les autres jeunes joueurs de l'équipe auront la chance de passer plus de temps à se développer et moins de temps à évoluer dans la LNH.

À LIRE : La Classique hivernale sera très spéciale pour Bjork | Carlo veut demeurer en santé cette saison | Bergeron doit faire l'impasse sur le voyage en Chine des Bruins | Chara et Krug ne participeront pas aux Matchs en Chine de la LNH

Lorsqu'on lui a demandé s'il voyait l'équipe aligner autant de recrues que l'an dernier, l'entraîneur des Bruins Bruce Cassidy a été sans équivoque.

« Non », a-t-il répondu, mardi, lors du tournoi de golf annuel de la fondation des Bruins de Boston. « Mais j'en vois tout de même quelques-uns. »

Mais cinq ou six? Les Bruins ne peuvent pas se le permettre et ils n'ont pas vraiment la place nécessaire, particulièrement avec huit défenseurs du calibre de la LNH dans la formation actuelle.

Il y a deux postes précis qui sont vacants. Il y a une place à l'aile droite sur le top-6. Il y a également le poste de troisième centre. Mis à part ces deux postes, les Bruins espèrent que le reste de leur formation sera composée de joueurs d'expérience.

« Si tu ouvres la porte à de jeunes joueurs et qu'ils se taillent un poste dans l'équipe, la prochaine étape est de t'assurer qu'ils soient constants et qu'ils se font un nom », a déclaré le capitaine Zdeno Chara. « Mais tu ne peux pas ajouter trois ou quatre jeunes joueurs chaque année. Après quatre ans, tu te retrouverais avec une formation complètement différente.

« Je pense qu'il y a un moment où tu dois leur faire une place, et un autre moment où tu dois les laisser se développer et trouver un rôle dans lequel ils seront à l'aise pour gagner en maturité. »

La saison dernière, les Bruins ont eu du succès en intégrant les défenseurs Charlie McAvoy et Matt Grzelcyk ainsi que les attaquants Danton Heinen, Sean Kuraly, Jake DeBrusk et Anders Bjork. À tout le moins jusqu'à ce que la saison de ce dernier prenne fin en raison d'une blessure à l'épaule, le 30 janvier.

Video: TOR@BOS, #7: Heinen marque son premier but en séries

Ces six joueurs ont amassé un total combiné de 163 points (52 buts, 111 passes). Le meneur a été Heinen avec 47 points en 77 rencontres.

« On parle beaucoup de la deuxième saison, du fait de jouer plus et d'affronter de nouveaux joueurs, a dit DeBrusk. Cela dit, je pense que si tu agis comme une recrue et que tu adoptes le même état d'esprit que lors de la saison précédente, tu réussis à reproduire les mêmes performances. C'est de cette façon que je vais me comporter. Je serai plus affamé que jamais et je ferai tout pour mériter un poste et le conserver. »

On dirait bien qu'il conservera sa place, car Cassidy a mentionné que DeBrusk était le candidat le plus probable pour occuper le poste d'ailier gauche sur le deuxième trio. Mais l'identité de l'ailier droit sur cette ligne demeure incertaine. David Pastrnak pourrait être le choix de l'entraîneur, s'il ne demeure pas sur la même unité que Brad Marchand et Patrice Bergeron. Ce dernier pourrait d'ailleurs accueillir une autre recrue sur sa ligne avec Donato. Les attaquants de deuxième année Heinen et Bjork pourraient également jouer aux côtés de Bergeron.

Video: TOR@BOS, #7: DeBrusk place les Bruins en avant

Puis, il y a l'ancien poste de Riley Nash, celui de troisième centre.

« C'est ce que je travaille à obtenir », a souligné Forsbacka-Karlsson.

Cela dit, prendre des décisions avec les recrues est compliqué par le voyage de l'équipe en Chine pour les Matchs en Chine 2018 de la LNH présentés par O.R.G. Packaging. Cassidy ne verra pas tous les candidats et n'aura pas tous les joueurs sous la main jusqu'à ce que l'équipe revienne en Amérique du Nord, moins de deux semaines avant le premier match de la saison, le 3 octobre contre les Capitals de Washington.

« Je perds deux matchs où je peux voir à l'œuvre les joueurs qui ne viendront pas en Chine, a expliqué Cassidy. Tu ne les vois pas non plus à l'entraînement, donc ça complique les choses. Il y a probablement deux ou trois joueurs que tu voudrais garder à l'œil et peut-être même plus à la suite du camp des recrues. Peut-être moins également. Peut-être qu'après le camp des recrues, on se rendra compte que certains joueurs ne sont pas prêts. »

Les Bruins n'avaient pas l'intention d'aligner autant de recrues, la saison dernière. Mais en raison des blessures et du jeu de certains jeunes joueurs, la situation est devenue ce que l'on a connu. Et tous ces joueurs se sont soutenus l'un et l'autre, développant une chimie ensemble.

Ils savent que c'est rare, et qu'il est difficile d'imaginer un groupe comme celui-là encore.

« On pourrait comparer notre situation de l'an dernier aux équipes universitaires qui accueillent une nouvelle cuvée de recrues, a dit McAvoy. Nous étions environ six ou sept joueurs à essayer de faire notre place dans la LNH. On comptait les uns sur les autres et c'était excitant de voir de jeunes joueurs s'imposer et connaître de gros matchs. Ça augmentait notre confiance. Nous savions que nous étions tous au même niveau et que nous pouvions contribuer.

Video: BOS@TBL, #2: McAvoy complète un superbe jeu de passes

« Nous sommes tous très excités d'être de retour. L'amitié est encore présente. Je sais que nous continuerons de nous soutenir. Nous sommes tous encore très jeunes et nous essayons de nous faire une place et d'avoir un impact positif sur l'équipe. »

Mais ça n'arrivera pas de nouveau. C'est le mieux pour l'équipe et ses joueurs.

« L'an dernier était une exception », a dit Chara.

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.