Skip to main content

Les Bruins, les Caps, les Canes et les Penguins devraient passer dans l'Est

LNH.com @NHL

MONTREAL - Le Canadien de Montréal et les Bruins de Boston vont en découdre en séries éliminatoires pour la 32e fois de l'histoire, la deuxième en autant d'années.

Cette fois, les Bruins sont largement favoris à titre de champions de l'Association Est.

La saison dernière, les rôles étaient inversés. Le Canadien avait fini premier et les Bruins huitièmes. Les Bruins ont poussé la série à la limite de sept matchs. Le Tricolore parviendra-t-il à créer la surprise, comme il l'avait fait en 2004 quand il avait éliminé ses grands rivaux du Massachusetts après avoir surmonté un retard de 3-1 dans une série pour la première fois de son histoire? Cette saison-là, les Bruins avaient terminé au deuxième rang.

Même si, historiquement, le CH bénéficie d'un avantage marqué en séries, avec un dossier de 24-7, on peut difficilement voir comment il pourrait se débarrasser des Bruins cette saison. Après tout, 19 points de classement séparent les équipes.

Le Canadien n'a signé qu'un gain en six matchs contre eux, ayant subi deux revers en prolongation ou aux tirs de barrage. L'équipe a connu une mauvaise dernière semaine. Elle n'a guère été impressionnante depuis que Bob Gainey a pris la relève de Guy Carbonneau, le 9 mars. Elle pourrait être privée de son meilleur élément, Andrei Markov.

Pour toutes ces raisons, Bruins en cinq.

Capitals-Rangers

A sa deuxième participation aux séries, Alexander Ovechkin a de très bonnes chances de franchir le premier tour pour la première fois. En dépit que l'as marqueur des Capitals de Washington n'ait pas connu beaucoup de succès cette saison contre les Rangers de New York, comme le montre sa fiche (modeste pour lui) de trois buts et de deux passes en quatre rencontres. Les Capitals viennent de clôturer la plus fructueuse saison de leur histoire, avec 108 points. Ils ont coiffé les Hurricanes de la Caroline par 11 points pour rafler le titre de la section Sud-Est.

Les Caps ont défait les Rangers trois fois en quatre duels cette saison. Mais l'entraîneur Bruce Boudreau ne manque pas de souligner qu'ils ne les ont pas affrontés depuis que c'est John Tortorella qui les dirige.

"C'est comme si on devait se préparer à jouer contre une nouvelle équipe", affirme l'entraîneur des Caps.

Boudreau n'a pas trop à s'en faire. Son équipe est trop talentueuse offensivement pour ne pas venir à bout des Rangers. Il faudrait que l'excellent gardien Henrik Lundqvist multiplie les prouesses pour que les Rangers volent la série.

Capitals en cinq.

Hurricanes-Devils

Les Devils du New Jersey vont en avoir plein les bras avec les Hurricanes de la Caroline, même s'ils ont été couronnés champions de la section Atlantique. Il s'agit de la troisième série entre les équipes, les Canes ont enlevé les honneurs des deux premières, en 2002 et en 2006.

On doit s'attendre à un duel de gardiens entre Martin Brodeur et Cam Ward. En 2006, Ward a eu le meilleur. Cette saison, le jeune gardien a été un rouage important dans la relance des Hurricanes au cours des derniers mois. Il a commencé 27 matchs d'affilée, conservant un dossier de 19-6-2 en plus de signer trois jeux blancs. Les Canes ont complété la saison en force (13-3-2, en mars et en avril), contrairement aux Devils (11-8-1 au cours de la même période).

La série va mettre en présence deux des meilleurs joueurs de la cuvée 2003, soit Eric Staal, des Hurricanes, qui a été le deuxième joueur réclamé, et Zach Parisé, des Devils, lointain 17e au premier tour. Parisé vient de conclure sa meilleure saison, avec 45 buts et 94 points.

Les Devils ont gagné une seule des quatre confrontations entre les équipes cette saison, soit la dernière, samedi dernier (3-2). Les Hurricanes ont remporté les trois autres (3-2, 4-2 et 2-1).

Hurricanes en six.

Flyers-Penguins

Il va y avoir une autre bataille de la Pennsylvanie cette année. Les Flyers de Philadelphie et les Penguins de Pittsburgh vont de nouveau s'affronter après en être venus aux prises en finale de l'Association Est, l'an dernier.

Les Penguins possèdent l'avantage psychologique. Après avoir vaincu leurs rivaux d'Etat en six matchs afin d'accéder à la finale de la coupe Stanley, ils ont poursuivi leur domination cette saison, en remportant cinq des six duels entre les équipes, incluant un en prolongation et un autre aux tirs de barrage. Il existe une belle rivalité entre les équipes, et on doit s'attendre à une série émotive et intense.

Les Flyers devront maîtriser le meilleur marqueur de la LNH en Evgeni Malkin, avec 113 points, en plus de Sidney Crosby. Ils ne sont pas piqués des vers non plus à l'attaque, avec les Mike Richards, Jeff Carter, Simon Gagné et les autres. Ils vont avoir besoin d'un Daniel Brière en pleine forme.

Les deux équipes se ressemblent en défense. Devant le filet, on doit accorder aux Penguins un léger avantage.

Les Penguins entrent en séries sur une excellente séquence de 18-3-4 depuis que Dan Bylsma a remplacé Michel Therrien comme entraîneur, le 15 février.

Penguins en six.

En voir plus