Skip to main content

Les Bruins ont l'avantage au chapitre des unités spéciales

Le jeu de puissance de Boston fait tourner des têtes, mais l'unité en désavantage numérique s'illustre face aux Blues

par Tracey Myers @Tramyers_NHL / Journaliste NHL.com

ST. LOUIS -- Les Bruins de Boston ont attiré beaucoup d'attention pendant les séries éliminatoires de la Coupe Stanley 2019 en raison de leur efficacité impressionnante en avantage numérique.

Cependant, leur performance en infériorité numérique mérite autant d'éloges à l'aube du match no 4 de la Finale de la Coupe Stanley contre les Blues de St. Louis au Enterprise Center, lundi (20h (HE); TVAS, NBC, CBC, SN). Boston, qui mène la série 2-1, présente un taux d'efficacité en infériorité numérique de 86,9 pour cent dans les séries (53-en-61), incluant une prestation de 4-en-5 dans leur victoire de 7-2 face aux Blues dans le match no 3, samedi.

À LIREKrug fait sa marque en Finale | Bergeron était bel et bien « prêt » | Juste un autre défi pour les Blues

L'unité en désavantage numérique s'avère le complément parfait au jeu de puissance de Bruins, qui se classe premier parmi toutes les équipes dans les séries (23-en-64, 35,9 pour cent). L'entraîneur Bruce Cassidy a indiqué que le gardien Tuukka Rask a joué un rôle essentiel aux succès de Boston en infériorité numérique. En 20 matchs des séries, le Finlandais présente une fiche de 14-6 avec une moyenne de buts alloués de 1,91 et un pourcentage d'arrêts de ,939. L'attaquant David Backes a également fait remarquer la poursuite incessante des patineurs qui écoulent les punitions.

« Ils bloquent des tirs, ils sacrifient le corps et ils s'emparent des rondelles libres, a-t-il noté. [Les Blues] ont gardé un bon nombre de nos dégagements en zone offensive, alors ça met plus de pression sur nous que nous voudrions. Nous voudrions réussir davantage avec nos dégagements, mais ça s'explique par leur pression. Ils te mettent à l'épreuve et ils ne te donnent pas d'occasions faciles. Mais [l'infériorité numérique] a bien fait jusqu'ici, et nous avons besoin que ça se poursuive. »

Les Bruins avaient écoulé 21 pénalités consécutives avant que le défenseur des Blues Colton Parayko ne touche la cible à 5:24 de la troisième période du match no 3. Il s'agit d'un frustrant retournement de situation pour les Blues, qui avaient inscrit au moins un but en avantage numérique dans chacun de leurs quatre derniers matchs (5-en-15) de la finale de l'Association de l'Ouest contre les Sharks de San Jose.

« Ils comprennent à quel moment et comment sauter sur des rondelles libres, a lancé Parayko. Déjà dans cette série-ci, nous les avons vu changer de tactique en désavantage numérique afin de limiter nos chances. Ils travaillent bien ensemble, ils savent où exercer la pression. »

Boston a écoulé neuf des 10 punitions dont il a écopé lors des trois premiers matchs de la Finale.

« Nous avons réussi à ne pas leur donner de bonnes chances de marquer, et Tuukka continue de faire l'arrêt, a dit l'attaquant des Bruins Joakim Nordstrom. Nous tentons de travailler sur notre infériorité numérique chaque jour et d'effectuer le meilleur jeu possible. »

Video: STL@BOS, #2: Rask ne bronche pas devant Steen

Les Bruins possèdent une défensive hermétique depuis le début de la saison, eux qui ont cédé 212 buts en 82 matchs de saison régulière et 40 buts en séries éliminatoires. Le capitaine Zdeno Chara a affirmé que les succès de l'équipe à court d'un homme reflètent le dévouement de l'équipe à la défense.

« Nous sommes très fiers de notre défensive, a-t-il déclaré. Nos entraîneurs font un excellent travail en nous préparant pour le jeu de puissance de nos adversaires. Nous en sommes très fiers, et nous devons continuer de le faire. »

Les unités spéciales sont toujours d'une importance primordiale dans les séries. Alors que les Bruins sont étincelants en avantage numérique, l'unité en infériorité numérique s'avère aussi fiable.

« L'équilibre entre notre jeu de puissance qui peut vous faire payer le gros prix et notre désavantage numérique qui peut motiver l'équipe même si nous écopons des pénalités, c'est une superbe combinaison pour nous », a dit Backes.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.