Skip to main content

Les Blues viennent de l'arrière pour battre Chicago

Des buts de Berglund et Schwartz en 3e période aident St. Louis à reprendre l'avance dans la série

par Brian Hedger / Correspondant LNH.com

CHICAGO -- Les Blues de St. Louis ont réalisé un exploit, dimanche au United Center contre les Blackhawks de Chicago, qu'aucune équipe n'a pu faire en 76 matchs.

Patrik Berglund et Jaden Schwartz ont marqué des buts en troisième période pour combler un déficit de 2-1 et vaincre les Blackhawks 3-2 lors du match no 2 de leur série de première ronde dans l'Association de l'Ouest. Brian Elliott a effectué 44 arrêts pour les Blues qui mènent la série quatre de sept 2-1. Le match no 4 aura lieu mardi à Chicago (21h30 H.E.; TVA Sports, SN, NBCSN, FS-MW, CSN-CH).

Il s'agit de la première fois que les Blackhawks ont perdu en temps réglementaire après avoir détenu une avance après deux périodes depuis le 21 mai 2014, quand ils se sont inclinés 6-2 contre les Kings de Los Angeles au United Center lors du match no 2 de la finale de l'Association de l'Ouest (71-0-5).

« Nous sommes venus de l'arrière de nombreuses fois, a dit l'entraîneur des Blues Ken Hitchcock. Je ne sais pas le nombre exact, que ce soit sept ou huit fois cette saison. Il semble qu'un déficit n'est pas grand-chose pour notre groupe. Nous sommes une équipe résistante. »

Video: Elliott fait 44 arrêts, les Blues défont Chicago

Tout comme ils l'avaient fait deux fois contre Chicago en saison régulière, les Blues tiraient de l'arrière après 40 minutes avant de l'emporter. L'une de ces victoires est survenue en fusillade au Scottrade Center (9 mars) et l'autre a été décidée en prolongation au United Center (7 avril).

Le but de Berglund a nivelé le pointage 2-2 à 5:15 de la troisième période. Il a décoché un tir qui a dévié sur le patin gauche du défenseur Michal Rozsival et a rebondi sur la glace avant de voler par-dessus le gant du gardien des Blackhawks Corey Crawford.

Les Blues ont contrôlé le jeu par la suite. Les Blackhawks n'ont pris que 12 tirs en troisième période après avoir surclassé St. Louis 24-13 au chapitre des tirs en deuxième, et les Blues ont tiré profit d'une erreur de Patrick Kane à mi-chemin du troisième vingt.

Le bâton de Kane a atteint le visage d'Alex Pietrangelo, et l'attaquant des Blackhawks a écopé d'une pénalité mineure double pour bâton élevé. Schwartz a inscrit le but gagnant, son premier but vainqueur en séries éliminatoires dans la LNH, lors du premier jeu de puissance. Il s'est installé dans l'enclave et a redirigé une passe de David Backes derrière Crawford.

Les Blackhawks n'ont dirigé que quatre tirs au filet d'Elliott lors des dernières 6:38 de la rencontre.

« Je tentais de lever son bâton et j'ai trop élevé le mien, a expliqué Kane. Quand tu vois du sang, tu sais que ce n'est pas bon. Je dois être plus prudent dans cette situation. J'accepte toute la responsabilité pour cela. »

Colton Parayko a fait mouche en première période pour St. Louis, qui a été 2-en-3 en supériorité numérique, marquant son premier but de la série avec l'avantage de deux joueurs.

Brent Seabrook et Artem Anisimov ont inscrit les buts des Blackhawks qui n'ont inscrit qu'un but en quatre supériorités numériques.

Seabrook a donné une avance de 1-0 à Chicago à 2:18 du premier vingt en dirigeant un tir de la pointe au travers la circulation devant le filet en avantage numérique. Il s'agit su 20e but en séries éliminatoires pour Seabrook, le plus grand nombre pour un défenseur dans l'histoire de l'organisation.

St. Louis a créé l'impasse 1-1 à 12:11 de la période sur le but de Parayko, marqué sur un tir sur réception depuis le cercle gauche. Anisimov a fait 2-1 avec le seul but de la période médiane qui a vu les deux équipes enregistrer un total de 50 tentatives de tirs.

Elliott a fait face à 24 lancers en deuxième période et il a dû faire trois arrêts consécutifs dans la première minute avant qu'Anisimov n'ait touché la cible. L'ailier gauche recrue Artemi Panarin a récupéré la rondelle libre dans le coin avant de repérer Anisimov devant le filet.

Andrew Ladd a failli doubler l'avance des Blackhawks à 14:01 du deuxième vingt, mais son tir des poignets du cercle gauche a frappé les deux poteaux sans franchir la ligne.

En voir plus