Skip to main content

Les Blues veulent s'améliorer au poste de centre

Le DG Doug Armstrong a la permission des propriétaires de courtiser des joueurs autonomes de premier plan ou de transiger

par Mike Zeisberger @Zeisberger / Journaliste NHL.com

Le directeur général des Blues de St. Louis Doug Armstrong cherchera à mettre la main sur un joueur de centre de premier plan à l'aide du marché des joueurs autonomes, et il aura l'appui financier nécessaire pour l'aider dans ses démarches.

Armstrong a indiqué que les propriétaires des Blues lui ont accordé les fonds pour qu'il puisse renflouer la ligne du centre, en allant chercher des renforts au moyen du marché des joueurs autonomes ou encore en transigeant.

Le capitaine des Islanders de New York John Tavares vient en tête de liste des joueurs de centre admissibles à devenir joueurs autonomes sans compensation, le 1er juillet prochain. Ce groupe comprend aussi Joe Thornton des Sharks de San Jose, Paul Stastny des Jets de Winnipeg et Tyler Bozak des Maple Leafs de Toronto.

Au cours d'une entrevue réalisée avec LNH.com en marge de la séance d'évaluation 2018 de la LNH à Buffalo, et qui a porté sur une variété de sujets, Armstrong a expliqué de quelle façon il aimerait améliorer son équipe cet été, ses objectifs en vue du repêchage 2018 de la LNH qui aura lieu les 22 et 23 juin à Dallas, à quel point les propriétaires sont prêts à payer pour aligner une équipe compétitive, et le plan des Blues pour rajeunir la formation.

Alors que le marché des joueurs autonomes se mettra en branle le 1er juillet, prévoyez-vous être actif à ce moment-là, et aussi sur le marché des transactions ?

Oui. Nous sommes de nouveau dans une position où nous avons des actifs. Nous avons un choix de fin de première ronde cette année (le 26e) que nous pourrions utiliser pour obtenir un joueur qui pourrait nous aider à gagner maintenant. Bien des choses changent entre la séance d'évaluation et le 25 juin, quand nous commençons à discuter avec les joueurs qui pourraient devenir autonomes. Il y a un petit groupe de joueurs qui pourrait nous intéresser si, effectivement, ils deviennent libres.

Le commissaire Gary Bettman a récemment annoncé que selon les estimations, le plafond salarial en 2018-19 s'élèvera à un montant qui se situera quelque part entre 78 millions $ et 82 millions $. Cela vous donnera-t-il un plus grande marge de manœuvre en ce qui a trait à ce que vous comptez faire ?

Ça peut avoir l'air bizarre à dire, mais il s'agit là d'un écart assez important… Alors j'espère que ça va se préciser. Nous avons quelques joueurs qui seront autonomes avec compensation que nous aimerions garder sous contrat. Nous avons été près du plafond salarial ces dernières années et nos propriétaires veulent que l'équipe soit parmi les meilleures dans la Ligue. Le lien entre les dépenses et les victoires est assez direct dans notre ligue. Il va y avoir des négligés qui vont se faufiler de temps à autre. Mais nous voulons rivaliser avec les équipes et être une équipe qui dépense tout près du maximum, alors nous allons chercher à bien exploiter au maximum nos capacités financières.

Il y a une position en particulier où vous aimeriez vous améliorer ?

Évidemment, nous avons échangé Stastny [à la date limite des transactions de la LNH]. Nous avons Brayden Schenn à ce poste [au centre]. Nous avons Robert Thomas, mais est-il prêt à être au sommet de son art en tant que joueur de centre du deuxième trio ? C'est là une responsabilité importante à confier à un jeune de 19 ans. Notre objectif, ce serait probablement d'ajouter de la profondeur au milieu. Alex Steen a déjà joué au centre, Robby Fabbri a déjà joué au centre, Jaden Schwartz a déjà joué au centre, alors s'il faut trouver des solutions à l'interne, et si les joueurs que nous convoitons ne deviennent pas autonomes ou choisissent une autre avenue, nous devrons nous ajuster en conséquence. Mais je dirais qu'au centre de la glace, c'est un secteur où nous chercherons à bouger. De toute manière, comme c'est le cas lors du repêchage, nous gardons toujours un oeil sur les bons joueurs disponibles lorsque s'ouvre le marché des joueurs autonomes.

Puisque vous abordez le sujet du repêchage, quelle sera votre approche à cet égard ?

Nous cherchons toujours à réclamer le meilleur joueur disponible. Étant donné que ces joueurs sont si jeunes, d'habitude au moment où ils finissent par accéder à la LNH, à moins de choisir parmi les deux ou trois premiers, le contexte au sein de votre équipe a changé par rapport à ce qu'il est présentement. Notre approche, c'est donc d'aller chercher le meilleur joueur. En même temps, nous envisagerons d'améliorer notre rang de repêchage ou de descendre un peu, afin de chercher à maximiser les choix que nous avons.

Êtes-vous ouverts aux deux possibilités ?

Oui.

Dans quelle mesure votre équipe est-elle dans une phase de transition en ce moment, dans l'optique d'un passage du flambeau par des vétérans comme Steen et [le défenseur] Jay Bouwmeester à la plus jeune génération composée de Schwartz, [du défenseur] Colton Parayko et [de l'attaquant] Vladimir Tarasenko? On peut même inclure la transaction impliquant Stastny dans le cadre de ce processus.

Je trouve que nous avons connu deux saisons en une cette année. Jusqu'à la mi-décembre, nous étions une des équipes de tête dans la Ligue et ensuite, nous avons connu une période de deux mois où nous étions en bas de tableau. Ensuite, après la date limite des transactions, nous sommes revenus quelque part au milieu, avec un pourcentage de victoires de quelque chose comme 58 pour cent. Je pense qu'il y a un bon équilibre au sein de notre équipe maintenant. Nous avons connu une période de transition il y a deux ans, quand nous avons perdu contre San Jose en demi-finales et qu'il a fallu prendre des décisions difficiles en ce qui a trait à certains joueurs qui avaient très bien joué pour nous pendant cinq ou six ans. Mais nous voulions passer à autre chose et aller chercher des choix au repêchage, et non pas échanger des choix au repêchage en retour de joueurs.

Nous avons Robert Thomas, [le joueur de centre] Tage Thompson, des joueurs comme ça, et nous espérons que la saison prochaine, certains de ces joueurs-là pourront commencer à s'intégrer à notre noyau de joueurs de 24 à 27 ans. Le coeur de notre équipe, c'est Schenn, Schwartz et Tarasenko, c'est [le défenseur] Alex Pietrangelo, [le défenseur] Joel Edmundson. Nous avons une bonne liste de joueurs que nous voulons encadrer en bâtissant autour d'eux. Nous voulons rebondir et lutter pour une place dans les séries, devenir à nouveau une équipe qui, aux yeux des gens, est capable de remporter un championnat.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.