Skip to main content

Les Blues déçus de la tournure des évènements

Les joueurs de St. Louis sont tout de même fiers de leur parcours en séries

par Louie Korac / Correspondant NHL.com

NASHVILLE - Pour les Blues de St. Louis, l'ambiance qui régnait dans le vestiaire après la défaite de 3-1 face aux Predators de Nashville lors du sixième match de la deuxième ronde de l'Association de l'Ouest, dimanche, voulait tout dire.

Les Predators ont accédé à la finale de l'Ouest pour la première fois dans l'histoire de la concession. Les Blues, eux, ont raté l'occasion de franchir cette étape pour une deuxième saison de suite.

Le capitaine de la formation Alex Pietrangelo a bien exprimé la frustration entraînée par ce revers.

« Vous ne vous faites pas de faveur en tirant de l'arrière 3-1 dans une série, a déclaré Pietrangelo. Ça ne change rien de ce que je pense de ce groupe. Je suis fier de le représenter. Nous avons manqué d'essence, mais nous avons bagarré. Nous nous sommes battus jusqu'à la fin. C'est certain que nous aurions pu mieux jouer dans les premiers matchs, mais j'ai toujours été fier de ce groupe.

« Mais encore, un but... C'est frustrant. »

« Nous sommes évidemment déçus, a indiqué le gardien Jake Allen. C'est une série serrée. Je pense que nous avions une belle occasion de retourner en finale de l'Ouest. Ils sont difficiles à affronter. J'aimerais pouvoir dire que nous aurons cette chance-là chaque année, mais c'est dur à avaler. »

Les Blues n'ont pas gagné en trois matchs au Bridgestone Arena et n'ont inscrit qu'un but dans chacun de ces affrontements. Ils devaient en gagner une à l'étranger après avoir perdu l'avantage de la patinoire lors de la première rencontre, mais ça ne s'est jamais matérialisé. Les Blues montraient pourtant une fiche de 12-1-1 en 14 rencontres de séries à l'étranger avant cette série.

« Premièrement, quand vous êtes à l'étranger, vous voulez que vos unités spéciales fassent la différence, a dit l'entraîneur des Blues Mike Yeo à propos de l'avantage numérique qui a été 1-en-15 dans cette série. Ce n'est pas assez. Il y a des choses que nous devons évaluer et que nous devons améliorer. »

Plusieurs joueurs ont joué malgré les blessures, mais personne ne l'a fait davantage qu'Alexander Steen, qui a disputé toutes les séries avec une fracture du pied gauche, qui s'est aggravée lorsqu'il a bloqué un tir dans le match no 4.

« Ce n'est pas seulement moi, a dit Steen. C'est tout le monde. Il y a des gars qui jouent avec des blessures à l'épaule, à la hanche, au genou, au pied, au talon. Vous pouvez tout nommer. Les gars ont travaillé. Nous en retirons beaucoup de fierté. Vous avez pu le voir dans leur manière de jouer.

« C'est plaisant de faire partie de ça. C'est le fait d'être ensemble. En tant qu'équipe, vous devenez plus près dans les séries. Je pense que c'est le genre de saison que nous avons eue. J'aimerais que tout le monde puisse voir ce qui se passe dans ce vestiaire parce que c'est assez spécial. Les gars ont été là les uns pour les autres. »

Et avec une autre défaite dans le match no 6, les Blues montrent maintenant une fiche de 0-8 en pareille situation et ont été dominés 32-14 si l'on remonte au 21 avril 2001, un gain de 2-1 contre les Sharks de San Jose.

« C'est difficile, a dit le défenseur Colton Parayko. Je suis émotif en ce moment, mais c'était une bonne série. Chaque match était serré. Jake a gardé les buts sur la tête. Nous avons eu la chance de gagner ces matchs, mais ça n'a pas tourné en notre faveur. »

En voir plus