Skip to main content

Les Blue Jackets croient toujours en Sergei Bobrovsky

L'équipe a besoin d'un meilleur rendement de son gardien, et les espoirs Joonas Korpisalo et Anton Forsberg vont le pousser

par Mike G. Morreale @mikemorrealeNHL / Journaliste NHL.com

TRAVERSE CITY, Michigan - Le président des opérations hockey des Blue Jackets de Columbus John Davidson regarde ses espoirs de près au tournoi des recrues de Traverse City.

Il porte toutefois une attention particulière au gardien d'Équipe Russie Sergei Bobrovsky à la Coupe du monde de hockey 2016 au Air Canada Centre de Toronto.

Davidson a fait référence à la Coupe du monde lorsqu'il lui a été demandé si le succès des Blue Jackets allait reposer sur le rendement de Bobrovsky cette saison.

« Simplement en regardant la Coupe du monde, j'ai déjà vu que Bob était meilleur, a confié Davidson au LNH.com. Il est très bon, exceptionnel. Il ressemble au Bob que j'ai vu il y a quelques années. »

Bobrovsky a réalisé 43 arrêts dans un gain de 4-3 contre Équipe Amérique du Nord lundi. Son arrêt le plus important est survenu alors qu'Équipe Russie tirait de l'arrière 1-0 à 5:23 de la deuxième période alors qu'il s'est dressé devant le capitaine d'Équipe Amérique du Nord Connor McDavid, étirant la jambière droite alors que ce dernier était en échappée.

Video: RUS@NAT: Bobrovsky se dresse devant McDavid en 2e

« Nous étions désespérés, a mentionné Bobrovsky après la rencontre. J'étais concentré sur chaque moment, chaque tir, et il s'agissait du lancer le plus important de ma vie. »

Cela fait quatre saisons que Bobrovsky a remporté le trophée Vézina en 2012-13, alors qu'il avait cumulé une fiche de 21-11-6 avec une moyenne de buts alloués de 2,00 et un pourcentage d'arrêts de ,932 en 38 matchs.

Il a admis la saison dernière qu'il avait perdu sa confiance. Une fiche de 0-8-0 pour entamer la saison et rater des matchs à trois reprises en raison de blessures à l'aine peut jouer dans la tête d'un joueur, surtout d'un gardien. En 37 rencontres, il a affiché un dossier de 15-19-1 avec une moyenne de buts alloués de 2,75 et un pourcentage d'arrêts de ,908. Les Blue Jackets ont terminé la saison au 27e rang du classement général de la ligue.

Au final, les Blue Jackets en auront besoin de plus de la part de Bobrovsky en 2016-17.

« Il n'a pas été bon la saison dernière, pour une raison ou pour une autre, a reconnu Davidson. Il fait partie de l'équipe, et je sais, avec son esprit compétitif et la manière dont il travaille et qu'il tente d'améliorer son jeu avec tous les efforts qu'il déploie au cours de la saison morte, qu'il sera meilleur.

« Je n'ai pas à m'inquiéter de Bob. Je sais toutefois une chose, et c'est qu'il est bien meilleur que ce que nous avons vu l'an dernier. »

Le vétéran Curtis McElhinney, âgé de 33 ans, sera l'auxiliaire de Bobrovsky, mais il écoule la dernière saison de son contrat, et Davidson a rapidement souligné que les Blue Jackets misent sur deux espoirs de premier plan qui tentent de s'imposer devant le filet en Anton Forsberg et Joonas Korpisalo.

Korpisalo, âgé de 22 ans, est le candidat qui a vraisemblablement le plus de chance de déloger McElhinney pour obtenir du temps de jeu dans la LNH cette saison compte tenu de son expérience dans la LNH qu'il a acquise lorsque Bobrovsky s'est blessé la saison dernière. En 31 matchs, il a présenté un dossier de 16-11-4 avec une moyenne de buts alloués de 2,60 et un pourcentage d'arrêts de ,920.

Avec Lake Erie (maintenant à Cleveland) dans la Ligue américaine de hockey la saison dernière, les deux gardiens ont partagé le travail en route vers le championnat de la Coupe Calder. Forsberg, âgé de 23 ans, a affiché une fiche de 9-0-0 avec une moyenne de buts alloués de 1,34, un sommet dans la ligue, en 10 matchs des séries, tandis que Korpisalo a présenté une fiche de 6-2-0 avec une moyenne de buts alloués de 2,96 en neuf rencontres.

« La ligne est mince puisque nous misons sur trois gardiens derrière Bobrovsky, a noté Davidson. Nous devons être certains que nous nous trouvons dans une position où nous nous assurons que nos gardiens jouent des matchs. Et si Bob joue très bien, il va jouer beaucoup de matchs. »

Davidson est persuadé que Korpisalo et Forsberg vont pousser pour du temps de glace dans la LNH dès le camp d'entraînement.

« C'est dans la nature humaine, lorsque vous êtes poussés, le mieux vous réagissez, et vous devez prendre les grands moyens pour ne pas vous faire rattraper lorsque quelqu'un vous souffle dans le cou, a imagé Davidson. Nous en avons beaucoup parlé avec le groupe de propriétaires, et si certains de nos joueurs sous contrat ne jouent pas bien, ils seront remplacés par ces jeunes joueurs. C'est ainsi que les choses se passent.

« Nous avons un soutien incroyable de ce groupe, et il est temps pour nous de jouer de la manière dont nous savons être capables de jouer. Nous n'avons pas connu une grande saison l'an dernier, et lorsque je regarde nos jeunes joueurs, je me rends compte qu'ils ne représentaient pas le problème. Ce sont nos vétérans qui n'ont pas été aussi bons qu'ils auraient dû l'être, et ils devraient faire mieux. Je crois que c'est ce qui va se produire. »

En voir plus