Skip to main content

Les Blue Jackets appellent Dubois au troisième rang

Le directeur général Jarmo Kekalainen préfère Dubois au Finlandais Puljujarvi

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

BUFFALO - Les Blue Jackets de Columbus ont créé la première surprise de la séance de repêchage 2016 de la LNH en misant sur le Québécois Pierre-Luc Dubois au troisième rang du premier tour, vendredi.

Plusieurs observateurs s'attendaient à ce que les Blue Jackets choisissent le Finlandais Jesse Puljujarvi, d'autant que le directeur général de l'équipe est le Finlandais Jarmo Kekalainen.

« Nous avons regardé [Dubois] et nous l'avons suivi, a expliqué Kekalainen. Nous avons fait nos devoirs à son sujet. Il arrive rarement que vous obteniez un joueur qui respecte tous vos critères, qui vous enthousiasme non seulement sur la glace, mais aussi après les tests physiques, les tests psychologiques, les entrevues. Tout nous indiquait clairement qu'il était notre homme. »

Répertorié premier espoir en Amérique du Nord, l'attaquant Dubois était projeté partir au quatrième rang au plus tôt, après l'Américain Auston Matthews (Maple Leafs), le Finlandais Patrik Laine (Winnipeg) et Puljujarvi.

Video: Columbus sélectionne Pierre-Luc Dubois

« Je suis à court de mots actuellement, a commencé par dire Dubois aux journalistes. Je suis quelque peu surpris. C'est probablement mon plus bel anniversaire jusqu'à maintenant », a renchéri celui qui célébrait son 18e anniversaire de naissance vendredi.

« Tout le monde parlait de Matthews et des deux Finlandais comme étant les trois premiers choix. Moi j'ai redoublé d'ardeur et j'ai monté au classement des espoirs pendant la saison. Quand je rencontrais les équipes dernièrement, je leur disais que d'ici quelques années on ne parlerait pas uniquement que des deux Finlandais, que je ferais partie des discussions.

« Mon développement a été tardif. J'ai gagné 40 livres au cours des deux dernières années. J'apprends vite et je m'améliore sans cesse. J'estime que je vais atteindre mon plein potentiel dans environ cinq ans. Les équipes repêchent des espoirs pour ce qu'ils deviendront dans quelques années, pas pour ce qu'ils sont en ce moment. »

Dubois avait été invité à visiter Columbus par les Blue Jackets à la suite des tests d'évaluation physiques (Combine) dernièrement. Malgré cela, il ne croyait pas nécessairement avoir convaincu les dirigeants avec son discours.

« Plusieurs équipes avaient manifesté de l'intérêt », a mentionné le fils de l'ancien hockeyeur Eric Dubois qui n'a pas joué dans la LNH après avoir été le choix de quatrième tour des Nordiques de Québec en 1989 (76e au total).

« Mon père est sûrement plus heureux que moi en ce moment. Il est sans doute le père le plus fier. Mes parents se sont imposé tellement de sacrifices pour moi. »

Dubois a dit avoir cru pendant un moment qu'il pourrait être réclamé par les Canadiens de Montréal, quand il a pris connaissance des deux échanges que l'équipe a complétés après la sélection de Matthews.

Le hockeyeur natif de Sainte-Agathe-des-Monts, dans les Laurentides, a totalisé 99 points cette saison dans l'uniforme Screaming Eagles du Cap-Breton, dans la LHJMQ. Après les Fêtes, il a évolué à la position de centre.

Il est déterminé à démontrer aux Blue Jackets qu'il peut faire le saut directement dans la LNH, dès la saison prochaine. Les Blue Jackets veulent combler le départ de Ryan Johansen qu'on a envoyé aux Predators de Nashville afin de faire l'acquisition du jeune défenseur Seth Jones.

 

En voir plus