Skip to main content

Les blessures rattrapent le Canadien, qui s'incline 3-1 devant les Penguins

LNH.com @NHL

MONTREAL - Les nombreuses blessures qui affligent le Canadien de Montréal l'auront finalement rattrapé, et les Penguins de Pittsburgh ont profité de ses lacunes défensives pour facilement l'emporter 3-1, mercredi.

"En attaque, ils sont aussi talentueux que n'importe quel groupe d'attaquants de la ligue, a dit le défenseur du Canadien Paul Mara. Et nous avons joué en défensive durant la majeure partie de la soirée."

Le match entre le Canadien et les champions en titre de la Coupe Stanley ressemblait davantage à un affrontement entre les Bulldogs de Hamilton et les Penguins de Wilkes-Barre/Scranton, tellement de nombreux joueurs réguliers manquaient à l'appel des deux côtés.

Le Tricolore, qui était déjà privé de Scott Gomez, Brian Gionta, Jaroslav Spacek, Andrei Markov, Hal Gill, Matt D'Agostini, Georges Laraque et Benoit Pouliot, a appris avant le match qu'il devrait composer sans Andrei Kostitsyn.

En conséquence, le Canadien a rappelé David Desharnais d'urgence avant le match. Le Québécois, qui participait à son premier match en carrière dans la LNH, a passé 7:55 sur la patinoire et affiché un différentiel de moins-1.

Sidney Crosby a repris là où il avait laissé contre le Canadien et ouvert la marque à 9:21 du premier vingt en s'amenant du côté gauche avant de décocher un puissant tir des poignets qui a touché la cible dans la partie supérieure du filet de Carey Price. Maxime Talbot, qui disputait un premier match cette saison, a récolté son premier point sur le filet du capitaine des Penguins.

"Ils sont toujours sur la rondelle, et la contrôlent beaucoup, particulièrement ces gars-là (Evgeni Malkin et Crosby)", a déclaré l'attaquant du Canadien Sergei Kostitsyn.

Bill Guerin a doublé l'avance des siens à 6:41 de la période médiane. Le vétéran de 39 ans s'est emparé du disque dans le coin gauche de la patinoire et l'a glissé sous Price. Sergei Gonchar a ensuite porté le score à 3-0 à 16:56 en acceptant une savante passe du coin de la patinoire de Crosby avant de rediriger le disque au fond de la cage du Tricolore.

Max Pacioretty a toutefois mis un terme aux espoirs de Marc-André Fleury de réaliser le jeu blanc en effectuant un tir des poignets précis du côté inférieur droit du filet, à 7:17 du troisième tiers. Pacioretty, qui s'amenait à trois contre deux en zone des Penguins, a accepté une passe du revers de Kostitsyn avant de faire vibrer les cordages du filet des Penguins. Glen Metropolit a également récolté une aide sur le jeu.

Price, qui a paru faible sur au moins un but des Penguins, a repoussé 27 des 30 tirs dirigés vers lui. Son vis-à-vis n'a pas été mis à l'épreuve très souvent, se contentant de réaliser 18 arrêts.

Les Penguins étaient aussi amochés que les hommes de l'entraîneur Jacques Martin, puisqu'ils étaient privés des services de Tyler Kennedy, Chris Kunitz, Jay Mckee, Alex Goligoski et Kristopher Letang, mercredi.

En voir plus