Skip to main content

Les Blackhawks sont motivés à rester champions

Les vétérans de la formation de Chicago ne tiennent rien pour acquis

par Brian Hedger / Correspondant LNH.com

CHICAGO - Après avoir remporté trois championnats en six saisons, les Blackhawks de Chicago n'ont pas grand-chose d'autre à prouver au moment d'amorcer les séries éliminatoires de la Coupe Stanley 2016.

Contrairement aux Blues de St. Louis, leurs adversaires à l'occasion de la série du premier tour dans l'Association de l'Ouest dont le premier match aura lieu mercredi au Scottrade Center (21 h 30 (HE); TVA Sports, SN360, NBCSN, CSN-CH, FS-MW), les Blackhawks n'ont pas une série de déceptions printanières comme source de motivation.

 

St. Louis a été éliminé au premier tour des séries à chacune des trois dernières années, notamment en 2014 contre Chicago, alors il semble bien que les Blues auront l'avantage au chapitre de la détermination. Les Blackhawks, toutefois, ne sont pas du tout d'accord avec cette affirmation.

« Ils ont évidemment été une des meilleures équipes dans la ligue récemment, ces deux dernières années en saison régulière, alors je crois qu'ils seront effectivement très motivés cette année à se rendre loin en séries », a reconnu le défenseur Niklas Hjalmarsson après la séance d'entraînement des Blackhawks tenue lundi à Chicago. « Mais nous allons tout faire pour empêcher cela. »

Les Blackhawks joueront dans le but de défendre leur titre de champion, chose qu'aucune équipe n'a réussi à faire depuis les Red Wings de Detroit de 1997-98, mais le niveau de motivation qui les pousse à vouloir faire un autre long parcours trouve sa source à l'interne. Les vétérans qui ont joué un rôle important dans la conquête des trois titres depuis 2009-10 sont bien conscients de l'opportunité qui s'offre à eux.

« C'est pour ça que nous jouons, a souligné Hjalmarsson. Il ne faut jamais, jamais tenir sa présence en séries pour acquise. Tu ne sais jamais quand tu vas disputer ton prochain match éliminatoire. Tu peux te faire échanger ou ton équipe peut rater les séries. Je ne sais pas si je vais jouer encore dans les séries dans le futur, alors c'est quelque chose qu'il faut avoir à l'esprit; il faut toujours se dire, "Ceci est peut-être la dernière fois que je serai en séries". Tu ne sais jamais quand tu disputeras ton prochain match éliminatoire, alors tu veux gagner et aller jusqu'au bout chaque fois que tu te retrouves en séries. »

Les Blackhawks se sont qualifiés pour les séries pour la huitième année d'affilée, mais Hjalmarsson n'est pas le seul à chanter ce refrain. En fait, les champions en titre donnent davantage l'impression d'être une équipe qui n'a pas accédé aux séries depuis une décennie.

« Il faut tenir compte de la quantité de hockey que certains des gars ici ont joué ces dernières saisons, a noté le capitaine Jonathan Toews. C'est du hockey qui a une signification importante pour nous. C'est une opportunité qu'on ne veut pas gaspiller. Il faut travailler fort pour se rendre jusqu'ici. Ce n'est pas garanti que tu vas te rendre en séries chaque année. Ce n'est pas garanti que tu as avoir ce genre d'opportunité, alors il faut considérer que le tableau a été effacé. On repart à zéro. »

Ce raisonnement s'applique aussi à leur état de santé.

Les Blackhawks pourront compter sur les services des attaquants Marian Hossa, Artem Anisimov et Andrew Shaw en vue du premier match, alors qu'ils seront de retour au jeu après avoir subi des blessures en fin de campagne. L'entraîneur Joel Quenneville devrait donc avoir droit à une formation complète au moment de faire ses choix d'alignement.

L'attaquant Andrew Ladd et le défenseur recrue Viktor Svedberg n'ont pas participé à l'entraînement de lundi, mais Quenneville a indiqué que les deux sont en bonne santé. Le gardien Corey Crawford s'est entraîné, lundi, après être revenu au jeu lors du dernier match du calendrier régulier, disputé en fin de semaine à Columbus contre les Blue Jackets.

 Crawford, qui s'est absenté pour une période de près d'un mois en raison d'une blessure au haut du corps, a déclaré qu'il était important pour lui de prendre part à un match avant d'amorcer les séries.

« Si ce n'est que pour enlever un peu de rouille, après une période de temps sans avoir joué, a-t-il souligné. J'ai été confronté à des situations qu'on ne voit pas nécessairement à l'entraînement. Je ne me suis pas très bien senti pendant le match… mais c'était bien d'être là et de se mettre dans le bain. Je me suis très bien senti à l'entraînement aujourd'hui. Je suis confiant en vue du premier match. »

Tout comme Hjalmarsson et Toews, Crawford sent qu'il est affamé et il tient à décrocher un autre titre. Lorsqu'on lui a demandé quel était son niveau de motivation à l'idée de soulever une autre Coupe comparativement à ce qu'il avait ressenti avant d'aider les Blackhawks à rafler leurs deux derniers titres, le gardien a hoché la tête et souri.

« Pour nous? Encore plus, a-t-il lancé. Pourquoi ne voudrait-on pas gagner encore? Ça fait un bout de temps depuis qu'une équipe a remporté des titres consécutifs. Ce serait incroyable, mais il ne faut pas regarder trop loin devant. C'est le premier match, mais le but ultime c'est évidemment de remporter un championnat. Il faut commencer par le premier match de cette série. Ça va être plaisant. »

Toews voit les choses d'un angle plus personnel, alors qu'il a parlé de la Coupe comme si c'était quelque chose que les Blackhawks considéraient comme faisant partie de la culture d'entreprise au sein de l'organisation.

« Tu ne veux pas te retrouver chez toi à regarder les autres équipes s'affronter pour gagner quelque chose qui, selon toi, t'appartient. Je crois que tout le monde a oublié ce qui est arrivé l'an dernier, a-t-il affirmé. Ça, on n'en tient plus compte. Le temps est venu d'essayer d'en gagner une autre. Alors je crois que la motivation est aussi présente qu'elle l'a été par le passé. »

 

En voir plus