Skip to main content

Les aspirants ne saisissent pas leur chance

Les Canadiens encaissent une troisième défaite en autant de matchs

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

MONTRÉAL - Des prétendants pour l'obtention de postes chez les Canadiens de Montréal devront se mettre en marche avant qu'il ne soit trop tard, sinon ils le regretteront. Comme ç'a été le cas pour le premier match préparatoire de l'équipe lundi, aucun joueur ne s'est réellement mis en évidence dans la défaite de 4-1 subie face aux Devils du New Jersey, jeudi.

C'était essentiellement le même groupe qui s'était incliné contre les Bruins de Boston 3-2 au Centre Vidéotron, à l'issue d'un spectacle semblable incolore et inodore.
 

« Il y a des joueurs qui sont en voie de nous rendre les décisions plus faciles que nous le pensions », a déclaré l'entraîneur Claude Julien. « C'est évident, sans nommer personne. Nous nous attendions à devoir prendre des décisions plus difficiles, mais ce ne sera pas le cas à moins que ça change. »

Les Devils, même avec un trio et demi du calibre de la LNH, ont éclipsé leurs rivaux sur le plan de l'effort et de l'intensité.

« Ils ont été plus vaillants et compétitifs que nous, a déploré l'ailier Brendan Gallagher. Même s'il s'agit de matchs préparatoires, il faut fournir l'effort. » 

À l'attaque, les Michael McCarron, Jacob De La Rose, Nikita Scherbak, Daniel Carr et Andreas Martinsen n'ont pas aidé leur cause.

« L'entraîneur va vous remarquer davantage si l'équipe a du succès », a soumis McCarron avec une bonne dose de lucidité. « Vous devez afficher un grand désir de vaincre. Si l'équipe gagne des matchs, ça veut dire que vous faites de bonnes choses, et ça vous fait mieux paraître. »

McCarron s'est tout de même impliqué physiquement avec huit mises en échec sur les 44 distribuées par l'équipe au total, en évoluant à l'aile.

En défense, la lutte demeure ouverte. Après avoir retenu l'attention de Julien la veille, le Tchèque recrue Jakub Jerabek a été moins efficace. 

Joe Morrow, Zach Redmond et Brett Lernout sont peut-être en voie de passer à côté d'une belle chance. 

Éric Gélinas, qui est à l'essai, a obtenu le seul but du Tricolore. Il a créé l'égalité pendant un jeu de puissance en deuxième période. Autrement, il n'a pas véritablement amélioré sa cote.

« Il demeure dans le coup. Nous allons continuer d'évaluer son rendement », a mentionné Julien. 

Le jeune vétéran Alex Galchenyuk a mis un peu plus de tigre dans son jeu, mais le trio qu'il complète avec Phillip Danault et Brendan Gallagher tarde à cliquer. 

Ce ne sont pourtant pas les occasions de le faire qui ont manqué avec les six avantages numériques que le CH a pu déployer. 

« Je vais m'attarder au positif. Il y a quand même eu une légère amélioration. Nous avons mieux travaillé ensemble », a relevé Danault.

Le joueur de centre a dit qu'il doit faire les ajustements avec Galchenyuk, qui joue de façon différente de Max Pacioretty.

« Max patine plus en ligne droite. Il est le prototype d'attaquant de puissance. Alex joue davantage sur la largeur de la patinoire. »  

Chez les Devils, le premier choix au repêchage de juin, le Suisse Nico Hischier, a réussi un deuxième but en autant de matchs - le filet victorieux en boni. 

Le défenseur Mirco Mueller et l'attaquant Jesper Bratt ont également trompé la vigilance de Carey Price qui a été d'office pendant toute la soirée - 28 arrêts. Bratt a complété dans le filet abandonné. 

À l'autre bout, Keith Kinkaid a repoussé 28 lancers.

Price, deux autres matchs

Price a expliqué que c'était le plan pour lui de livrer un match au complet, après s'être retrempé dans le bain avec une moitié de rencontre mercredi. Il a précisé qu'en vertu du plan élaboré il disputera deux autres matchs avant la fin du calendrier préparatoire.

« Je ne vous dirai pas lesquels », a-t-il ajouté à la blague.

Le gardien vedette, qui a accordé cinq buts en un match et demi, ne se laisse pas démonter par les trois défaites que l'équipe a encaissées en autant de rencontres.

« Ce sera intéressant de voir comment le groupe se cimentera avant le début de la saison. Nous avons plusieurs nouveaux joueurs. Nous pourrons bâtir un esprit de corps à partir du moment où il y aura moins de joueurs au camp. »

D'autres retranchements

Le CH a d'ailleurs a procédé à d'autres retranchements au terme de la soirée.

Niki Petti, Yannick Veilleux, Stefan Leblanc, Simon Bourque, Thomas Ebbing, Antoine Waked et Tom Parisi se rapporteront au camp du Rocket de Laval, dans la Ligue américaine de hockey (LAH). 

Plus tôt jeudi, sept joueurs avaient plié bagage. Il reste donc encore 46 patineurs au camp.

Les Canadiens tenteront de remporter un premier match préparatoire à leur quatrième sortie, en se rendant à Ottawa se mesurer aux Sénateurs, samedi.

En voir plus