Skip to main content

Les 10 principaux joueurs autonomes de la Pacifique

La puissance et le talent de Milan Lucic le placent au sommet de la liste des joueurs autonomes sans compensation

par Shawn P. Roarke @sroarke_nhl / Directeur du contenu éditorial NHL.com

L'attaquant Milan Lucic sera l'un des joueurs autonomes sans compensation les plus convoités en 2016. Moins de 24 heures après la levée de l'interdiction concernant les contacts avec les joueurs autonomes, Lucic a déjà été approché par les Canucks de Vancouver et les Oilers d'Edmonton. Des discussions avec d'autres organisations devraient suivre.

Toutefois, Lucic n'est pas le seul joueur de la section Pacifique qui intéresse les autres équipes du circuit.

 

Voici la liste des dix meilleurs joueurs autonomes sans compensation dans la section Pacifique :

1. Milan Lucic, AG, Kings de Los Angeles

Lucic, 28 ans, est l'un des attaquants de puissance les plus convoités sur le marché des joueurs autonomes. Il peut tout faire sur la glace et il peut influencer l'allure d'un match avec son style robuste et direct. Il demeure l'un des joueurs les plus redoutables de la ligue en échec avant. Lucic a compté 20 buts en 2015-16 avec les Kings de Los Angeles. C'est la quatrième fois qu'il atteint ce plateau à ses six dernières saisons. Il n'a pas marqué 30 buts ou plus depuis 2010-11 avec les Bruins de Boston, mais il apporte un élément physique que peu d'autres joueurs possèdent. C'est en raison de cette caractéristique unique que plusieurs équipes voudront discuter avec Lucic dans les jours précédant l'ouverture du marché des joueurs autonomes vendredi.

Équipes potentiellement intéressées : Canucks de Vancouver, Oilers d'Edmonton, Red Wings de Detroit, Bruins de Boston.

2. Dan Hamhuis, D, Canucks de Vancouver
Hamhuis a été un défenseur fiable tout au long de sa carrière de 12 saisons, qu'il a partagée également entre les Predators de Nashville et les Canucks de Vancouver. Maintenant âgé de 33 ans, Hamhuis a inscrit 55 buts et 303 points en 872 parties. Cette saison, il a présenté un différentiel de moins 2 en 58 matchs avec les Canucks, mais c'était la première fois qu'il conservait un différentiel négatif depuis 2008-09. Le seul point d'interrogation qui flotte au-dessus de Hamhuis concerne son état de santé. Il a participé à plus de 60 rencontres seulement une fois lors des trois dernières campagnes.

Équipes potentiellement intéressées : Stars de Dallas, Capitals de Washington, Red Wings de Detroit.

3. James Reimer, G, Sharks de San Jose
Reimer est probablement le meilleur gardien sur le marché des joueurs autonomes sans compensation, mais ce marché est très volatil puisque plusieurs gardiens sous contrat pourraient être disponibles dans le cadre d'une transaction. Reimer pourrait donc avoir des difficultés à se trouver un nouveau domicile, mais la feuille de route de ce gardien de 28 ans devrait éventuellement attirer l'attention de quelques équipes. Il montre une fiche de 91-78-23 en 215 parties. Il a joué pour les Maple Leafs de Toronto avant d'être échangé aux Sharks de San Jose à la date limite des transactions en 2016. En huit rencontres avec les Sharks, il a présenté un dossier de 6-2-0 avec une moyenne de buts accordés de 1,62 et un pourcentage d'arrêts de ,938.

Équipes potentiellement intéressées : Sharks de San Jose, Flames de Calgary, Ducks d'Anaheim, Bruins de Boston, Sabres de Buffalo, Blues de St. Louis.

4. Radim Vrbata, AD, Canucks de Vancouver
Ce sera peut-être le dernier contrat de cet attaquant de 35 ans et il pourrait devoir patienter un peu puisqu'il ne sera probablement pas ciblé dès le premier jour par la plupart des équipes. Vrbata a tout de même prouvé qu'il pouvait procurer plus de profondeur à l'attaque. Il a défendu les couleurs des Canucks lors des deux dernières campagnes et il a récolté en moyenne 22 buts et 45 points par saison. Ce sont des statistiques intéressantes qui pourraient lui valoir un poste sur un deuxième trio.

Équipes potentiellement intéressées : Bruins de Boston, Coyotes de l'Arizona, Rangers de New York, Predators de Nashville.

5. Shane Doan, AD, Coyotes de l'Arizona
L'âge de Doan, 39 ans, ne joue certainement pas en sa faveur, mais il a connu une certaine renaissance cette année. Ses 28 buts constituent son plus haut total depuis 2008-09 et ses 47 points représentent une augmentation de 11 par rapport à la saison précédente. Doan préconise un style toujours aussi robuste et son leadership est reconnu dans toute la ligue. Tout cela pourrait donc attirer l'attention des équipes à l'ouverture du marché, mais il semble qu'il souhaite demeurer en Arizona. Si les Coyotes ne parviennent pas à retenir ses services, Doan pourrait brouiller les cartes du marché des joueurs autonomes.

Équipes potentiellement intéressées : Coyotes de l'Arizona, Bruins de Boston.

6. David Perron, AG, Ducks d'Anaheim
Perron, 28 ans, est l'une des plus grandes énigmes chez les joueurs autonomes sans compensation puisque ses performances varient considérablement d'une saison à l'autre. C'est une des raisons pour lesquelles il pourrait enfiler un quatrième uniforme différent en quatre ans en 2016-17. Il a amassé 16 points en 43 parties avec les Penguins de Pittsburgh en 2015-16. Après avoir été échangé aux Ducks d'Anaheim le 16 janvier, il a récolté huit buts et 20 points en 28 matchs avant qu'une blessure vienne mettre un terme à sa saison. Il a inscrit une moyenne de 0,58 point par partie au cours de sa carrière de neuf ans dans la LNH. Cette statistique pourrait piquer la curiosité d'une équipe voulant améliorer sa profondeur à l'attaque.

Équipes potentiellement intéressées : Canadiens de Montréal, Predators de Nashville, Bruins de Boston.

7. Luke Schenn, D, Kings de Los Angeles
Schenn, 26 ans, s'est forgé une carrière au-dessus de la moyenne après ses passages avec les Maple Leafs de Toronto, les Flyers de Philadelphie et les Kings de Los Angeles. Cette saison, avec les Kings, il a prouvé qu'il pouvait être un arrière défensif au sein des deux premiers duos de défenseurs. Il pourrait intéresser les équipes cherchant plus de profondeur à la ligne bleue.

Équipes potentiellement intéressées : Avalanche du Colorado, Stars de Dallas, Bruins de Boston, Rangers de New York, Canucks de Vancouver.

8. Jamie McGinn, AG, Ducks d'Anaheim
Les attaquants capables de compter 20 buts sont recherchés, surtout s'ils ont moins de 30 ans. McGinn possède ces deux qualités. Il a 27 ans et il a marqué 22 buts en 84 parties avec les Sabres de Buffalo et les Ducks la saison dernière. Les équipes intéressées pourraient cependant se demander s'il peut répéter ce genre de performance. Il n'a atteint le plateau des 20 buts qu'une seule autre fois depuis son arrivée dans la LNH en 2008-09.

Équipes potentiellement intéressées : Sabres de Buffalo, Kings de Los Angeles, Canadiens de Montréal.

9. Alex Tanguay, AG, Coyotes de l'Arizona
Tanguay, 36 ans, a semblé revigoré après être passé de l'Avalanche du Colorado aux Coyotes le 29 février. Il a inscrit quatre buts et 13 points en 18 parties après la transaction; il avait récolté quatre buts et 22 points en 52 matchs avec l'Avalanche. Cette performance tardive ne constitue qu'un très petit échantillon. Est-ce que ce sera suffisant pour susciter plus d'intérêt sur le marché des joueurs autonomes?

Équipes potentiellement intéressées : Coyotes de l'Arizona, Canadiens de Montréal, Predators de Nashville.

10. Roman Polak, D, Sharks de San Jose
L'image que plusieurs ont de Polak est celle d'un défenseur qui a éprouvé beaucoup de difficultés contre les Penguins de Pittsburgh en finale de la Coupe Stanley. Or, il ne faut pas négliger le reste de la saison de cet arrière de 30 ans, qui a été échangé de Toronto à San Jose le 22 février. C'est ce défenseur, lorsqu'il est utilisé à bon escient, qui pourra aider une autre équipe l'an prochain.

Équipes potentiellement intéressées : Sharks de San Jose, Rangers de New York.

En voir plus