Skip to main content

Les 10 meilleurs joueurs de la section Pacifique

À l'aube de la saison, LNH.com recense les meilleurs joueurs de chacune des sections de la LNH

par Hugues Marcil @HuguesMarcil / Pupitreur LNH.com

La saison 2018-19 cogne à nos portes. Question de se mettre en appétit, LNH.com a dressé une liste des 10 meilleurs joueurs de chacune des sections de la LNH. Ces listes seront dévoilées chaque vendredi jusqu'au 21 septembre. Aujourd'hui, la section Pacifique.

1. Connor McDavid, Oilers d'Edmonton

Sans surprise, le joueur de centre se retrouve en première place, lui qui a notamment établi des sommets en carrière avec 108 points et 41 buts la saison dernière. McDavid, âgé de 21 ans, entame sa quatrième saison dans la LNH en ayant remporté le trophée Art Ross, remis au meilleur marqueur de la Ligue, au cours des deux dernières saisons. Il pourrait bien le gagner à nouveau au terme de la saison 2018-19, car au mois d'août, McDavid a déclaré vouloir marquer encore plus de buts. La saison dernière, il n'a obtenu que 20 points, dont cinq buts, sur le jeu de puissance au sein de la pire unité d'avantage numérique de la LNH (14,8 pour cent). Difficile de croire que les Oilers feront pire à ce chapitre cette saison et le meilleur joueur au monde pourrait en profiter pour atteindre de nouveaux sommets.

Video: TBL@EDM:McDavid inscrit son troisième du match

2. Erik Karlsson, Sharks de San Jose

Karlsson figurait au premier rang de notre top-10 des meilleurs joueurs de la section Atlantique publié le 31 août, et il mérite tout autant sa place parmi les meilleurs de la section Pacifique depuis que les Sharks l'ont obtenu des Sénateurs d'Ottawa, le 13 septembre. Le double gagnant du trophée Norris (2012, 2015) a récolté 62 points ou plus lors des cinq dernières saisons. Durant cette période, il a toujours terminé premier ou à égalité au premier rang des marqueurs d'Ottawa. Karlsson et Brent Burns, gagnant du Norris en 2017, devraient former un duo explosif sur le jeu de puissance de San Jose en plus de conférer aux Sharks un « Big Three » à la ligne bleue avec Marc-Édouard Vlasic.

3. Drew Doughty, Kings de Los Angeles

Le défenseur de 28 ans a été le joueur le plus utilisé de toute la LNH la saison dernière (moyenne de 26:50 par match) et il en a profité pour établir des sommets au chapitre des points (60) et des mentions d'aide (50). Les Kings l'ont récompensé avec une prolongation de contrat de huit ans d'une valeur de 88 millions $ le 1er juillet. S'il excelle en attaque, Doughty est tout aussi dominant en défensive. Son différentiel de plus-23 a été le deuxième meilleur chez les Kings en 2017-18, et il a affiché un différentiel négatif à deux reprises seulement en carrière (2008-09 : moins-17; 2011-12 : moins-2). Un exploit digne de mention quand on sait qu'il affronte les meilleurs joueurs adverses soir après soir.

À LIRE AUSSI : Les 10 meilleurs joueurs de la section Atlantique | Les 10 meilleurs joueurs de la section Métropolitaine | Les 10 meilleurs joueurs de la section Centrale

4. Anze Kopitar, Kings de Los Angeles

Kopitar, 31 ans, a fracassé tous ses records personnels avec 35 buts, 57 passes et 92 points, la saison dernière, terminant au premier rang des marqueurs des Kings pour la 10e fois en 11 ans. Non seulement le centre slovène met-il des points au tableau avec constance chaque année, mais il est également l'un des joueurs les plus responsables défensivement de la LNH. Kopitar a présenté un excellent différentiel de plus-21, le cinquième meilleur chez les attaquants de la section Pacifique, la saison dernière, en plus d'être l'attaquant le plus utilisé de toute la LNH (moyenne de 22:05 par match) et d'évoluer en permanence contre les meilleurs éléments adverses.

Video: LAK@COL: Kopitar inscrit quatre buts dans la victoire

5. Brent Burns, Sharks de San Jose

Le défenseur de 33 ans est une menace offensive chez les Sharks, lui qui a amassé au moins 60 points lors des quatre dernières saisons. En 2017-18, il a terminé au premier rang des marqueurs des Sharks avec 67 points (12 buts, 55 passes) en 82 matchs au sein d'une formation qui ne manque pas de talent en attaque. Burns peut faire mal à l'adversaire en distribuant la rondelle, mais également en trouvant le fond du filet. Il a d'ailleurs frôlé le plateau des 30 buts avec 29 filets en 2016-17. La saison dernière, il a décoché 332 tirs au but, un sommet chez les défenseurs de la LNH soit 61 de plus que son plus proche poursuivant, Dougie Hamilton (270).

6. Johnny Gaudreau, Flames de Calgary

Véritable dynamo offensive des Flames, Gaudreau a établi de nouveaux sommets en carrière au chapitre des points (84), des passes (60) et des points sur le jeu de puissance (24) la saison dernière. Depuis son arrivée dans la LNH, en 2014-15, l'attaquant de 25 ans est celui qui cumule le plus de points dans la section Pacifique avec 287 (96 buts, 191 passes) en 311 matchs. Lui et son compagnon de trio Sean Monahan forment le cœur et l'âme de l'attaque de Calgary et ils devraient continuer de faire des flammèches cette saison.

Video: SJS@CGY: Gaudreau contrôle la rondelle et marque

7. Ryan Getzlaf, Ducks d'Anaheim

Le capitaine des Ducks a raté presque toute la première moitié de la dernière saison en raison d'une fracture à un os du visage. À son retour au jeu, Getzlaf a prouvé qu'à l'âge de 33 ans, il est loin d'être sur la pente descendante. En 56 matchs, Getzlaf a amassé 61 points (11 buts, 50 passes) pour conduire Anaheim en séries éliminatoires pour une sixième année consécutive. Au cours des cinq dernières années, Getzlaf n'a jamais amassé moins de 61 points et il continuera de sonner la charge offensivement chez les Ducks cette saison.

8. Leon Draisaitl, Oilers d'Edmonton

Le joueur de centre de 22 ans a continué de s'établir comme l'un des meilleurs joueurs de la section Pacifique avec 70 points (25 buts, 45 passes) en 78 rencontres, la saison dernière, après avoir amassé 77 points (29 buts, 48 aides) en 2016-17. Derrière McDavid, il confère aux Oilers l'une des meilleures lignes de centre de la LNH.

9. John Gibson, Ducks d'Anaheim

Gibson, âgé de 25 ans, a profité de la saison dernière pour s'établir comme l'un des meilleurs jeunes gardiens de la LNH avec un dossier de 31-18-7 et quatre blanchissages. Son pourcentage d'arrêts de ,926, un sommet en carrière pour lui, a été le sixième meilleur parmi tous les gardiens de la LNH ayant joué au moins 30 rencontres. Les succès des Ducks dans l'avenir seront intimement liés aux performances de Gibson devant le filet et la direction de l'équipe est convaincue qu'il est l'homme de la situation, car on lui a offert une prolongation de contrat de huit ans le 4 août.

Video: ANA@WSH: Chiasson se fait voler par le gant de Gibson

10. Marc-André Fleury, Golden Knights de Vegas

Le gardien de 33 ans a été la raison principale des succès des Golden Knights à leur première saison dans la LNH. N'eût été une commotion cérébrale subie en début de saison, Fleury aurait probablement flirté avec le plateau des 40 victoires. En séries éliminatoires, son dossier de 13-7, ses quatre blanchissages et son pourcentage d'arrêts de ,927 ont conduit Vegas en Finale de la Coupe Stanley.

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.