Skip to main content

L'ère post-Duchene débute chez l'Avalanche

Un voyage en Suède qui s'annonce spécial

par Sinisa Sindik SinisaSindik / Collaborateur LNH.com

Après avoir finalement échangé Matt Duchene aux Sénateurs dimanche dernier, l'Avalanche du Colorado entamera un nouveau chapitre cette fin de semaine à l'occasion de deux matchs disputés en Suède face à Ottawa et sa toute nouvelle acquisition.

C'est dans le cadre de la Série globale SAP 2017 de la LNH que les deux équipes croiseront le fer d'abord vendredi, puis samedi, à l'aréna Ericsson Globe de Stockholm.

Ce sera la sixième fois que la Ligue nationale de hockey présentera des matchs de sa saison régulière en Europe et la première fois depuis 2011. La LNH vise ainsi à récompenser la légion d'amateurs fidèles et passionnés à l'échelle internationale.

Il s'agit d'une occasion spéciale pour les joueurs de se retrouver en équipe et de vraiment apprendre à se connaître, en ce jeune début de saison. Un voyage qui tombe à point selon l'ailier gauche de l'Avalanche, Gabriel Bourque.

«De la façon que le voyage est structuré, ça nous permettra de nous reposer, de nous réunir en équipe et de nous amuser tous ensemble pendant quelques jours. Mais, il faut toujours garder en tête qu'il s'agit d'un voyage d'affaires. Nous devons être prêts pour les deux matchs, car il y a quatre points sur la table », a déclaré le Rimouskois de 27 ans.

« Plus on passe de temps ensemble, plus c'est facile pour les gars de vouloir jouer l'un pour l'autre. C'est énorme pour l'équipe », a-t-il ajouté.

Un point de vue que partage le gardien de but Jonathan Bernier, qui s'est joint au Colorado cet été lorsqu'il a signé un contrat d'un an, lui qui s'alignait avec les Ducks d'Anaheim la saison dernière.

« Avoir autant de jours de repos entre les deux matchs, ça aide vraiment. Ça nous donne le temps de nous détendre un peu et de découvrir la ville, en plus de nous donner l'occasion de travailler sur la cohésion d'équipe. C'est une belle opportunité pour nous tous d'être ensemble et d'apprendre à mieux nous connaître », a soutenu l'ancien premier choix des Kings de Los Angeles en 2006.

Pendant leur séjour à Stockholm, bien entendu que le hockey prendra toute la place, ou presque. Dans les moments libres, les deux coéquipiers ont la ferme intention de jouer les touristes et de découvrir un peu ce que la ville suédoise a à offrir.

« J'ai hâte d'essayer la nourriture et les différents restaurants, tout en me promenant un peu afin de voir ce qui se passe ici », a affirmé Bourque.

De son côté, Bernier dit avoir un peu plus d'intérêt pour le côté historique de la ville.

« Je vais me promener un peu et peut-être même aller magasiner. Évidemment, il y a beaucoup d'histoire ici, alors je vais peut-être aller faire un tour dans un musée et il y a aussi de la bonne nourriture, donc je vais essayer d'en profiter », a dit Bernier.

Des entraînements de qualité

Outre le temps de qualité passé en équipe, ce voyage en Suède permettra à l'Avalanche de tenir des entraînements plus étoffés et beaucoup plus structurés que ce qui se fait normalement en cours de saison.

« On aura l'occasion au cours des prochains jours de travailler davantage sur notre système de jeu, puisque nous aurons le temps de le faire. Au cours de la saison, ce sont généralement des pratiques plus courtes, avec quelques exercices et un peu de travail sur les unités spéciales. Ce voyage représente une belle opportunité de tenir de bons entraînements », a ajouté Bourque.

L'équipe devrait normalement avoir une journée de congé mercredi, avant de reprendre l'entraînement jeudi afin de se préparer pour le premier match de la Série globale prévue pour vendredi après-midi.

Pour Bernier, la préparation ne changera pas, peu importe si le match est au Colorado ou en Suède.

« Ce sont deux matchs de saison régulière. Donc, comme d'habitude, on va pratiquer jeudi afin de se préparer pour le match de vendredi d'abord. Puisqu'on aura deux matchs en deux jours, nous devrons prendre soin de notre corps et rester concentrés pour les deux rencontres », a souligné Bernier.

Savoir tourner la page

Le voyage en Suède et les deux matchs face aux Sénateurs offriront également la possibilité à l'Avalanche de vraiment tourner la page dans la saga Matt Duchene. Seulement quelques jours après avoir été échangé à Ottawa, le joueur de centre de 26 ans affrontera ses anciens coéquipiers dans le cadre de la Série globale.

Nul doute que ce sera un peu spécial et surtout étrange de voir Duchene dans l'uniforme des Sénateurs, surtout pour Nathan McKinnon.

« Nous sommes excités pour l'avenir, nous avons clairement pris un virage jeunesse, mais ce sera bizarre [de voir Duchene avec Ottawa], car nous avons joué ensemble depuis plus de quatre ans. Je pense néanmoins que c'est mieux ainsi, pour tout le monde. Ce sera difficile, c'est sûr, mais je lui souhaite la meilleure des chances », a déclaré McKinnon.

Pour Bernier, l'important c'était de finalement mettre un terme à la machine à rumeurs et à toutes les distractions entourant Duchene. Une situation qui durait depuis trop longtemps.

« On a entendu des rumeurs d'échange cet été, puis à nouveau au camp d'entraînement, alors je pense que c'était une bonne chose pour les deux clans, car on pourra maintenant tous passer à autre chose », a conclu le vétéran gardien de but lavallois.

L'Avalanche se mesurera donc à Duchene et aux Sénateurs vendredi après-midi dès 14 heures lors du premier match de la Série globale, avant de compléter le tout le lendemain, samedi après-midi dès 13 heures.

En voir plus