Skip to main content

Lepage : Prévision (trop) hâtive de la formation d'ÉCJ

Notre journaliste sort sa boule de cristal et tente de former l'équipe canadienne en vue du Championnat mondial junior

par Guillaume Lepage @GLepageLNH / Journaliste LNH.com

Les jeux sont loin d'être faits et les auditions se poursuivront à compter de cette semaine à la Série Canada-Russie, mais les férus du Championnat mondial junior (CMJ) commencent déjà à penser à la composition de la formation canadienne qui tentera de remonter sur le podium en décembre prochain.

Le Canada - faut-il le rappeler - s'est incliné en quarts de finale et a conclu au sixième rang du classement lors du dernier tournoi présenté à Vancouver et à Victoria. Dirigée cette année par Dale Hunter, la troupe unifoliée sera en quête d'une deuxième médaille d'or et d'un troisième podium en cinq ans au tournoi qui se tiendra à Ostrava et à Trinec, en République tchèque, du 26 décembre au 5 janvier.

À LIRE AUSSI LHJMQ: Cinq joueurs à surveiller à la Série Canada-Russie

Six joueurs ayant participé à la dernière compétition sont admissibles à un retour avec l'équipe soit les attaquants Alexis Lafrenière, Joseph Veleno et Barrett Hayton ainsi que les défenseurs Noah Dobson, Ty Smith et Jared McIsaac. Pour le reste, tous les paris sont ouverts.

À moins de deux mois du tournoi, voici ce à quoi pourrait ressembler la formation d'Équipe Canada au prochain Championnat mondial junior :

Attaquants

Alexis Lafrenière -- Joe Veleno* -- Kirby Dach*
Liam Foudy -- Barrett Hayton* -- Raphaël Lavoie 
Samuel Poulin -- Ty Dellandrea -- Dylan Cozens
Jakob Pelletier -- Benoit-Olivier Groulx -- Akil Thomas
Quinton Byfield

La formation que vous voyez ici est fort probablement trop jeune au goût de Hockey Canada. On le sait, l'organisation favorise la plupart du temps - à tort ou à raison - les joueurs de 19 ans pour ce tournoi et il n'y en a que six dans celle-ci-haut.

Reste que Dylan Cozens, Samuel Poulin et Jakob Pelletier, tous des choix de première ronde en juin dernier, sont sur d'excellentes lancées depuis le début de la saison comme Quinton Byfield, l'un des meilleurs attaquants disponibles en vue du prochain repêchage. Les dirigeants répètent chaque année qu'ils veulent des joueurs en feu pour amorcer le tournoi; ils en auraient avec ces 13 attaquants. 

Reste à voir si Joe Veleno (Grand Rapids, LAH), Kirby Dach (Chicago) et Barrett Hayton (Arizona) seront prêtés à la formation par leur club respectif. Si ce n'est pas le cas, ce serait évidemment un dur coup à encaisser.

Video: ARI@NJD: Hayton fait 4-3 avec son 1er but dans la LNH

Ne soyez pas surpris de voir apparaître Gabriel Fortier et/ou Serron Noel dans la formation finale. L'attaquant québécois a connu un fort camp au Défi estival du CMJ tandis que Noel (6-6, 218) correspond à un profil fort recherché par Hockey Canada, qui ne dit jamais non à un peu de robustesse.

Les jeunes Nolan Foote et Philip Tomasino sont aussi à considérer, tout comme Cole Perfetti - un autre espoir de haut niveau pour l'encan de 2020.

Défenseurs

Bowen Byram -- Noah Dobson*
Ty Smith -- Jett Woo
Thomas Harley -- Calen Addison
Justin Barron

Le gros point d'interrogation à la ligne bleue cette année sera de savoir si Jared McIsaac sera de retour avec la formation. L'arrière des Mooseheads de Halifax a été opéré à l'épaule au mois de juin et devait initialement rater cinq à six mois d'activités… Ça nous mènerait au début du tournoi.

À moins que sa réhabilitation se déroule plus rapidement que prévu et qu'il ait le temps de disputer une dizaine de matchs dans la LHJMQ avant le camp de sélection, la formation canadienne serait mieux de faire une croix sur lui. Noah Dobson, s'il est prêté par les Islanders, serait donc l'un des deux défenseurs à revenir pour une deuxième année en compagnie de Ty Smith, l'espoir des Devils du New Jersey.

Video: EDM@NYI: Martin profite d'une belle passe de Dobson 

Parions que le directeur général des Islanders Lou Lamoriello recevra beaucoup d'appels.

Avec Bowen Byram, Ty Smith et Thomas Harley, le flanc gauche de la défensive serait possiblement trop offensif au goût des dirigeants de Hockey Canada. Mais les options de ce côté sont assez minces, et s'ils ne veulent pas déroger à leur désir de faire jouer des gauchers à gauche et des droitiers à droite, ça pourrait ressembler à ça.

Hockey Canada a l'habitude de favoriser des défenseurs à caractère défensif - on se rappellera que Samuel Girard et Nicolas Beaudin ont été retranchés à leur année respective - il ne faudrait donc pas sursauter si le droitier Kevin Bahl faisait partie de l'équipe au détriment d'un Harley ou d'un Justin Barron.

L'espoir des Sénateurs Jacob Bernard-Docker est aussi une option intéressante sur le flanc droit.

Gardiens

Olivier Rodrigue
Hunter Jones
Alexis Gravel

Le portrait devant le filet est un peu plus clair qu'il ne l'est à l'attaque ou en défensive. Si on tente de lire entre les lignes, Hockey Canada a légèrement ouvert son jeu en invitant trois des cinq gardiens ayant pris part au Défi estival à la Série Canada-Russie : Olivier Rodrigue, Alexis Gravel et Hunter Jones.

Sans sauter aux conclusions, on peut présumer qu'ils ont une certaine longueur d'avance. Rodrigue a souvent bien fait lorsqu'il a porté l'uniforme unifolié tandis que Gravel a démontré qu'il était en mesure de tenir le fort sous pression alors qu'il a guidé les Mooseheads jusqu'en finale de la Coupe du Président et de la Coupe Memorial, l'an dernier.

Les deux Québécois ne présentent pas des chiffres à tout casser, mais ils ont le temps de redresser la barque d'ici aux sélections finales. Pour l'instant, Hunter Jones, des Petes de Peterborough, domine ses homologues au chapitre des statistiques.

La dernière fois qu'un tournoi s'est tenu en sol européen - en 2016 à Helsinki en Finlande - le Canada avait gardé les services de trois gardiens en cas de blessure. Il est donc fort possible de voir les trois faire le voyage jusqu'en République tchèque. À partir de là, ce sera à l'un d'entre eux de s'emparer du poste de partant.

* indique un joueur dans les rangs professionnels

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.