Skip to main content

L'élimination en deuxième ronde continue de nuire aux Rangers

La formation new-yorkaise déçue et frustrée en revenant sur les occasions ratées face aux Sénateurs

par David Satriano @davidsatriano / Journaliste NHL.com

GREENBURGH, N.Y. -- La douleur ressentie par les Rangers de New York à la suite de leur élimination des séries éliminatoires de la Coupe Stanley a été toujours en évidence jeudi.

New York a perdu 4-2 face aux Sénateurs d'Ottawa lors du match no 6 de la série quatre de sept de deuxième ronde dans l'Association de l'Est, mardi. Ça représente une autre saison perdue pour une équipe en lice pour un triomphe de la Coupe Stanley depuis cinq saisons sans parvenir à remporter le gros lot.

« Une grosse déception », a affirmé l'attaquant Rick Nash, qui a marqué trois buts en 12 matchs des séries après en avoir inscrit 23 en 67 matchs de saison régulière, à la suite des entrevues de fin de saison. « Je croyais que nous étions dans une très bonne position. Nous sommes encore sous le choc. »

Les Rangers ont surclassé les Sénateurs pendant la majorité de la série, mais ils ont perdu les matchs no 2 et 5 en prolongation après avoir cédé le but égalisateur dans chacun avec moins de deux minutes à écouler en troisième période, une chose qui devrait continuer de les hanter pendant la saison morte.

« Quand tu laisses filer deux avances de cette façon, ça devient très difficile de remporter cette série », a commenté le centre Derek Stepan.

New York a eu une fiche de 27-4-0 quand il tenait l'avance après deux périodes en saison régulière, mais ils ont compilé une fiche de 5-2 dans de telles circonstances en séries éliminatoires, les deux défaites survenant en prolongation.

« Nous n'avons pas pu fermer les livres, a admis Nash. Je crois que nous avons eu une bonne chance de remporter les matchs no 1 et 2, et nous les avons perdus avec moins de cinq minutes à faire. Ça, c'était la tendance, nous avons gaspillé des matchs contre Ottawa. Pendant la majorité de la saison, nous avons su nous assurer la victoire. Il y a eu quelques moments où nous avons cédé des buts tardifs ou nous avons commis certaines erreurs, mais c'est toujours une pilule dure à avaler. »

Les Rangers ont accédé à la finale d'association trois fois en quatre saisons entre 2012 et 2015, dont un passage en Finale de la Coupe Stanley 2014, où ils se sont inclinés en cinq matchs face aux Kings de Los Angeles. New York a toutefois vu leur saison se terminer en première ronde la saison dernière et au deuxième tour cette saison.

« En tant que groupe, nous comprenons que nous avons été très proches [d'une conquête de la Coupe], mais nous ne l'avons pas accompli, a dit Stepan. Nous tentons de nous améliorer. Je crois que les attentes s'élèvent toujours quand tu vas plus loin dans les séries et si tu ne retournes pas à ce stade de la saison, c'est difficile. Nous étions si proches d'un retour en finale de l'Association de l'Est. »

Le gardien Henrik Lundqvist a accepté le blâme pour avoir donné les buts tardifs qui ont amené aux défaites des matchs no 2 et 5, mais il a également dit que la saison n'a pas été un échec complet.

« Je n'ai pas dormi beaucoup ces derniers jours, a-t-il dit. Tu t'attardes sur le match et sur tout ce que tu aurais pu faire différemment. En revenant sur la série, nous avons fait beaucoup de bonnes choses, mais au bout du compte, ils ont effectué les jeux qui ont fait la différence. Ça va nous faire mal pendant un bon moment.

« Regardez cette équipe-ci. Si tu m'avais demandé, "Avons-nous une chance de remporter le tout cette saison?", je t'aurais dit, "Absolument." J'ai confiance en ce groupe, je crois aux joueurs dans ce vestiaire, mais nous n'avons pas réalisé notre objectif et il est important de passer du temps pour analyser les raisons pour notre défaite afin de les régler avant la prochaine saison.

« Il y a beaucoup d'équipes qui n'atteignent pas les séries, surtout la deuxième ronde, alors il y a certaines bonnes choses dont nous devrions être satisfaits. Mais en même temps, nous ne sommes pas parvenus à réaliser notre objectif. »

Malgré les erreurs qui ont coulé son équipe dans la série, l'entraîneur des Rangers Alain Vigneault a eu de la difficulté à croire que son équipe n'allait pas prendre part aux finales d'association qui s'amorceront vendredi.

« Nous croyons tous que nous devrions encore jouer. Ce n'est pas le cas, a dit Vigneault. C'est très, très décevant. Il nous faudra du temps pour tourner la page. »

En voir plus