Skip to main content

L'élimination des Rangers rend Henrik Lundqvist « engourdi »

Le gardien se dit déçu par les avances perdues par les siens dans la série après le match no 6 contre les Sénateurs

par Brian Compton @BComptonNHL / Directeur adjoint de la rédaction NHL.com

NEW YORK - L'occasion était là pour le gardien des Rangers de New York Henrik Lundqvist et ses coéquipiers. Ils vont maintenant connaître une trop longue saison morte, sachant que les Rangers auraient pu atteindre la finale de l'Association de l'Est, mais qu'ils ne l'ont pas fait.

Lundqvist, qui a eu 35 ans en mars, a raté une autre chance potentielle de soulever la Coupe Stanley, ce championnat qui continue de lui échapper.

« Je suis de toute évidence extrêmement déçu », a admis Lundqvist après que la saison de New York eut pris fin avec un revers de 4-2 contre les Sénateurs d'Ottawa dabs le match no 6 de la deuxième ronde au Madison Square Garden mardi. « En revenant rapidement sur cette série, je crois que deux choses ressortent : les attaques en surnombre dont ils ont profité, et notre jeu à 6-contre-5. C'est ce qui a fait la différence dans la série. Sinon, j'ai le sentiment que nous avons très bien joué. Nous avons créé plusieurs chances de marquer, et nous avons joué avec beaucoup de vitesse et d'émotion.

« Mais de perdre nos trois matchs à Ottawa, où nous avons eu la chance de signer quelques gains, nous a évidemment fait très mal dans cette série. C'est une défaite difficile à accepter aujourd'hui, mais cela nous a vraiment nui de ne pas avoir fait le travail chez eux alors que nous avons eu les devants par quelques buts. »

Lundqvist a amorcé les 12 matchs des Rangers au cours des séries éliminatoires de la Coupe Stanley 2017. Il a conservé une fiche de 6-6 avec une moyenne de buts alloués de 2,25, un pourcentage d'arrêts de ,927 et un blanchissage.

Il a toutefois accordé six buts dans le match no 2 de cette série, dont deux ont été inscrits au cours des dernières 3:19 de la troisième période pour permettre à ce match de se rendre en prolongation. Les Rangers ont perdu 6-5 et sont retournés à New York en retard 2-0 dans la série.

« Je crois que nous avons assez bien joué pour remporter plusieurs de ces matchs, a affirmé Lundqvist. Nous en avions parlé au cours de la saison, qu'il arrive parfois que l'important ne soit pas de disputer son meilleur hockey, mais de trouver une manière de signer des victoires. Ils y sont parvenus mieux que nous. Je pense toutefois qu'ils ont très bien joué. Nous nous sommes placés en position de gagner presque toutes les parties. Nous n'avons simplement pas terminé le travail. »

New York a pris les devants 4-3 dans le match no 5 lorsque Jimmy Vesey a touché la cible à 12:48 du troisième tiers, mais l'ancien centre des Rangers Derick Brassard a marqué avec 1:26 à écouler au temps réglementaire pour créer l'égalité, puis Kyle Turris a fait vibrer les cordages en prolongation pour permettre aux Sénateurs de prendre une avance de 3-2 dans la série. 
 
« Les dernières minutes de certaines des rencontres, comme je l'ai dit, nous ont fait vraiment mal dans cette série, a noté Lundqvist. Nous avons cru jusqu'à la fin que nous pourrions y arriver. Comme vous l'avez vu, nous avons connu une excellente troisième période [ce soir], nous avons bien travaillé, mais nous sommes arrivés à court. Cela va nous faire mal pendant un moment. » 
 
L'entraîneur des Rangers Alain Vigneault n'était pas d'humeur après le match no 6 à entamer le processus d'évaluation de ce qui a été une saison mouvementée, surtout avec le repêchage d'expansion de la LNH qui aura lieu en juin. Les Rangers auront vraisemblablement un visage quelque peu différent la saison prochaine, surtout à la ligne bleue.

Comme ce fut le cas pendant plus d'une décennie, lorsque l'état-major des Rangers va entreprendre ce processus d'évaluation, l'objectif sera de trouver une manière de donner à Lundqvist la meilleure chance possible de soulever la Coupe Stanley avant qu'il ne soit trop tard.

« Nous allons devoir attendre et voir ce qui va se produire, a souligné Lundqvist. En ce moment, tout ce que nous ressentons c'est de la déception, et cela me rend engourdi. Ce n'est pas un sentiment plaisant. Vous réalisez à quel point vous avez travaillé, le nombre d'heures que vous avez investi pour vous placer dans cette position, pour obtenir cette chance. Vous commencez en juillet, au cours de l'été précédent, quand vous commencez à vous entraîner et à vous préparer.

« L'occasion était là pour nous. Nous allons devoir, la semaine prochaine ou à un autre moment, analyser votre propre rendement, et analyser ce que vous avez fait, en tant que groupe et personnellement, afin de voir ce que vous auriez pu faire de mieux et apprendre de cela. »

En voir plus