Skip to main content

Lehkonen s'est entraîné avec Lundqvist l'été dernier

L'attaquant recrue du Tricolore a évolué pendant deux saisons avec le frère jumeau du gardien des Rangers

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

BROSSARD - Artturi Lehkonen est une verte recrue chez les Canadiens de Montréal, mais il possède un avantage sur ses coéquipiers qui en sont à leurs premières armes en séries éliminatoires. Il a côtoyé le vétéran gardien des Rangers de New York Henrik Lundqvist en Europe, l'été dernier.

En fait, Lehkonen a très bien connu le frère jumeau de Lundqvist, Joel, un attaquant qu'il dit qu'il l'a grandement aidé à s'épanouir pendant les deux saisons qu'ils ont évolué ensemble avec le Frolunda HC de Goteborg, en Suède.

Henrik Lundqvist s'est entraîné avec l'équipe de Goteborg, avant de représenter la Suède au tournoi de la Coupe du monde, en septembre.

« J'ai pu tirer en masse sur lui », a confié Lehkonen, mardi.

Il a donc eu la chance de déceler les lacunes du vétéran gardien des Rangers.

« A-t-il réellement des lacunes? », a réagi le Finlandais âgé de 21 ans quand on lui a posé la question. « Il possède un style qui lui est propre. C'est un très bon gardien. Ce ne sera pas facile de le déjouer », a-t-il ajouté.

Lehkonen est un des quatre joueurs des Canadiens qui vont faire leurs débuts en séries éliminatoires, mercredi, à l'occasion du début de la série de premier tour de l'Association de l'Est contre les Rangers au Centre Bell (19h HE; TVA Sports, CBC, NBCSN).

Les attaquants Phillip Danault, Paul Byron et Andreas Martinsen sont les autres. Un cinquième, le gardien réserviste Al Montoya, a participé aux séries à titre de substitut, mais il n'a pas encore vu une seconde d'action.

Danault a qualifié son baptême du feu en séries de « moment mémorable ». Et comment donc? Le hockeyeur natif de Victoriaville va le vivre à titre de joueur de centre du trio principal, aux côtés de Max Pacioretty et d'Alexander Radulov.

« Ça représente énormément pour ma carrière », a commenté Danault, qui a pu vivre de proche la conquête de la Coupe Stanley des Blackhawks de Chicago en 2015. « C'est l'objectif de tout joueur d'aller le plus loin possible en séries. Nous sommes rendus à ce stade comme équipe. »

L'attaquant âgé de 24 ans, qui a amassé 40 points en 82 matchs à sa première saison complète dans la LNH, a dit avoir hâte de s'imprégner de l'atmosphère électrique qui va régner à Montréal.

« On m'en parle déjà un bout de temps : Tomas Plekanec, Max Pacioretty et les autres. On me dit que ce sera très plaisant. L'intensité sera très forte, je suis prêt pour ça. J'ai hâte que ça commence. »

Danault, Lehkonen et Byron seront appelés à jouer des rôles importants, chacun au sein de leur trio respectif.

L'entraîneur Claude Julien a eu de bons mots à l'endroit de chacun d'entre eux, mardi, particulièrement pour Lehkonen « qui est voué à un très bel avenir ».

« Il me rappelle Loui Eriksson, que j'ai dirigé à Boston, surtout dans ses bonnes années. Je vois en Artturi un plus grand potentiel de marqueur en raison de la qualité de son lancer et de sa vitesse. Loui Eriksson était doté d'une grande intelligence au jeu. Je remarque la même chose pour Artturi, mais il est plus explosif sur patins et il possède un meilleur tir. Loui était plus efficace près du filet adverse. »

Ce n'est sans doute pas tant une coïncidence : les Canadiens vont présenter la même formation, à deux exceptions près, que celle qui a vaincu les Rangers 4-1 le 4 mars, quelques jours après la date limite des échanges dans la LNH. Le défenseur Alexei Emelin, blessé, et l'attaquant Torrey Mitchell, retranché, sont les deux exceptions.

Quatre des cinq acquisitions du Tricolore avaient affronté les Rangers au Madison Square Garden : le défenseur Jordie Benn ainsi que les attaquants Dwight King, Steve Ott et Andreas Martinsen. Les quatre joueurs seront de la partie, mercredi.

Ce sera pour Martinsen une première rencontre en séries de la Coupe Stanley, à l'âge de 26 ans.

« J'avais entendu parler de le frénésie qui règne en séries ici avant même de s'amener avec l'équipe, a dit le Norvégien. Montréal, c'est particulier. »

Le gaillard complétera le quatrième trio avec le vétéran Steve Ott et le jeune Alex Galchenyuk.

« Notre tâche à Steve et à moi consiste à exercer de la pression sur la défense des Rangers et à embêter Lundqvist, a-t-il souligné. Dès que nous entrerons en zone adverse, nous chercherons à remettre la rondelle à Alex. Il s'occupera de provoquer des choses à l'attaque. »

En voir plus