Skip to main content

30 en 30: Le Wild sous la loupe

Le nouvel entraîneur du Wild Bruce Boudreau pourrait donner un second souffle à la carrière d'Eric Staal

par Dan Myers / Correspondant NHL.com

LNH.com propose une analyse en profondeur de chacune des 30 équipes pendant tout le mois d'août. Aujourd'hui, le Wild du Minnesota.

Le directeur général du Wild du Minnesota Chuck Fletcher a vaqué à ses occupations cet été en tentant d'atteindre deux grands objectifs : dénicher un nouvel entraîneur et ajouter de la profondeur à la position de centre.

Au sein même de l'organisation, on estime que les deux objectifs ont bel et bien été atteints.

 

Après l'embauche de Bruce Boudreau peu de temps après la fin de la saison du Wild, l'équipe a paraphé une entente avec l'expérimenté joueur de centre Eric Staal, le 1er juillet. Même si Staal, à l'âge de 31 ans, n'est plus le joueur qu'il était avec les Hurricanes de la Caroline, Minnesota misera sur son leadership et son expérience, en plus de compter sur son jeu au cercle des mises en jeu et ses compétences en possession de la rondelle. L'équipe estime aussi que Staal pourrait ranimer sa production offensive en jouant en compagnie de certains de ses joueurs de talent.

À tout le moins, Staal devrait fort probablement pivoter le deuxième trio du Wild notamment en compagnie de Zach Parise, qui a activement contribué à attirer Staal au Minnesota dans les jours précédant le 1er juillet.

« Bien entendu, on ne peut pas s'attendre à ce qu'un joueur de 31 ans joue de la même manière que lorsqu'il avait 25 ou 26 ans, a commenté Fletcher. « Mais nous croyons toutefois qu'il s'agit d'une situation idéale pour Eric et c'est également ce qu'il croit. Il patinera avec des joueurs talentueux et jouera sans aucun doute un rôle crucial dans les succès de l'équipe. »

Le Wild a réussi à combler son manque à la position de centre sans avoir à se départir de l'un de ses défenseurs, qui forment estime-t-on une des meilleures brigades dans la LNH.

 

« Le fait que nous n'avons pas eu à sacrifier un de nos jeunes défenseurs pour combler nos lacunes est d'une grande importance, a déclaré Fletcher. Notre brigade défensive demeure le principal atout de notre équipe. »

L'arrivée de Boudreau au Minnesota permet à ce passionné de hockey de boucler en quelque sorte la boucle de sa carrière. Il y a plus de 40 ans, Boudreau a entrepris sa carrière professionnelle en participant à 30 matchs des Fighting Saints du Minnesota, dans l'Association mondiale de hockey (AMH).

Les Fighting Saints avaient élu domicile dans l'ancien St. Paul Civic Center, démoli à la fin des années 90 pour faire place au Xcel Energy Center.

« J'espère pouvoir ramener la Coupe Stanley dans cet état », a confié Boudreau. « J'ai toujours espéré travailler dans un marché passionné de hockey et diriger une équipe qui a par le passé donné du fil à retordre aux équipes que je dirigeais. Je crois que l'avenir nous réserve de belles choses. »

Au Minnesota, Boudreau prend la barre d'une des sept équipes de la LNH à avoir participé aux séries éliminatoires à chacune des quatre dernières saisons. Le Wild compte sur un bel équilibre de vétérans, dont l'attaquant Zach Parise, le centre Mikko Koivu, l'arrière Ryan Suter et le gardien de but Devan Dubnyk, et de jeunes joueurs prometteurs, notamment les centres Mikael Granlund et Erik Haula, ainsi que les attaquants Jason Zucker et Nino Niederreiter.

Le Wild a également conclu des ententes avec Staal et l'attaquant Chris Stewart après avoir racheté la dernière année de contrat de l'attaquant Thomas Vanek.

En plus de ces changements, Boudreau hérite d'un alignement presque semblable à celui que l'entraîneur Mike Yeo et l'entraîneur par intérim John Torchetti dirigeaient.

Par conséquent, Boudreau aura la tâche d'obtenir un meilleur rendement de vétérans comme l'attaquant Jason Pominville, marqueur de 11 buts la saison dernière, et de favoriser l'émancipation de jeunes tels que Granlund, Haula, Zucker et Niederreiter.

« [Les jeunes joueurs] vont continuer de s'améliorer, croit Boudreau. Ils n'ont pas encore atteint leur plein potentiel. Nos joueurs établis ont quant à eux prouvé qu'ils sont des gagnants. Mikko, Zach et Ryan ont non seulement été auréolés de succès, mais ils sont animés d'un désir de vaincre. Ils feront tout ce qu'il faut pour gagner et c'est sur ces joueurs que je miserai... Je me fierai à eux et je tisserai des liens forts avec eux. »

 

En voir plus