Skip to main content

Le Wild n'a toujours pas ?t? capable d'en venir ? une entente avec Gaborik

LNH.com @NHL

ST. PAUL, Minnesota — Avec l'ouverture de son camp d'entraînement samedi, le Wild du Minnesota n'a toujours pas réglé le dossier de Marian Gaborik.

L'avenir de Gaborik - le scénario idéal étant de lui faire signer un contrat de plusieurs saisons ou, sinon, de l'échanger afin d'éviter de le perdre sur le marché des joueurs autonomes sans compensation l'année prochaine - doit se régler incessamment. Le directeur général Doug Risebrough a fixé le début de la saison comme échéance, mais il a ajouté qu'il s'attend à ce que le dossier se règle rapidement, d'une façon ou d'une autre.

Après avoir récemment conclu des prolongations de contrat avec le défenseur Nick Schultz (six ans), l'attaquant Pierre-Marc Bouchard (cinq ans), le joueur de centre Mikko Koivu (quatre ans) et le défenseur Brent Burns (quatre ans), le Wild a identifié son noyau de jeunes joueurs sur lequel il mise. C'est un bon groupe, mais il manque un gros morceau que le Wild est impatient d'ajouter.

L'agent de Gaborik, Ron Salcer, doit se rendre à Grand Forks, dans le Dakota du Nord, au début de la semaine prochaine en vue d'une deuxième rencontre avec le directeur général adjoint Tom Lynn dans le but de poursuivre les négociations. Le Wild s'entraînera dans le Dakota du Nord pendant quatre jours avant de regagner ses quartiers généraux à St. Paul en vue du premier match préparatoire, mercredi.

Risebrough et Lynn ont fait le voyage en Slovaquie le mois dernier pour discuter avec Gaborik, âgé de 26 ans, lui faisant valoir qu'il peut devenir l'un des meilleurs marqueurs de la LNH s'il demeure en santé - même dans un système défensif comme celui préconisé par l'entraîneur Jacques Lemaire.

"Il veut gagner et devenir un joueur d'impact dans la ligue et je suis heureux d'entendre ça", a mentionné Risebrough.

Le Wild estime que Gaborik peut être heureux au Minnesota mais le problème c'est qu'il possède encore un an à son actuel contrat qui lui rapporte 7,5 millions $ US. L'équipe détient une marge de manoeuvre suffisante dans sa masse salariale pour lui consentir un contrat de plusieurs saisons et elle est disposée à lui verser un salaire qui respecte la valeur du marché.

Mais s'il connaît une autre saison de 40 buts - ou plus - sa valeur grimpera. Il pourrait être tentant pour Gaborik d'attendre et de voir ce qu'il pourrait obtenir quand plusieurs équipes pourront lui faire des offres.
 

En voir plus