Skip to main content

Le vétéran Mark Recchi se veut seulement une pièce du casse-tête

LNH.com @NHL

WILMINGTON, Massachusetts - La machine bien huilée des Bruins de Boston semble fin prête à démarrer les séries. Mercredi à l'entraînement, Claude Julien avait construit des trios qui risquent de donner des maux tête au Canadien. Imaginez une formation où vous retrouvez au moins un marqueur de 20 buts dans chacune des unités.

Phil Kessel (36 buts), Marc Savard (25) et P.J. Axelsson forment la première ligne d'attaque. Chuck Kobasew (21), Patrice Bergeron et Mark Recchi (23) composent la deuxième. Michael Ryder (27), David Krejci (22) et Milan Lucic sont réunis dans la troisième. Blake Wheeler (21), Stéphane Yelle et Shawn Thornton complètent la quatrième. Et comme si cette force de frappe n'était pas suffisante, l'attaque des Bruins profite du soutien des défenseurs Zdeno Chara (19) et Dennis Wideman (13).

"Il y a de la profondeur dans cette équipe, ainsi qu'un bon équilibre entre jeunes et vétérans, fait valoir Recchi. Personnellement, je ne suis qu'un morceau du casse-tête. Mais c'est un rôle qui m'apporte beaucoup de satisfaction.

"Je ne suis plus le même joueur que j'étais il y a quelques années, poursuit le vétéran âgé de 41 ans. Il y a autour de moi des jeunes qui me sont supérieurs. Mais j'ai la satisfaction de pouvoir contribuer aux succès de l'équipe. J'ai tenu un rôle similaire lorsque les Hurricanes de la Caroline ont remporté la coupe (2006)."

Enthousiame et passion

Les Bruins ont inscrit 274 buts en 2008-2009, une production qui situe l'équipe au deuxième rang de la Ligue nationale derrière les Red Wings de Detroit (295). Selon Recchi, la force des Bruins ne se limite pas à sa capacité à marquer des buts.

"J'aime l'enthousiasme de cette équipe, la passion qui anime les joueurs, raconte l'ancien attaquant du Canadien. Ils veulent réussir et ils entendent bien saisir leur chance dans les présentes séries.

"Mais nous savons tous que cette série sera âprement disputée. Le Canadien représente un immense défi", prévient Recchi, qui a réussi 10 buts en 18 matchs à Boston après son transfert de Tampa Bay.

De la discipline

Pour l'emporter, les Bruins devront éviter le banc des pénalités. Ce qu'ils n'ont pu faire jeudi dernier face au Canadien avant de l'emporter 5-4 en prolongation. Après le match, Recchi et quelques vétérans ont eu tôt fait de rappeler aux plus jeunes la nécessité d'être disciplinés en séries.

"Ce match aura été une bonne leçon, a-t-il noté. La ligne de démarcation est mince entre le jeu robuste et la charge.

"C'est bien d'afficher de la robustesse. Mais il faut le faire de façon intelligente. On ne pourra transgresser les règles en séries comme nous l'avons fait la semaine dernière."

En voir plus