Skip to main content

Le vétéran Jaroslav Modry en remplacement de Timonen chez les Flyers

LNH.com @NHL

PITTSBURGH - Le vétéran Jaroslav Modry a remplacé Kimmo Timonen en défense chez les Flyers. C'est le seul changement que l'entraîneur John Stevens a apporté à la formation par rapport au dernier match de l'équipe, à Montréal, samedi dernier.

Steve Downie, Riley Cote, Denis Tolpeko et Ryan Parent ont suivi l'action des tribunes.

Du côté des Penguins, Maxime Talbot (cheville) n'a pu jouer. Darryl Sydor, Kris Beech, Jeff Taffe et Dany Sabourin, qui est le troisième gardien de l'équipe, ont été laissés de côté.

-

Eric Meloche, fils de l'entraîneur des gardiens des Penguins Gilles Meloche, est de passage à Pittsburgh.

Meloche, qui a disputé 74 matchs dans la LNH dans les uniformes des Penguins (61) et des Flyers de Philadelphie (13), poursuit sa carrière en Allemagne, au sein des Tigers de Straubling. L'ailier âgé de 32 ans a comme coéquipier Eric Chouinard, ancien premier choix du Canadien de Montréal. Les deux Eric, qui évoluent au sein du même trio, viennent de conclure de nouvelles ententes de deux ans chacun.

-

La finale de l'Est est le théâtre d'un duel de gardiens québécois. Marc-André Fleury, des Penguins, et Martin Biron, des Flyers, ne se connaissent pas réellement. Ils n'estiment pas non plus être en compétition directe.

"Je l'ai croisé une fois, a indiqué Biron. Il est de la jeune génération des gardiens du Québec. Moi, je suis plus âgé à 30 ans. J'ai suivi son cheminement quand il était dans les rangs juniors."

Fleury, âgé de 23 ans, trouve le 'fun' de croiser le fer avec un compatriote québécois.

"Ça veut dire qu'un de nous deux va participer à la finale de la Coupe Stanley."

Les entraîneurs de gardiens des deux équipes sont également des Québécois: Gilles Meloche (Penguins) et Réjean Lemelin (Flyers).

-

Le gaillard Georges Laraque, des Penguins, et le talentueux attaquant de petite taille Daniel Brière, des Flyers, ont piqué un brin de jasette en effectuant quelques étirements au centre de la glace, au début de la séance d'échauffement, vendredi. Une discussion tout ce qu'il y a de plus cordiale, peut-on présumer.

-

La pluie qui tombait sur la ville, quelques heures avant le match, n'a pas refroidi l'enthousiasme de plusieurs centaines de partisans des Penguins qui se sont massés devant le Mellon Arena afin de suivre l'action sur un écran géant.

En voir plus