Skip to main content

Le vétéran Brendan Shanahan avoue s'être interrogé certains soirs

LNH.com @NHL

NEWARK, New Jersey - Brendan Shanahan est de retour dans l'organisation qui l'a repêché il y a près de 22 ans. Après des semaines d'attente, Shanahan a trouvé une équipe (New Jersey) qui voulait bien l'accueillir et qui répondait à ses préoccupations.

"Je recherchais un club qui serait compétitif et dans lequel je pourrais m'intégrer sans problème. Je souhaitais aussi évoluer dans une formation de l'Association Est. J'ai trois enfants qui vont tous à l'école", raconte Shanahan dont le domicile est situé à Manhattan.

Shanahan, qui aura 40 ans vendredi, disputait mercredi soir son deuxième match depuis son retour chez les Devils. A son premier match, il a marqué un but dans la victoire de 3-1 des Devils face aux Predators de Nashville. Il s'agissait de son 651e but dans la Ligue nationale, un sommet parmi les joueurs actifs.

"Je suis très heureux de pouvoir jouer à nouveau. Le hockey m'a manqué même si je n'ai jamais cessé de m'entraîner ou de patiner", explique le sympathique athlète natif de Mimico, en Ontario.

"C'est très exigeant physiquement, ajoute-t-il. Mais je ne laisserai jamais la date de mon certificat de naissance m'indiquer le moment d'accrocher mes patins."

Les Rangers

Shanahan a joué les deux dernières saisons dans l'uniforme des Rangers de New York. Il aurait souhaité poursuivre sa carrière dans la "grosse pomme". Les circonstances en ont voulu autrement.

"J'ai eu de nombreuses discussions avec les Rangers mais jamais de véritables négociations. En novembre, j'ai dû prendre la décision d'aller voir ailleurs. Dans un sens, les Rangers m'ont monté un bateau de façon bien involontaire. Mais je ne leur en veux pas."

Shanahan dit avoir eu plusieurs offres. Il a même sondé le terrain du côté de Montréal avant le début de la saison.

"Les offres venaient surtout d'équipes de l'Ouest. D'autres étaient limitées par le plafond salarial."

Non au cirque médiatique

Shanahan agit en professionnel dans tout ce qu'il entreprend. C'est la raison pour laquelle il n'a pas fait les manchettes durant toutes ces semaines.

"Je n'aurais pas voulu me retrouver dans une situation à la Mats Sundin", dit-il.

Il a toujours cru qu'il finirait par se trouver une équipe.

"Je n'ai jamais désespéré même si la situation aurait été problématique si j'avais toujours été sans contrat à la fin du mois. Je me suis quand même interrogé certains soirs."

Lou Lamoriello, celui qui l'a repêché en 1987, s'est manifesté en janvier. Un contrat a été signé qui assure à Shanahan un modeste salaire de 383 000 $ US.

"Mon retour au New Jersey n'a rien de nostalgique. C'est une question d'affaires", dit-il.

Au Panthéon du hockey

Quoi qu'il en soit, Brent Sutter est très heureux de pouvoir miser sur un futur membre du Panthéon du hockey, trois fois vainqueur de la Coupe Stanley.

"C'est un joueur complet. Il va nous aider en supériorité numérique, à court d'un joueur et à cinq contre cinq, explique l'entraîneur des Devils. Il apporte aussi une riche expérience, celle d'un joueur qui sait comment gagner."

Shanahan complète un trio avec Bobby Holik et Mike Rupp.

En voir plus