Skip to main content

Le trio de vétérans continue de traîner le Canadien sur ses épaules

LNH.com @NHL

UNIONDALE, New York - Le trio de vétérans continue de traîner le Canadien sur ses épaules. Pendant combien de temps pourra-t-il le faire avant de s'essouffler?

"?a va super bien. Encore ce soir, on aurait pu facilement ajouter quatre ou cinq buts, a souligné l'attaquant Alex Tanguay. ?a fonctionne pour nous parce qu'on travaille fort en échec avant. Il y en a toujours un qui exerce de la pression en zone adverse afin de créer des revirements."

Le capitaine Saku Koivu a souligné que l'unité affiche une belle cohésion qui lui permet de trouver des failles dans la défense adverse.

"Un d'entre nous, peu importe lequel, est continuellement en mouvement afin d'essayer de récupérer la rondelle libre. La 'chimie' est excellente. ?a facilite les choses quand vous avez du succès. On a du plaisir ensemble dans le moment."

C'est la première fois en plus de trois saisons, pour ainsi dire, que Koivu et Alex Kovalev ont du succès ensemble.

"La dernière fois qu'on a joué ensemble sur une base régulière, c'était il y a longtemps. Richard Zednik complétait le trio, a rappelé Koivu. Avec Alex Tanguay, qui possède une excellente vision du jeu et qui est doué pour faire des jeux, ça se passe très bien."

Kovalev s'est dit quelque peu surpris des succès du trio.

"J'ai joué par moments cette saison avec Saku ou avec Alex, mais jamais avec les deux en même temps. Nous réalisons tous l'importance de la situation et nous jouons à la hauteur de notre potentiel."

Le trio brille de tous ses feux en supériorité numérique. Le Tricolore montre un rendement de 35 pour cent depuis que Bob Gainey les a réunis, il y a cinq matchs.

"Nous nous efforçons d'être créatifs en attaque massive, a expliqué Koivu. Nous ne forçons pas les choses et nous effectuons des tirs quand c'est nécessaire."

L'entraîneur Bob Gainey a apprécié l'effort collectif que l'équipe a fournie dans un deuxième match d'affilée.

"On a pris l'avance grâce à notre jeu de puissance et on a continué d'exercer de la pression sur les Islanders qui étaient privés de plusieurs bons joueurs. On s'est retrouvés en avant 4-0", a-t-il analysé.

Gainey a souligné la contribution du quatrième trio, que Glen Metropolit a pivoté en compagnie des ailiers robustes Gregory Stewart et Georges Laraque. Il a aussi eu de bons mots à l'endroit du gardien Jaroslav Halak, qui a fait de beaux arrêts en première période, et de Mathieu Dandenault, qui est venu frapper en relève en défense.

"Comme Francis Bouillon n'est pas prêt à revenir au jeu, on voulait voir si Mathieu pouvait nous dépanner advenant qu'on ait besoin de lui à un moment donné."

En voir plus