Skip to main content

Le Tricolore voit Mete passer toute la saison avec l'équipe

Le défenseur âgé de 19 ans adopte la même approche

par Robert Laflamme @bobthefire / LNH.com

BROSSARD - Les Canadiens de Montréal ont neuf matchs cette saison pour se faire une opinion au sujet de la capacité du défenseur d'âge junior Victor Mete à tenir son bout dans la LNH. Mais l'entraîneur Claude Julien aborde la saison régulière en se disant que Mete est là pour rester. 

« Oh c'est bon. C'est également ma façon de penser », a réagi avec étonnement Mete quand on lui a rapporté les propos de Julien, mercredi. « Je veux rester pour les 82 matchs. Si je peux accomplir ça, ce sera un honneur pour moi. » 

Les dirigeants peuvent décider à tout moment de retourner Mete à son équipe junior, les Knights de London dans la Ligue de l'Ontario. Mais s'ils le font avant qu'il n'ait disputé son 10e match, la première saison de son contrat de recrue ne s'écoulera pas. 

En attendant, Mete fera ses débuts dans la LNH, jeudi, à l'occasion du match inaugural du Tricolore cette saison contre les Sabres au KeyBank Center de Buffalo (19 h HE; RDS, TSN2, MSG-B). 

Jumelé au vétéran Shea Weber, il pourra compter sur les encouragements de plusieurs membres de sa famille et d'amis qui vont faire le trajet entre Toronto, sa ville natale, et Buffalo. 

« Je ne sais pas combien de gens se déplaceront, mais c'est un gros contingent », a-t-il mentionné. 

Peu d'observateurs auraient parié il y a un mois sur les chances de Mete de mériter un poste à l'âge de 19 ans, incluant le principal intéressé. 

« J'ai été heureux d'apprendre la nouvelle au cours du souper d'équipe mardi. Tout le monde était heureux pour moi. » 

Le directeur général Marc Bergevin lui a simplement dit de continuer de jouer comme il l'a fait au cours du camp d'entraînement. 

C'est également le message que Julien va lui livrer. 

« Je dis la même chose à tous les joueurs que je dirige qui disputent leur premier match : "Aie du plaisir et joue ton style". » 

C'est justement ce que Mete a en tête de faire. 

« Je serai peut-être nerveux pour mes deux premières présences sur la glace, mais ça devrait aller par la suite. » 

Julien a indiqué qu'il aura la mèche longue avec les jeunes comme Mete ainsi que les attaquants Charles Hudon et Jacob De La Rose. 

« Ils restent avec nous en raison de leur bon rendement pendant le camp. Ce n'est pas le moment de changer quoi que ce soit. On veut les voir continuer et ils ne doivent pas s'inquiéter s'ils commettent des erreurs. Le hockey est un sport où on fait des erreurs. On essaie bien sûr de les minimiser, mais ce ne sera pas la fin du monde s'ils en font. Ils vont apprendre de ces erreurs et ça leur sera bénéfique. » 

Julien a rappelé que l'équipe amorce la saison avec le groupe de 23 joueurs sélectionnés, mais qu'il appartient maintenant à tous de conserver leur place. 

Un surnom 

Mete est en quelque sorte la coqueluche auprès de ses coéquipiers, qui l'ont affublé d'un surnom : « Meat » (viande). 

« C'est sorti de nulle part parce qu'on ne savait pas comment prononcer son nom », a expliqué avec amusement le vétéran défenseur Karl Alzner. 

« Le jeune est le plus populaire d'entre nous », a-t-il ajouté. 

« Disons que je commence à m'y faire. J'entends mon nom résonner aux quatre coins du vestiaire », a répondu Mete. 

Les Canadiens se sont entraînés avec beaucoup d'entrain, mercredi, avant de se rendre vers Buffalo où ils entameront un périple de trois matchs en l'espace de quatre soirs. 

Après les Sabres jeudi, ils visiteront les Capitals de Washington, samedi, et les Rangers de New York, dimanche.

En voir plus