Skip to main content

Le Tricolore s'éclate contre les Red Wings

Montréal signe un cinquième gain d'affilée et inflige à Detroit un septième revers en succession

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

MONTRÉAL -- Les Canadiens de Montréal ont le vent dans les voiles et les Red Wings de Detroit battent de l'aile. Résultat : le CH les a déboulonnés 10-1 au Centre Bell, samedi.

Pitoyables sur toute la ligne, les Red Wings (10-12-5) ont subi un septième échec d'affilée (0-4-3). Le rapide ailier Paul Byron a étourdi leurs défenseurs en y allant d'une performance de trois buts - ses septième, huitième et neuvième de la campagne. C'était pour lui un premier tour du chapeau dans la LNH.

« C'est pas mal "cool". Je n'ai pas eu trop le temps de décanter tout ça, a affirmé Byron. J'avais déjà connu quelques matchs de deux buts. Le troisième est difficile à obtenir. J'ai tiré et je ne savais pas si la rondelle avait bifurqué sur un coéquipier ou si elle avait même pénétré dans le but. »

L'Ontarien qui s'exprime dans un bon français a dit ne pas se souvenir de son dernier match de trois buts « possiblement dans les rangs juniors » à Gatineau. 

Alex Galchenyuk a connu sa première rencontre de quatre points, avec quatre aides. Il avait obtenu trois points dans un match à huit reprises, avant samedi. 

« Je ne cacherai pas que c'est plaisant de récolter des points dans la meilleure ligue de hockey au monde, a commenté Galchenyuk. Ç'a été un de ces matchs où tout fonctionne pour vous. J'ai récolté quelques passes faciles. "Pauly" a joué un super match. Je ne sais pas ce qu'il avait mangé, mais il était en grande forme. »

Video: Byron et Galchenyuk mènent le CH, victoire de 10-1

Même les attaquants de soutien Jacob de la Rose, Nicolas Deslauriers et Daniel Carr ont mis leur grain de sel dans le cinquième succès de suite du Tricolore (13-12-3), en s'offrant leur plus fructueux match dans la LNH. Ils ont chacun réussi un but, en plus d'ajouter deux passes. Pour Deslauriers, c'était un premier filet dans l'uniforme du CH.

Charles Hudon, Brendan Gallagher (13e cette saison et 100e dans la LNH), Jordie Benn et Andrew Shaw ont été les autres animateurs du festival offensif.

Le capitaine Max Pacioretty a été le seul attaquant blanchi au score.

Luke Glendening a évité aux siens l'affront d'une défaite par blanchissage en trompant la vigilance de Carey Price en troisième période. Price a terminé la soirée avec 22 arrêts.

Dans le camp des Red Wings, Petr Mrazek (cinq buts, 25 lancers) et Jimmy Howard (cinq filets, neuf tirs) ont été très éprouvés.

But du match

Celui du Suédois de la Rose en infériorité numérique. Il a concrétisé la superbe passe de Deslauriers au terme d'une descente en surnombre pour porter l'avance des siens à 4-0 à 4:58 du deuxième vingt.

Video: DET@MTL : de la Rose compte en infériorité numérique

Arrêt du match

Peu occupé, Price a dû se montrer vigilant devant le tir d'Anthony Mantha qu'il a gobé de la mitaine à 13:03 du premier vingt, au moment où c'était 2-0.

Video: DET@MTL: Price de glace face à Mantha

Jeu du match

Le deuxième but de Byron qui a fait 3-0 à 1:51 du deuxième tiers. Byron a envoyé trois rivaux loin dans son sillage pour se présenter seul devant Mrazek qu'il a habilement déjoué. 

Video: DET@MTL : Byron frappe de nouveau en début de 2eme

Ce qu'ils ont dit

« Ce que j'ai apprécié le plus, c'est que malgré l'écart de buts nous avons respecté le plan établi jusqu'à la fin. Ç'aurait été facile de faire dans l'individualisme ou d'être moins affamés, mais nous avons gardé notre concentration. » -- L'entraîneur des Canadiens Claude Julien

« C'est tout simplement honteux. Je peux difficilement trouver le mot juste pour décrire ça. Du premier jusqu'au dernier gars de l'équipe, non seulement nous nous sommes couverts de honte, mais nous avons fait honte à toute l'organisation. » -- Le défenseur Niklas Kronwall des Red Wings

Ce qu'il faut savoir

Les Red Wings ont goûté à la médecine des Canadiens à Montréal 22 ans jour pour jour après avoir sorti Patrick Roy de la ville, le 2 décembre 1995. Qui ne se souvient pas de la dégelée de 11-1 que les Red Wings avaient fait subir au CH? Roy avait été retiré de l'action après avoir cédé neuf buts en 31:27 minutes de jeu. Furieux, le gardien vedette avait annoncé au président Ronald Corey en passant devant lui sur le banc des joueurs qu'il venait de livrer son dernier match dans l'uniforme bleu-blanc-rouge. On connaît la suite.

« Je ne me souvenais pas de la date, mais je suis au courant de l'événement et des répercussions qu'il a eues », a mentionné Byron qui n'était âgé que de six ans en 1995. 

La suite

Canadiens : Continuent leur séjour de cinq matchs à domicile contre les Blues de St. Louis, mardi (19 h 30 HE; RDS, TSN2, FS-MW).

Red Wings : De retour à Detroit où ils recevront les Jets de Winnipeg, mardi (19 h 30 HE; TSN3, FS-D).

 

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.