Skip to main content

Le Tricolore n'est pas parvenu à conjurer le mauvais sort du New Jersey

LNH.com @NHL

NEWARK, New Jersey - Le Tricolore souhaitait conjurer le mauvais sort du New Jersey, en se présentant dans un nouvel amphithéâtre et en faisant appel à un gardien recrue. Il devra se faire à l'idée qu'il n'y parviendra pas tant qu'il y aura ce satané de Martin Brodeur devant le filet des Devils.

Auteur de 27 arrêts, Brodeur a ajouté aux déboires du Tricolore, vendredi, en signant son 94e jeu blanc en carrière, dans la victoire facile de 4-0 que les Devils ont acquise en présence de 15 081 spectateurs au Prudential Center.

Brodeur a signé un 34e gain en 51 matchs face au CH, un huitième par blanchissage. Il a fait diminuer sa moyenne à 1,71. Le maître n'allait pas laisser l'élève Carey Price le supplanter.

"Je n'étais pas plus motivé qu'à l'accoutumée parce que j'affrontais Carey Price même s'il représente l'avenir du Canadien", a affirmé Brodeur.

Le Montréalais totalise maintenant 116 blanchissages dans la LNH, en incluant les 22 réalisés en séries éliminatoires. C'est le même total que le légendaire Terry Sawchuk.

"C'est le 'fun' d'atteindre cette marque. Ça veut dire que je joue depuis longtemps", a-t-il lancé, en arborant un large sourire.

Le Canadien, qui a conclu le mois de novembre avec une fiche de 7-7, a vu sa série de matchs sans victoire au New Jersey atteindre la dizaine (neuf défaites et un verdict nul). Pire, il n'a savouré qu'un succès dans ses 26 dernières sorties ici (0-21-4). C'était le 5 février 2002. José Théodore avait blanchi Brodeur 1-0.

Zach Parise a été la vedette individuelle à l'attaque, en réussissant son premier tour du chapeau dans la LNH (ses 10e, 11e et 12e filets de la saison) aux dépens de Price, qui a fait face à 29 tirs. Parise, fils de l'ancien hockeyeur Jean-Paul Parise, a obtenu une passe sur le but de Brian Gionta.

Du côté du Canadien, Andrei Markov n'a été utilisé que pendant 16 minutes 43 secondes. Le défenseur est visiblement ralenti par une blessure.

Du gaspillage

Tirant de l'arrière 1-0 après le premier vingt, le Canadien n'avait que lui-même à blâmer. Il n'a pas été foutu, d'entrée de jeu, de saisir une des trois occasions de suite qu'il a eues en supériorité numérique. Du gaspillage, d'autant que les Devils pèchent rarement par indiscipline.

Le Tricolore a cogné à la porte à plusieurs reprises, Brodeur s'est dressé. Vers la mi-période, il avait l'initiative 13-1 dans la colonnes des lancers.

Les Devils ont marqué dans la dernière minute de jeu. Parise a flairé la bonne affaire, tout près de Patrice Brisebois. Le défenseur n'a pu maîtriser la passe transversale vive de Roman Hamrlik. Parise s'est échappé devant Price, qu'il a déjoué à l'aide d'une feinte du revers.

"Ça s'est joué en première, a analysé Brodeur. Le Canadien a commencé du bon pied, mais on a annulé ses trois jeux de puissance. On a pris les devants vers la fin. C'était difficile pour ses joueurs de retourner au vestiaire en retard d'un but."

Parise, encore!

Les hôtes ont réellement pris l'initiative au deuxième tiers, patinant à leur aise. C'est comme si les joueurs du CH avaient eu les jambes coupées. Ils n'ont pu profiter d'une quatrième chance en supériorité, avant de voir les Devils doubler leur avance en attaque massive.

Parise a concrétisé le retour du tir de Brian Gionta, à 13:10.

Dès ce moment, le dénouement de la soirée était prévisible.

Parise a complété son tour du chapeau pendant une double supériorité numérique de quatre minutes, au début du troisième vingt.

Fait inusité, Guillaume Latendresse et Kyle Chipchura ont écopé quatre minutes de pénalités chacun parce qu'ils ont atteint des rivaux au visage de leur bâton sur la même séquence.

Gionta a ajouté un troisième but en supériorité, à 7:49.

En voir plus