Skip to main content

Le Tricolore malmène les Sénateurs au Centre Bell

Gallagher et De La Rose animent une attaque de neuf buts avec un doublé chacun

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

MONTRÉAL - Les Canadiens de Montréal avaient gardé le meilleur pour la fin, Alex Galchenyuk également. Après avoir subi six revers en succession, le Tricolore a signé un deuxième succès en autant de soirs en matchs présaison, samedi, en matant les Sénateurs d'Ottawa 9-2 au Centre Bell. 

Galchenyuk a livré sa prestation la plus inspirée du camp d'entraînement, avec un but et une passe. Il a saisi le message de l'entraîneur Claude Julien après avoir été relégué au sein du troisième trio, la veille. 

« Les gars de talent vont toujours ressortir s'ils y mettent l'effort », avait déclaré Julien en parlant du jeune attaquant à l'issue de la victoire de 3-1 des siens face aux Panthers de la Floride. 

Video: Les Canadiens écrasent les Sénateurs 9-2

Galchenyuk a affiché beaucoup d'intensité, samedi.

« Tout le monde a été bon. Nous sommes satisfaits de tous les joueurs », a répondu Julien quand on l'a interrogé précisément au sujet du jeune attaquant.

La soirée s'était mal amorcée pour Galchenyuk qui a écopé d'une pénalité coûteuse dès la troisième seconde de jeu. Il ne s'est pas laissé abattre. Il a rompu l'égalité de 1-1 avec 34 secondes à écouler au premier tiers, avant de mettre la table pour le but d'Andrew Shaw 26 secondes de jeu plus tard. 

Outre Galchenyuk et Shaw, Brendan Gallagher et Jacob De La Rose, avec un doublé chacun, Shea Weber, Max Pacioretty et Victor Mete ont été les autres marqueurs du CH. Jonathan Drouin a récolté trois aides. 

« C'était un peu la panique avant nos deux derniers matchs, a évoqué le capitaine Pacioretty. Nous apprécions la voie que nous empruntons, mais c'est loin d'être parfait. Nous avons encore beaucoup de pain sur la planche, comme c'est toujours le cas avant chacune des saisons.

« Si on fait l'analyse du portrait global depuis le début du camp, nous avons eu de la difficulté à assimiler les nouvelles stratégies, a explicité Julien. Nous avons fait des progrès mais rien n'est parfait, et nous continuerons de faire des ajustements pendant la saison. C'est ce qui compte le plus : la façon que nous ferons les ajustements afin de nous permettre d'avoir du succès. » 

Carey Price a été peu occupé avec seulement 17 tirs, mais il a montré qu'il est prêt. Il a réalisé quelques arrêts époustouflants. Kyle Turris et Mark Stone l'ont déjoué.

Chez les Sénateurs, qui ont passé la majeure partie de la soirée à courir après la rondelle, le vétéran Craig Anderson a été bombardé de 30 lancers en un peu plus de deux périodes. Mike Condon l'a remplacé avec environ 16 minutes à écouler. Il a cédé trois fois sur 10 lancers. 

Le jeune défenseur Thomas Chabot a connu une soirée difficile, la terminant avec un différentiel en défense de moins-5.

Le temps des décisions

Le moment des décisions finales est arrivé pour les dirigeants du Tricolore. D'ici là, l'équipe fera le plein d'énergie avant son retour à l'entraînement mardi, en vue de son match inaugural de la saison régulière contre les Sabres de Buffalo, jeudi.

« Ce ne sera pas facile parce qu'il reste beaucoup de joueurs au camp et que nous devons en choisir 23, a mentionné Julien. Il y aura des discussions au cours des prochaines journées. Nous allons prendre tout le temps nécessaire. Nous avons jusqu'à mardi, à 17h, pour remettre la liste. »

Le jeune Mete va se retrouver au centre des discussions. Il a tout fait ce qu'il devait afin de forcer la main des dirigeants de le garder.

« Il a tout fait, c'est sûr et certain, a corroboré Julien. Nous avons apprécié la façon qu'il s'est comporté pendant le camp. Il ne manque pas de confiance et il ne craint pas de préconiser le style qui lui permet de connaître du succès. »

Peu importe la décision qu'on prendra, Mete s'est dit satisfait de ce qu'il a accompli.

« J'ai tout donné et je pense que les dirigeants ont remarqué, a-t-il dit. J'ai fait de mon mieux et ils ont vu que je ne reculais pas devant aucun défi et c'est la raison pour laquelle ils ont continué de m'en présenter.»

Le Torontois âgé de 19 ans a dit qu'il quittera la tête haute et avec un bagage d'expérience rempli advenant qu'on le retourne à son équipe junior des Knights de London, dans la Ligue de l'Ontario. 

« C'est positif parce que j'ai énormément appris de choses dans les cinq matchs que j'ai joués. Je me présenterai au camp beaucoup plus outillé dans un an. Je saurai à quoi m'attendre. »

En attendant de connaître son sort, Mete ne pourra pas s'empêcher de rêver qu'il pourrait faire ses débuts dans la LNH à Buffalo face aux Sabres, jeudi, en présence de ses parents ainsi que d'un fort contingent de membres de la famille et d'amis.

« Si j'ai la chance de jouer, il y aura beaucoup de monde de Toronto et même de London qui viendra m'encourager », a-t-il conclu.

En voir plus