Skip to main content

Le Tricolore a été une proie trop facile

Les Sharks ont pris les devants 4-0 et ils n'ont plus regardé derrière, ou presque

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

MONTRÉAL - Quasiment invincibles au Centre Bell cette saison, les Canadiens de Montréal ont commis leur premier faux pas, vendredi, en étant une proie facile pour les Sharks de San Jose, vainqueurs 4-2.

Le Tricolore, qui a subi une deuxième défaite seulement en 18 matchs à domicile, n'a jamais été dans le coup. Il a écopé de trois pénalités en territoire offensif au cours des huit premières minutes d'action. Les Sharks en ont profité pour obtenir deux buts en supériorité numérique. Ils n'ont plus regardé derrière, ou presque.

En retard de quatre buts, les Canadiens (19-7-4) ont joué avec l'énergie du désespoir à partir du moment où Carey Price a été retiré de la rencontre. C'était à eux de commencer avant.

Les finalistes de la Coupe Stanley ont signé un 10e gain en 13 matchs (19-11-1).

David Schlemko, Patrick Marleau, Timo Meier, qui a vu à graver à jamais ses débuts dans la LNH, et Melker Karlsson ont été leurs buteurs. Meier a marqué à son premier lancer au but. Son but s'avère de plus celui de la victoire.

La réponse de l'attaquant Joonas Donskoi au message d'insatisfaction de l'entraîneur Pete DeBoer a été une récolte de deux passes.

Brian Flynn et Jeff Petry ont rendu les choses intéressantes en troisième période pour le CH, qui a mis à l'épreuve Martin Jones 28 fois.

Video: Défaite 4-2 des Canadiens contre les Sharks

Carey Price n'a pas été mauvais, mais il a été remplacé par Al Montoya en deuxième période après qu'il eut cédé quatre fois en 18 lancers. Il était furieux et il a lancé un regard de feu en direction de ses coéquipiers, en quittant. C'était la première fois depuis le 13 octobre 2014 qu'il était retiré d'un match sans être blessé.

« Ce n'était rien contre le gardien, mais davantage la façon que l'équipe jouait devant lui, a expliqué l'entraîneur Michel Therrien. Quand les Sharks ont fait 4-0 tôt en deuxième période, il n'y avait rien de positif à le laisser là. Nous avons pris la décision pour deux excellentes raisons : pour passer un message aux joueurs et pour se donner la chance de le réutiliser dès samedi. »

Therrien a confirmé le retour de Price en action face aux Capitals de Washington, dans la capitale américaine, samedi (19h HE; TVA Sports, CSN-DC, CITY, NHLN-US, NHL.TV). Le plan initial était d'utiliser Montoya, qui a stoppé cinq lancers uniquement en presque 34 minutes de jeu.

Déjà privé d'Andrew Shaw, qui a dû se désister au dernier moment en raison de symptômes de commotion cérébrale, le Tricolore a perdu les services de l'attaquant Sven Andrighetto, blessé au haut du corps en première période.

Andrighetto n'accompagnera pas l'équipe à Washington. L'équipe a rappelé l'attaquant Chris Terry des IceCaps de St.John's.

But du match

Le premier en carrière du jeune suisse Meier, à sa toute première sortie. Devant Price, il a concrétisé du revers le retour de lancer de Schlemko, à 13 :18 du premier vingt.

« Nos jeunes font belle figure. Il (Meier) a bien paru. Kevin Labanc a également frappé un poteau. Nos jeunes poussent dans le dos des vétérans », a dit l'entraîneur Peter DeBoer.

Video: SJS@MTL: Meier compte à ses débuts dans la LNH

Arrêt du match

Jones a vu à ce que l'avance de trois buts des siens ne soit pas rétrécie en stoppant Michael McCarron qui a tiré à courte distance, au début du deuxième tiers.

Video: SJS@MTL: Jones vole McCarron à bout portant

Sous le radar

Price qui passe en coup de vent près de Montoya et qui lance un regard de feu vers le banc des joueurs en quittant la patinoire après le quatrième but des Sharks, à 6 :44 du deuxième vingt. L'histoire ne dit pas s'il s'est adressé à ses coéquipiers, mais un regard vaut 1000 mots dans ce cas.

Curieusement à l'issue de la rencontre, personne dans l'entourage de l'équipe n'a dit avoir remarqué le geste de Price.

Jeu du match

Joe Thornton qui, positionné à la droite de Price, hypnotise le quatuor du CH pendant une attaque massive des siens, comme il l'a fait des centaines de fois au cours de sa carrière de 1398 matchs. Thornton a regardé dans toutes les directions avant de faire glisser le disque parfaitement vers Marleau qui n'a pas fait ni une ni deux avant de dégainer.

Video: SJS@MTL: Thornton met la table pour Marleau

Ce qu'ils ont dit

« Je n'ai apprécié la façon que nous avons commencé le match. Nous avons écopé de trois pénalités pour des infractions avec le bâton. Les gars doivent être responsables de leurs gestes et moi je suis responsable de bien préparer l'équipe pour qu'elle soit prête à amorcer la rencontre. » -- L'entraîneur des Canadiens Michel Therrien

« Nous avions eu de la difficulté en supériorité numérique à Ottawa mercredi et nous savions que les Canadiens sont très coriaces à domicile. Nous voulions connaître un bon début de match. » -- Le joueur de centre Joe Thornton des Sharks

Ce qu'il faut savoir

Les Canadiens ont subi une première défaite à domicile un vendredi soir. C'est vrai qu'ils ne jouent pas souvent chez eux les vendredis soirs. C'était le 18e match répertorié et ils montraient une fiche de 13 victoires et de quatre verdicts nuls, avant de recevoir les Sharks.

La suite

Canadiens : Se rendent à Washington affronter les Capitals dès samedi (19h HE; TVA Sports, CSN-DC, CITY, NHLN-US, NHL.TV).

Sharks : Poursuivent leur périple à Chicago où ils retrouveront les Blackhawks dimanche (19h HE, NHLN-US, WGN, CSN-CA, NHL.TV).

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.