Skip to main content

Le temps d'attente pour la chirurgie du genou demeure trop long au Canada

LNH.com @NHL

TORONTO - Les provinces ont réduit les temps d'attente pour certains traitements et chirurgies, mais la plupart d'entres elles demeurent à la traîne concernant la chirurgie du remplacement articulaire du genou.

C'est ce qu'a révélé un rapport rendu public jeudi par l'Institut canadien d'information sur la santé (ICIS) qui a comparé les données sur les temps d'attente dans les domaines jugés prioritaires par les ministres canadiens de la Santé en 2005.

La vice-présidente de la recherche et de l'analyse à l'Institut, Helen Angus, a affirmé que certains progrès avaient été réalisés en matière de réduction des temps d'attente dans tout le pays. Pour illustrer ses propos, elle a comparé la situation actuelle avec 2001, où certains patients atteints de cancer traversaient la frontière pour recevoir des traitements de radiothérapie.

Pour huit provinces qui ont fourni des données, le rapport a dévoilé que plus de 75 pour cent des patients atteints de cancer avaient reçu des traitements de radiothérapie dans un délai de 28 jours.

Toujours selon le rapport, plus de 90 pour cent des patients avaient subi un pontage coronarien dans un délai de 26 semaines.

Mais seulement trois provinces, l'Ile-du-Prince-Edouard, le Québec et l'Ontario, ont déclaré que plus de 75 pour cent des patients avaient subi un remplacement articulaire du genou dans un délai de 26 semaines.

En voir plus