Skip to main content

Le Tchèque Robert Lang fait tranquillement son nid à Montréal

LNH.com @NHL

MONTREAL - Robert Lang s'intègre tranquillement à son nouveau milieu. Moins d'un mois après son transfert de Chicago, le nouvel attaquant du Canadien se sent déjà un peu chez lui à Montréal. Ce week-end, sa petite famille est venue le retrouver, sa femme Jennifer et leurs deux enfants Kelly, 6 ans, et Brooks, 4 ans.

"J'aime bien l'équipe. Nous avons un bon groupe de gars", a dit Lang après l'entraînement de mardi à l'auditorium de Verdun. "J'avoue que la transition se fait très facilement. Mieux que je ne l'aurais cru."

Dans la chambre de l'équipe, le vétéran de 37 ans retrouve ses compatriotes tchèques Roman Hamrlik et Tomas Plekanec, ainsi que Jaroslav Halak, un Slovaque.

"A mes premières années dans la ligue, je n'avais pas de compatriotes dans l'équipe. Je me suis donc habitué. Ici, c'est différent. J'ai la chance de parler tchèque. Ca me plaît."

Lang n'a pas encore eu le temps de visiter la ville. Les entraînements, les matchs, les déplacements et une légère blessure aux adducteurs l'ont tenu passablement occupé. Lundi, il a dû se rendre aux douanes afin de récupérer des articles de maison. En plus de se préparer à la nouvelle saison, il doit s'assurer que sa famille ne manque de rien.

"Mon plus vieux va commencer l'école. Il est en première année. Mon plus jeune ira en pré-maternelle. Il est content puisqu'il va pouvoir poursuivre ses cours de français commencés à Chicago."

Une transaction

Lang a été acquis des Blackhawks le 12 septembre en retour d'un choix de deuxième tour en 2010. Ce choix avait été précédemment obtenu des Maple Leafs de Toronto en même temps que le jeune défenseur Greg Pateryn contre Mikhail Grabovski. Il a pris part à cinq matchs préparatoires, récoltant deux passes.

"Cette équipe est très talentueuse. C'est à nous à s'assurer qu'elle aura du succès," dit-il.

Lang est pressenti pour jouer au centre de Guillaume Latendresse et Sergei Kostitsyn. A moins que Kyle Chipchura ne remplace Latendresse pour combler l'absence de Christopher Higgins, actuellement sur la touche.

"Mon rôle est de marquer tout en solidifiant la composition des trios", explique-t-il.

Sixième choix des Kings en 1990, Lang a joué durant quatre ans à Los Angeles.

"La maison familiale se trouve toujours là-bas. J'aime vraiment la Californie."

Il a ensuite joué à Boston, Pittsburgh, Washington, Detroit, Chicago et maintenant Montréal. Il a eu deux saisons de 30 buts ou plus, et cinq autres de 20 buts ou plus. La saison dernière, il a réussi 21 buts dans l'uniforme des Blackhawks, un rendement légèrement inférieur (22,9 buts) à sa moyenne des neuf dernières campagnes.

Coéquipiers à Nagano

Hamrlik et Lang ont été coéquipiers aux Jeux olympiques de 1998 à Nagano.

"C'est là que j'ai appris à le connaître, raconte Hamrlik. Il possède aujourd'hui beaucoup d'expérience. Mais il a toujours un bon coup de patin. Il sait comment faire circuler la rondelle.

"Je sais aussi qu'il est très content de se retrouver à Montréal."

Lang se veut un bon coéquipier. Latendresse peut en témoigner.

"On a la chance d'avoir des vétérans comme lui, dit-il. Il est toujours prêt à nous faire partager ses expériences. Ca nous aide. Il a aussi joué avec des joueurs talentueux et ils aiment bien nous en parler", ajoute Latendresse.

En voir plus