Skip to main content

Le statu quo cette saison pour les champions

Les Penguins de Pittsburgh se préparent à défendre leur titre avec le même personnel de joueurs

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

Après le repêchage de la LNH et l'avalanche d'activités sur le marché des joueurs autonomes, LNH.com analyse l'alignement de chaque équipe, maintenant que l'été est bien entamé. Aujourd'hui, les Penguins de Pittsburgh:

On ne répare pas ce qui n'est pas brisé. Ou comme le disait l'ineffable Yogi Berra « Si ça marche, il ne faut pas y toucher! » C'est exactement ce qu'ont fait les Penguins de Pittsburgh après avoir remporté la Coupe Stanley, le 12 juin.

À quelques exceptions près, les Penguins vont amorcer la saison en envoyant dans la mêlée le même groupe de joueurs talentueux et rapides.

Le directeur général Jim Rutherford a tellement fait du bon boulot au cours de l'été 2015 qu'il peut se la couler douce cet été… Juste un peu, lui qui a vu son travail être récompensé par l'attribution d'un nouveau contrat de trois ans.

Le défenseur Kristopher Letang confiait sur la glace du SAP Center de San Jose, pendant les célébrations de la conquête des Penguins, que Sidney Crosby et lui se piquent toujours un brin de jasette au cours de l'été afin de soupeser les chances de l'équipe de gagner la Coupe Stanley pour la saison à venir. Ils n'auront pas besoin d'avoir cette discussion cet été.

La principale intrigue au camp d'entraînement sera la situation des gardiens. Le vétéran Marc-Andre Fleury regagnera-t-il son statut de no 1? Fleury, qui a subi une commotion cérébrale vers la fin de la saison régulière, a vu le jeune Matt Murray lui ravir son poste au début des séries éliminatoires. Les deux ont déjà évoqué que la cohabitation est possible cette saison.

Les Penguins vont tenter d'être la première équipe qui gagne la Coupe deux années de suite depuis que les Red Wings de Detroit ont réalisé le fait d'arme en 1997 et en 1998.

Voici un survol de leur alignement après le repêchage et le marché des joueurs autonomes :

ACQUISITIONS IMPORTANTES : Aucune. Ils ont déjà tout sous la main pour répéter l'exploit de la saison dernière. De toute façon, ils n'ont plus de marge de manœuvre sous le plafond salarial de 73 millions $. Rutherford devra se départir de vétérans, comme Chris Kunitz ou Fleury, s'il veut faire de la place à de nouveaux venus. Fleury devra accepter de lever la clause de non mouvement incluse dans son contrat.

DÉPARTS CLÉS : Ben Lovejoy, D : Le vétéran défenseur a accepté un contrat de 8 millions $ pour trois ans des Devils du New Jersey. Justin Schultz, à qui on vient d'accorder un contrat de 1,4 million $, va le remplacer. Schultz, âgé de 26 ans, a rendu de précieux services à l'équipe en séries éliminatoires à la suite de la perte de Trevor DaleyMatt Cullen, C : Rutherford a eu la main heureuse en mettant sous contrat le joueur de centre qui a connu un regain de vie à l'âge de 39 ans. Le directeur général le connaissait bien puisqu'ils avaient gagné la Coupe Stanley ensemble chez les Hurricanes de la Caroline en 2006. Cullen a manifesté le désir de revenir, mais il demeure libre comme l'air à titre de joueur autonome sans compensation … Beau Bennett, AD : On a jeté l'éponge dans le cas du premier choix de l'équipe en 2010, maintenant âgé de 24 ans. On l'a envoyé aux Devils en retour d'un choix de troisième ronde … Jeff Zatkoff, G : Le gardien no 3 de l'organisation a signé un contrat de deux ans avec les Kings de Los Angeles, l'équipe qui l'a repêché en 2006. Il sera l'adjoint de Jonathan Quick en Californie.

COGNENT À LA PORTE : Oskar Sundqvist, C : Le Suédois âgé de 22 ans, un colosse de 6 pieds 3 pouces et de 209 livres, devrait remplacer Cullen comme pivot du quatrième trio. Il a pris part à 18 matchs dans la LNH, la saison dernière - sa première en Amérique du Nord - réussissant un but et ajoutant trois passes. Il a été blanchi en deux matchs en séries éliminatoires ... Derrick Pouliot, D : Le premier choix de 2012 (8e au total) a partagé son temps entre la Ligue américaine et la LNH au cours des deux dernières saisons. Son plus grand désavantage, c'est qu'il joue du côté gauche … Daniel Sprong, A : Le talentueux ailier âgé de 19 ans avait fait très bonne impression à son premier camp d'entraînement, la saison dernière. Il avait même mérité un poste en début de saison, avant d'être retourné au bout de deux mois à son équipe junior dans la LHJMQ. Sprong s'est blessé à une épaule en s'entraînant avec les réservistes des Penguins pendant les séries. Il a été opéré le 20 juin, et la période de récupération s'étendra sur environ huit mois.

CE DONT ILS ONT ENCORE BESOIN : Un attaquant de calibre des six premiers d'une équipe. Au cas où les jeunes Conor Sheary ou Bryan Rust connaîtraient une baisse de régime à leur deuxième saison dans la LNH. L'ajout d'un défenseur de profondeur qui peut évoluer du côté droit ne serait pas un grand luxe en raison du déséquilibre 4-2 dans le sextuor actuel.

À SURVEILLER POUR LES POOLERS : Jamais repêché par une équipe de la LNH, Conor Sheary est débarqué sur l'écran des poolers lorsque son ancien entraîneur de la Ligue américaine de hockey (LAH), Mike Sullivan, l'a inséré sur le même trio que Sidney Crosby. Avec les succès que l'équipe a connus en séries éliminatoires, il y a fort à parier que les combinaisons de trio utilisées vont être maintenues, au moins en début de campagne. Sheary pourrait être le futur Pascal Dupuis, et l'atteinte du plateau des 40 points est loin d'être impossible pour quiconque évolue à temps plein aux côtés du numéro 87. - Sébastien Deschambault

ALIGNEMENT PROJETÉ

Conor Sheary - Sidney Crosby - Patric Hornqvist
Chris Kunitz - Evgeni Malkin - Bryan Rust
Carl Hagelin - Nick Bonino - Phil Kessel
Tom Kuhnhackl - Oskar Sundqvist - Eric Fehr

Brian Dumoulin - Kris Letang
Trevor Dailey - Ian Cole
Olli Maatta - Justin Schultz

Marc-André Fleury
Matt Murray

En voir plus