Skip to main content

Le sourire d'Ovechkin est authentique depuis qu'il a gagné la Coupe

L'attaquant des Capitals dit qu'il s'agit de « quelque chose de spécial » après les échecs du passé en séries

par Tom Gulitti @tomgulittinhl / Journaliste NHL.com

ARLINGTON, Virginie -- Face aux médias, mercredi, Alex Ovechkin donnait l'Impression d'être un homme transformé, et pas seulement parce qu'il avait rasé sa barbe des séries éliminatoires de la Coupe Stanley.

Lors des 12 premières saisons d'Ovechkin avec les Capitals de Washington, cette journée consacrée aux dernières entrevues de la saison et aux examens médicaux finaux signifiait qu'il devait expliquer pourquoi son équipe avait failli à la tâche dans les séries. Cette fois-ci, après que les Capitals eurent remporté la Coupe Stanley pour la première fois en 43 ans d'histoire, ça s'est fait dans la bonne humeur.

« À chaque annee, quand tu te retrouves ici après avoir perdu, tu es debout avec un visage mauvais, sans sourire, a noté Ovechkin. Même quand tu souris, c'est pour dire, 'OK, comme tu veux'. Mais en ce moment, tu réalises ce que tu as accompli. C'est quelque chose de spécial. »

L'attaquant de 32 ans a beaucoup souri ces derniers jours, soit depuis que les Capitals ont mis la main sur la Coupe Stanley grâce à une victoire de 4-3 contre les Golden Knights de Vegas à l'occasion du cinquième match de la Finale de la Coupe Stanley, le 7 juin.

On a l'impression qu'Ovechkin et ses coéquipiers sont allés partout avec la Coupe. Ils ont célébré en privé mais aussi en public pour donner la chance aux partisans des Capitals de participer aux festivités. Le défilé et le rassemblement de mardi, au centre-ville de Washington, en a été le couronnement.

Video: Ovechkin entre en scène avec la Coupe Stanley

« J'ai encore de la difficulté à croire que nous avons gagné. J'ai encore de la difficulté à croire que nous l'avons fait », a dit Ovechkin, qui s'est vu attribuer le trophée Conn-Smythe à titre de joueur le plus utile à son équipe dans les séries après avoir été le meilleur buteur dans la LNH, ce printemps, en vertu d'une production de 15 buts, un record d'équipe des Capitals. « Nous avons partagé notre bonheur, nos émotions, notre Coupe Stanley avec vous tous, toute la famille, tous les partisans. »

Le capitaine des Capitals prévoit également partager la Coupe Stanley avec les gens lorsqu'il aura sa journée avec le trophée à Moscou, cet été.

« Ce sera pas mal gros, a dit Ovechkin de la fête de la Coupe Stanley qu'il prépare en Russie. Je vais la partager avec ma famille, avec mes amis, avec les gens qui veulent la voir. … Mais je suis pas mal certain que ce sera quelque chose de spectaculaire, quelque chose d'amusant. »

La Coupe du monde de la FIFA 2018 commence jeudi en Russie et se déroulera jusqu'au 15 juillet. Onze villes accueilleront des matchs, y compris Moscou, où la finale sera disputée. Ovechkin a dit qu'il adorerait amener la Coupe Stanley à un match de la Coupe du monde, mais il ne sait pas si c'est quelque chose qui peut se faire.

Il a fait savoir que l'aspect logistique de sa journée avec la Coupe Stanley n'a pas encore été déterminé.

À LIRE : Carlson voudrait demeurer avec les Capitals | Trotz entame des négociations de contrat avec WashingtonGagné : Une conquête qui va changer les perceptions

« Nous allons devoir décider comment nous allons le faire, où nous allons le faire, a-t-il affirmé. Et je veux juste la partager avec les gens qui aiment le hockey, qui n'ont jamais vu la Coupe Stanley, ou qui l'ont vue parce que plusieurs joueurs russes l'ont remportée. … Mais, évidemment, à mon école de hockey du Dynamo, je vais l'amener pour que les enfants puissent la voir. »

Ovechkin se souvient qu'il jouait pour le Dynamo de Moscou quand Igor Larionov, qui a remporté la Coupe Stanley avec les Red Wings de Detroit en 1997, 1998 et 2002, s'est présenté pour parler de ce qu'il a vécu dans la LNH et des titres qu'il a remportés. Ovechkin, qui avait 14 ans à l'époque, a décidé à ce moment-là qu'il voulait vivre la même chose.

« Je voulais qu'un jour, je me retrouve en position de soulever la Coupe. Et, un jour, je vais partager ce moment avec des enfants, a souligné Ovechkin. Parce que lorsque tu es un enfant, tu ne sais pas quel genre de vie tu vas avoir, tu ne sais pas qui tu vas devenir. Évidemment, tu rêves de devenir un athlète professionnel ou un très bon homme d'affaires, ou peu importe. Mon rêve, c'était d'être un joueur de hockey, un bon joueur de hockey, de remporter la Coupe, de remporter beaucoup de trophées, et maintenant je suis debout, devant vous, et ce moment représente quelque chose de spécial. C'est incroyable. »

Ovechkin estime que ça représentera quelque chose de spécial pour sa famille aussi.

« Je veux amener la Coupe Stanley chez moi, la partager avec ma famille à la maison, a-t-il dit. Ma grand-maman, elle va y toucher. Elle va l'embrasser. C'est quelque chose de spécial. Avant, tu n'as aucune idée à quel point c'est 'cool'. Évidemment, tu en rêves, mais c'est quelque chose d'incroyable. Encore aujourd'hui, quand mon épouse et moi étions avec la Coupe, nous nous demandions si c'était vrai ou si c'était un rêve. Mais c'est vrai. Nous avons gagné. »

Tweet from @Capitals: SOMEONE SHAVED!!! #ALLCAPS #StanleyCup pic.twitter.com/2RBZCGKmYh

La saison morte sera fort occupée pour Ovechkin et son épouse, Nastya, qui est enceinte de leur premier enfant. Il prévoit rester aux États-Unis jusqu'à la remise des trophées de la LNH présentée par Hulu, qui aura lieu le 20 juin à Las Vegas, puis il ira chez lui à Moscou.

« Nous allons passer un mois en Russie, puis revenir ici pour nous préparer pour la naissance du bébé, a-t-il dit. Et je vais me préparer pour la prochaine saison. »

Ovechkin a hésité à donner des détails sur la grossesse de Nastya, mais une chose est sûre : il a hâte de devenir papa.

« C'est la plus belle sensation de toutes », a-t-il dit.

C'est mieux que remporter la Coupe Stanley, mais Ovechkin a quand même grandement savouré les moments qu'il a vécus ces derniers jours, des moments qu'il a attendu toute sa vie de vivre. Quand un membre du personnel des relations publiques des Capitals a tenté de mettre fin à sa mêlée de presse, Ovechkin a insisté pour continuer.

« Quand tu gagnes la Coupe Stanley, tu la gagnes avec tes coéquipiers et avec les partisans, avec les soigneurs et avec les entraîneurs, même avec vous (les représentants des médias), a-t-il souligné. Vous avez été avec nous pendant tout ce temps donc, en passant, vous allez devoir porter une bague vous aussi ! »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.