Skip to main content

Le retour aux choses sérieuses

C'est comme si on remettait les compteurs à zéro au retour de la pause du Match des étoiles, nous explique notre chroniqueur Simon Gagné

par Simon Gagné / Chroniqueur LNH.com

C'est le retour aux choses sérieuses depuis mardi dans la LNH. C'est le moment de la saison régulière où l'expression « séparer les hommes des enfants » prend son sens, la dernière ligne droite avant les séries éliminatoires de la Coupe Stanley.

Pour moi, le retour de la pause du Match des étoiles, c'est comme si on remettait les compteurs à zéro, le début d'une toute nouvelle saison. Évidemment, on ne peut pas effacer le passé. Les points de classement en banque restent, mais peu importe les hauts et bas connus, ç'a toujours été un nouveau départ pour moi.

Cette saison, la pause est tombée plutôt mal pour les Bruins de Boston et l'Avalanche du Colorado, qui connaissent d'irrésistibles poussées. Ils auraient assurément préféré continuer de jouer. Ce sera intéressant de voir si la coupure viendra casser leur rythme. Quoi qu'il en soit, on ne peut rien leur enlever des succès qui leur ont permis d'avancer grandement au classement. 

À l'opposé, la pause devrait être bénéfique pour les Kings de Los Angeles qui ont montré de grands signes de ralentissement au cours du dernier mois.

J'ai hâte de voir comment d'autres équipes expérimentées -- les Blackhawks de Chicago et les Ducks d'Anaheim -- vont réagir dans l'Association de l'Ouest. Je ne m'inquiète pas trop pour les Penguins de Pittsburgh dans l'Association de l'Est.

Les Penguins flirtent avec le huitième rang, mais ils me font penser au cheval de course qui regarde les autres s'épuiser avant d'y aller d'un sprint. Ils n'ont pas connu une bonne première moitié de saison et c'est tout ce qu'il y a de normal au retour d'une deuxième conquête de suite de la Coupe Stanley. Ils sont tout de même bien positionnés à ce stade de la saison. Avec l'expérience qu'ils possèdent, ils vont prendre les choses en main et je m'attends à ce que le cheval accélère suffisamment la cadence dans le dernier droit pour coiffer quelques adversaires.  

Video: CAR@PIT: Kessel met la table pour Guentzel

Les gens n'ont aucune idée à quel point les Penguins peuvent ressentir de la fatigue psychologique et physique après avoir joué beaucoup de hockey au cours des deux dernières années.

Pour revenir aux Kings, je n'avais pas été surpris de les voir commencer la saison avec force. J'ai passé quelques saisons avec le noyau de joueurs en place. J'ai même gagné la Coupe Stanley avec eux en 2012. La perte en octobre pour une longue période de l'attaquant vedette Jeff Carter a fini par rattraper l'équipe. C'est un gros morceau. Le retour de Carter, la pause et un gardien de la trempe de Jonathan Quick devraient permettre aux Kings de se replacer.

Video: NSH@LAK: Quick frustre Johansen sur un retour

C'est en tout cas une équipe que je ne souhaiterais pas affronter au premier tour des séries éliminatoires, si jamais ils se remettaient en marche. On pourrait d'ailleurs dire la même chose au sujet des Penguins dans l'Est.

La lutte s'annonce très serrée dans l'Ouest, avec également les Blackhawks et les Ducks. Ce sera intéressant de voir si les Blackhawks pourront revenir fort après avoir connu une première moitié très décevante.

Les Ducks vendront également chèrement leur peau. Ils doivent se croiser les doigts pour que leur capitaine Ryan Getzlaf demeure en santé.

Au travers de tout ça, l'Avalanche est en danger. L'équipe manque d'expérience et elle aura fort à faire pour assurer sa place en séries.

Je ne suis nullement inquiet pour les Golden Knights de Vegas. Leur présence au tournoi printanier est presque déjà acquise. 

Dans l'Est, les Devils du New Jersey et les Maple Leafs de Toronto ne pourront pas se permettre le moindre relâchement. Les Devils ont des vétérans dans leur formation, mais ils sont tout de même jeunes. Ils devront élever le niveau de jeu d'un cran parce que c'est ce que feront les équipes qui sont impliquées dans la lutte. À mesure que les semaines vont passer, on va se rapprocher de l'intensité du hockey des séries. Avec 58 points, ils doivent demeurer vigilants. C'est la même chose pour les Maple Leafs qui ont connu une baisse après les Fêtes. Je vais les suivre de près. Ils vont devoir recommencer à gagner des matchs. Leur participation aux séries la saison dernière n'est pas une garantie pour leur présence cette saison.

Au sommet, je vois le Lightning de Tampa Bay garder le cap. J'anticipe que l'équipe va maintenir une moyenne au-delà de 0,500. Les équipes de haut de classement affichent habituellement une moyenne entre 0,500 et 0,600 après la pause. Elles ne veulent pas s'épuiser en vue des séries ou tenir la pédale au fond sur l'accélérateur pendant 82 matchs. Ça peut parfois être une erreur parce qu'on a déjà souvent vu des équipes de tête se faire surprendre au premier tour des séries par des équipes qui se sont qualifiées de justesse grâce à une belle poussée de fin de saison. C'est aux entraîneurs des équipes bien positionnées de voir à maintenir le niveau de motivation des joueurs élevé et de nourrir le feu sacré. Ce n'est pas facile parce que c'est dans la nature humaine de relâcher quelque peu quand ça va très bien. Ce n'est pas la faute des joueurs, c'est comme ça.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.