Skip to main content

Le repêchage de la LNH en six questions

Notre journaliste se penche sur les questions des amateurs en vue du repêchage de la LNH

par Guillaume Lepage @GLepageLNH / Journaliste LNH.com

À l'approche du repêchage 2017 de la LNH présenté par adidas, notre journaliste répond aux questions des amateurs acheminées par le biais de notre page Facebook.

La première ronde sera présentée au United Center de Chicago le 23 juin (19 h (HE); NBCSN, SN). Les rondes 2 à 7 se tiendront le 24 juin (10 h (HE); NHLN, SN).

Selon vous, qui sera le premier gardien à être repêché? À quel rang? Et par quelle équipe? - Климент Саниал

L'Américain Jake Oettinger sera sans doute le premier gardien réclamé. À 17 ans seulement, il a mérité le poste de partant à l'Université de Boston et a affiché d'excellentes statistiques - une moyenne de buts alloués de 2,11 et un taux d'efficacité de ,927 en 35 rencontres. Il est solide et calme devant son filet et les observateurs vantent tous sa force mentale. Et à 6 pieds 4 pouces et 218 livres, il a le profil de l'emploi.

Je crois qu'il sera sélectionné par les Coyotes de l'Arizona au 23e échelon. Les Coyotes ont un besoin criant devant le filet, surtout depuis le départ de Mike Smith, puisqu'ils n'ont aucune profondeur à cette position au sein de l'organisation. S'il poursuit son développement au même rythme, Oettinger pourrait venir combler ce besoin d'ici quelques années.

L'occasion est belle pour les Coyotes puisqu'ils détiennent également le septième choix au total. Ils seront donc probablement moins réticents à sélectionner un gardien en fin de première ronde.

Que pensez-vous de Michael Rasmussen? A-t-il la capacité de devenir un centre no 1 rapidement et croyez-vous que les Canadiens pourraient faire un échange pour améliorer leur rang et tenter de le repêcher? - Éric Dupuis

J'aime bien la présence qu'amène Rasmussen autour du filet. À 6 pieds 6 pouces et 221 livres, il est facile de l'aimer. Mais attention... Les projections diffèrent à son sujet. La majorité des observateurs le perçoivent comme un bon centre de deuxième trio dans la LNH, au mieux.

Oui, Rasmussen sait marquer - il a récolté 32 buts en 50 matchs - mais 15 d'entre eux ont été inscrits avec l'avantage d'un homme. Sera-t-il aussi dominant contre des hommes avec un gabarit similaire? Il est surtout reconnu pour son jeu devant le filet, il se démarque en protection de rondelle et il a un bon coup de patin, mais peut-il être un véritable fabricant de jeux dans la LNH?

Il y a trop d'interrogations à son sujet - les questions qui reviennent toujours lorsqu'on parle du développement d'un attaquant format géant - pour que les Canadiens (25e choix) tentent de s'avancer d'une quinzaine de rangs (il est fort probable qu'il soit sélectionné dans le top-10) pour mettre la main dessus. Et puis dans ce repêchage, les Canadiens ont de bonnes chances d'obtenir un des joueurs qu'ils convoitent au 25e échelon étant donné la parité parmi les espoirs de première ronde.

On dit que le repêchage de 2017 en est un de profondeur. Quel est le meilleur joueur offensif disponible entre le 20e et le 35e rang? - LC Marcoux

Vous avez raison de dire que c'est un repêchage qui présente une belle profondeur. Il n'y a certainement pas de joueurs de la trempe de Connor McDavid ou d'Auston Matthews, mais lorsqu'on se penche sur les espoirs disponibles après, disons, le top-5, on se rend compte qu'il y a une belle brochette de talent. 

Étant donné la profondeur et la parité des joueurs, il est difficile de prédire quels espoirs seront encore disponibles entre le 20e et le 35e rang. On entend par exemple qu'un joueur qui figure au 15e rang sur la liste d'une équipe pourrait être au premier échelon sur la liste d'une autre. C'est à ce point serré.

Mais si l'on prend mon repêchage simulé en exemple, je crois que les Américains Jason Robertson et Kailer Yamamoto pourraient représenter de belles trouvailles offensives en fin de première ronde. Les deux ont connu d'excellentes saisons, Robertson a récolté 81 points dont 42 buts en 68 matchs dans la OHL tandis que Yamamoto en a amassé 99 dont 42 buts dans la WHL.

Malgré ces statistiques impressionnantes, ils pourraient toujours être disponibles en fin de première ronde; le coup de patin de Robertson soulève des doutes tandis que Yamamoto ne mesure que 5 pieds 6 pouces.

Croyez-vous que la petite taille de Kailer Yamamoto (5 pieds 6 pouces, 146 livres) pourrait le faire glisser au repêchage? Est-ce que les Canadiens auraient une chance de mettre la main dessus? - Félix Lamontagne

Sa petite taille le fera absolument glisser. Avec une récolte de 99 points, Yamamoto serait certainement considéré dans le top-10 s'il mesurait quatre ou cinq pouces de plus. Mais les équipes de la LNH sont encore réticentes à sélectionner des joueurs de petite taille; il deviendrait le tout premier joueur de moins de 5 pieds 8 pouces à être réclamé en première ronde.

Il ne glissera toutefois pas à l'extérieur de la première ronde. Une équipe doit « tenter sa chance » avec un tel talent offensif. Je crois que Yamamoto sera réclamé dans les eaux des Canadiens, mais je doute que son profil corresponde à ce que recherche le Tricolore. Je vous rappelle que Marc Bergevin a fait l'acquisition de quatre joueurs de plus ou moins 200 livres à la dernière date limite des transactions.

Qui sont les deux ou trois meilleurs défenseurs offensifs du repêchage et une carte cachée à l'extérieur du top-10? - Erick Hadd

Miro Heiskanen et Cale Makar sont définitivement les meilleurs défenseurs offensifs de cette cuvée. À moins d'une énorme surprise, ils seront repêchés dans le top-10. Il n'y a toutefois pas de consensus à savoir lequel des deux est le meilleur. Dans un sondage mené par le collègue Mike G. Morreale de NHL.com, sept dépisteurs sur 12 ont opté pour Makar.

Ce dernier a dominé dans la Ligue junior A de l'Alberta, récoltant 24 buts et 51 aides en 54 matchs. Les statistiques d'Heiskanen sont plus modestes (cinq buts, cinq aides en 37 rencontres), mais il a joué contre des hommes dans la Liiga, la ligue professionnelle en Finlande, où l'opposition est évidemment plus relevée.

Quand il a affronté des jeunes de son âge au Championnat mondial des moins de 18 ans, Heiskanen a fait écarquiller les yeux en amassant deux buts et 10 aides en sept matchs pour mettre la main sur le titre de meilleur défenseur du tournoi. Par la suite, entre les positions 10 à 20, le Suédois Timothy Liljegren et le Finlandais Jusso Valimaki correspondent aussi à ce profil.

Pour ce qui est de la carte cachée, Nick Suzuki (5 pieds 11 pouces, 183) ne génère pas beaucoup de discussions, mais il est clair qu'une équipe le sélectionnera assez rapidement. On ne peut pas ignorer un centre qui a récolté 96 points, dont 45 buts, en 65 rencontres dans la OHL bien longtemps. Sinon, comme mentionné plus haut, Robertson et Yamamoto pourraient éventuellement s'avérer des choix payants dans le dernier tiers.

Si on essaie de faire une comparaison, est-ce que le talent des deux premiers espoirs est comparable au repêchage de Taylor Hall/Tyler Seguin (2010)? - Frédéric Provost

Je crois que cette comparaison peut se faire en ce qui concerne le contexte, mais pas nécessairement en termes de talent. C'est une des premières fois depuis ce repêchage que l'identité du premier choix ne fait pas l'unanimité. C'était le cas pour Hall et Seguin et ce l'est pour Nolan Patrick et Nico Hischier. 

Au niveau du talent, je ne suis pas prêt à parier que Patrick et Hischier connaîtront un jour des saisons de 80 points dans la LNH comme l'ont fait Hall et Seguin, mais ils occuperont certainement des postes importants au sein des formations qui les repêcheront.

Je dirais que leur potentiel est assez similaire, bien que leurs styles de jeu soient complètement différents, et je ne serais pas surpris de constater dans quelques années que les deux affichent la même moyenne de points par match, comme c'est le cas pour Hall et Seguin (0,84).

En voir plus