Skip to main content

Le premier trio des Penguins domine le match no 2

Sidney Crosby, Jake Guentzel et Conor Sheary ont amassé un total de six points contre les Blue Jackets après avoir été neutralisés dans le premier match

par Dan Rosen @drosennhl / Journaliste principal NHL.com

PITTSBURGH - Oublié dans l'analyse du match no 1 disputé au PPG Paints Arena mercredi est le fait que les Penguins de Pittsburgh l'ont emporté malgré un rare match ordinaire, ou à tout de moins relativement moyen, de la part de Sidney Crosby et de ses compagnons de trio Jake Guentzel et Conor Sheary.

Personne ne croyait réellement que le premier trio des Penguins allait remettre ça pour un deuxième match de suite n'est-ce pas?

Ce ne fut pas le cas.

Crosby, Guentzel et Sheary ont de nouveau été très dynamiques dans le match no 2 contre les Blue Jackets de Columbus vendredi, et ils ont été un facteur important dans la victoire des Penguins 4-1, ce qui permet à Pittsburgh de prendre une avance de 2-0 dans leur série 4-de-7 de premier tour de l'Association de l'Est. Le match no 3 aura lieu dimanche à Columbus (18 h (HE); CNBC, TVA Sports 2, SN360, FS-O, ROOT).

Crosby a obtenu trois points en marquant une fois en plus de préparer deux buts. Guentzel a amassé un but et une passe. Sheary a de son côté récolté une mention d'aide à la suite d'un échec-avant agressif qui lui a permis de subtiliser la rondelle au gardien de Columbus Sergei Bobrovsky et de préparer le jeu qui a mené au but de Crosby à 8:31 du premier tiers.

Ce trio, qui avait récolté 44 points en 11 matchs depuis qu'il a été réuni à temps plein le 11 mars, a obtenu ses six premiers points ainsi que 10 tirs au but à son deuxième match des séries éliminatoires de la Coupe Stanley après avoir été blanchi et limité à quatre lancers dans le match no 1.

« Ils ont passé beaucoup plus de temps en zone offensive au cours de ce match, ce qui leur a permis de jouer selon leurs forces, a noté l'entraîneur des Penguins Mike Sullivan. Ce fut probablement la plus grande différence entre les deux matchs. Ils ont bien sûr obtenu quelques chances de qualité dans la première partie, ils n'en ont simplement pas profité. Ils ont obtenu plusieurs chances ce soir. Je les ai trouvés menaçants sur la plupart de leurs présences. »

Et ils l'ont été dès les premières secondes de la rencontre. 

Columbus a remporté la première mise en jeu du match, mais ils ont commis un revirement. Guentzel a récupéré le disque, l'a soulevé vers Crosby et a foncé au filet. Crosby est passé bien près de lui remettre la rondelle pour qu'il la fasse dévier dans le filet après seulement 10 secondes de jeu.

« Cela nous a permis de nous impliquer dans le match rapidement et de trouver de bonnes sensations », a expliqué Crosby en parlant de cette chance tôt dans la partie. « J'ai disputé des rencontres où les choses n'ont pas toujours aussi bien fonctionné, mais c'est agréable lorsque cela se produit. Au cours de notre présence suivante, nous avons aussi obtenu une bonne chance de marquer, alors le sentiment qui nous habitait était très positif. » 

Moins de trois minutes plus tard, les Blue Jackets ont de nouveau commis un revirement et Guentzel a transporté le disque en zone neutre. Il a repéré Crosby, qui a à son tour remis au défenseur Ron Hainsey, et ce dernier a relayé à Guentzel seul dans l'enclave. Le tir sur réception de Guentzel a raté la cible uniquement en raison du plongeon du défenseur Scott Harrington, qui est parvenu à harponner la rondelle.

« J'ai trouvé que nous patinions tous très bien, et lorsque c'est le cas, il arrive que nous obtenions quelques chances, a confié Crosby. Je dirais que le match de ce soir représente un bel exemple de ce que peuvent provoquer de bonnes sensations après quelques bonnes présences en début de match. »

Le trio a finalement fait mouche à leur quatrième présence.

Sheary s'est amené agressivement en échec-avant et a subtilisé la rondelle à Bobrovsky, qui a été trop lent à s'en débarrasser derrière son filet. Il a remis le disque à Guentzel, qui l'a envoyé sur son bâton à l'aide de son patin avant d'alimenter Crosby, un jeu remarquablement difficile, a assuré le capitaine des Penguins.

Video: CBJ@PIT, #2: Crosby fonce au filet et marque

Crosby n'a eu qu'à pousser la rondelle dans le filet, et les Penguins ont inscrit un premier but dès leur premier tir.

« Ce fut un bon jeu, où nous avons fourni beaucoup d'efforts et où l'exécution était à point », a souligné Crosby.

Et ils n'en avaient pas terminé. 

Ce trio a de nouveau été menaçant à 3:40 de la période médiane après que le gardien Marc-Andre Fleury eut effectué une longue passe à Guentzel, ce qui a mené à une chance de Crosby en contre-attaque, qui a été neutralisée par un beau repli du défenseur de Columbus David Savard.

Par la suite, 51 secondes après que Brandon Saad eut nivelé la maque à 7:00 du deuxième tiers, Columbus a perdu le contrôle du disque en zone offensive. Ian Cole en a profité pour effectuer un relais par la rampe vers Crosby, ce qui a mené à une descente à 2-contre-1 au terme de laquelle Guentzel a trouvé le fond du filet pour faire 2-1 Pittsburgh. 

Video: CBJ@PIT, #2: Guentzel marque sur une passe de Crosby

« Si votre exécution est à point, vous effectuez cette petite passe, cette passe de 10 pieds, ou bien vous êtes en mesure de battre un joueur, ce qui peut mener à une chance de marquer, a déclaré Crosby. J'ai trouvé que nous avons fait un meilleur travail ce soir de ce côté, et nous avons également provoqué plusieurs revirements. Lorsque le match n'est pas très ouvert, il faut créer ses propres chances. »

Crosby a également noté qu'une autre différence importance était la manière dont Guentzel et Sheary ont joué le long des rampes. 

Les Blue Jackets aiment s'avancer profondément en territoire offensif, et au cours du match no 1, ils ont été en mesure d'attaquer Guentzel et Sheary avant que ces derniers ne puissent effectuer un jeu le long de la rampe. Cela a limité leurs chances de s'amener en contre-attaque avec Crosby ainsi que le temps qu'ils ont passé en zone adverse. 

Ils ont apporté des ajustements dans le match no 2, ils ont fait circuler le disque plus rapidement le long de la rampe, et ils ont pu générer plus de jeux de la variété qu'ils aiment fabriquer.

« À ce moment-ci de l'année, il n'y a pas beaucoup de temps et d'espace sur la glace, a résumé Crosby, mais ce soir, nous avons pu obtenir un certain nombre de chances, et ce fut agréable de voir certaines de ces chances mener à des buts. »

Ces chances se sont transformées en buts comme ce fut le cas au cours du dernier mois de la saison régulière. Ce n'était honnêtement qu'une question de temps avant qu'ils poursuivent sur leur lancée en séries éliminatoires.

« Ils sont tellement difficiles à contenir, a affirmé Sullivan. Lorsqu'ils se trouvent en zone offensive, ils forment l'un des trios les plus dangereux de la ligue en ce moment selon moi. »

En voir plus