Skip to main content

Le premier round aux Ovechkin, Semin, Backstrom et aux Capitals

LNH.com @NHL

WASHINGTON - Les Capitals de Washington ont enlevé le premier round du combat des supervedettes les opposant aux Penguins de Pittsburgh, samedi, en l'emportant 3-2 devant une salle comble de 18 277 spectateurs au Verizon Center.

Alexander Ovechkin, Alexander Semin et Nicklas Backstrom ont eu le meilleur aux dépens de Sidney Crosby et d'Evgeni Malkin.

"Ce n'est qu'un match, il n'y a pas lieu de s'en faire", a commenté Malkin.

Ovechkin a marqué, en plus d'atteindre deux poteaux, Semin et Backstrom ont fourni deux aides chacun. Tomas Fleishmann et David Steckel ont ajouté les autres filets des Capitals.

Crosby a réussi un des buts des Penguins, le défenseur Mark Eaton ayant été l'auteur de l'autre. Malkin, meilleur marqueur de la LNH en saison régulière, a été limité à une passe.

Devant le filet, le jeune Simeon Varlamov a remporté son duel contre Marc-André Fleury. Varlamov a été solide même s'il a accordé un mauvais but. Il a été mis à l'épreuve 36 fois, 10 de plus que Fleury.

L'efficacité des unités spéciales a joué un rôle important. Les Capitals ont obtenu un but en supériorité numérique tandis que les Penguins ont été blanchis en cinq occasions.

"??a s'est joué sur les unités spéciales, a avancé l'attaquant Maxime Talbot, des Penguins. A égalité numérique, on a bien joué. Leur gardien (Varlamov) a fait de beaux arrêts. Si on continue de jouer comme ça, on va apprécier le résultat à la fin de la série."

Le premier match de la série demi-finale de l'Association Est entre les deux talentueuses équipes a été à la hauteur des espérances en offrant du jeu rapide et de belles exécutions. Le deuxième round a lieu, lundi, à Washington.

Pénalités coûteuses

Les Penguins n'ont montré aucune trace de rouille, même s'ils en étaient à leur premier match en une semaine. Ils ont dominé outrageusement - 11-2 dans les tirs - jusqu'au but de Steckel à 13:50. A la fin du premier vingt, ils tiraient de l'arrière 2-1.

Crosby a ouvert le score à 4:09. Le numéro 87 a déjoué Varlamov d'un tir des poignets vif, après avoir coupé vers le centre en entrée de zone.

Il a fallu la contribution inattendue d'un trio à caractère défensif pour que les Capitals se dégourdissent. Steckel a concrétisé le retour de lancer de Matt Bradley, décoché d'un angle très restreint.

Les visiteurs se sont par la suite mis dans le pétrin en écopant de pénalités. Sergei Gonchar a d'abord retardé le jeu, avant que Matt Cooke n'accroche inutilement Ovechkin en zone neutre.

Les hôtes ont saisi l'occasion en supériorité numérique de deux patineurs. Positionné à la droite de Fleury, Ovechkin a mis la touche finale à un échange triangulaire auquel Nicklas Backstrom et Alexander Semin ont prêté leur concours. "Ovie" a eu la tâche facile, la feinte de tir sur réception de Semin dupant le gardien.

Du pire au meilleur...

Les Capitals ont eu l'avantage au cours du deuxième tiers. Ovechkin a été plus impliqué dans l'action et le trio de Bradley a poursuivi son travail inlassable. ??a n'a pas empêché les Penguins de créer l'égalité, à 13:54.

Le défenseur Mark Eaton a profité d'une maladresse du jeune Varlamov, qui a échappé son tir anodin en provenance de la ligne bleue. Un véritable "sapin".

Varlamov s'est racheté de brillante façon, en volant un but à Crosby. Le gardien recrue a empêché la rondelle de franchir la ligne rouge à l'aide d'un geste désespéré du bâton. Crosby n'avait qu'à envoyer le disque dans l'ouverture béante, après avoir reçu la passe de Chris Kunitz.

En l'espace de quelques minutes, Varlamov a peut-être accordé le plus mauvais but et réalisé le plus spectaculaire arrêt de la série.

"Il nous en devait un (gros arrêt) parce que c'était 2-2 au score en raison de l'erreur qu'il avait commise, a lancé l'entraîneur des Capitals, Bruce Boudreau. La recette du succès des gardiens de premier plan, c'est qu'ils n'abandonnent jamais. Les Martin Brodeur, Tim Thomas et Roberto Luongo vont tout tenter afin d'arrêter la rondelle. L'arrêt de 'Varly' a été très important parce qu'il a empêché les Penguins de prendre les devants. On aurait eu à jouer du hockey de ratrappage en troisième période."

Avance retrouvée

Au lieu de cela, les Capitals ont obtenu le but qui allait s'avérer celui de la victoire, tôt au dernier vingt. Fleishmann n'a eu qu'à rediriger la belle passe de Backstrom devant Fleury.

Les Penguins se sont vu offrir deux chances en supériorité, qu'ils ont été incapables de saisir. Ils n'ont même pas été menaçants.

Varlamov a bien tenu le fort, en bloquant les 13 lancers dirigés vers lui.

En voir plus