Skip to main content

Le premier match de Perry contre les Ducks sera « totalement différent »

Le vétéran attaquant des Stars admet qu'il ne sait pas à quoi s'attendre contre l'équipe de ses 14 premières saisons

par Mike Zeisberger @Zeisberger / Journaliste NHL.com

Corey Perry a haussé les épaules. Il arborait un regard perplexe. Il n'avait pas de réponses.

Quelques secondes plus tôt, on venait de demander à l'attaquant de 34 ans des Stars de Dallas de discuter de ce à quoi il s'attend à l'aube d'un premier affrontement contre son ancienne équipe, les Ducks d'Anaheim, alors que les deux équipes croiseront le fer au American Airlines Center, jeudi (20 h 30 (HE); FS-SW, PRIME, NHL.TV).

« Je ne sais pas comment je vais réagir, bien honnêtement, a avoué Perry. Je ne sais pas. C'est la seule équipe de la LNH pour laquelle j'avais jamais joué. Je ne pense pas que je le saurai jusqu'à ce que le match commence.

« Ce sera totalement différent, je peux vous le dire. »

À LIRE AUSSI : Les Sharks en mode autocritique | Byron déçu de son début de saison avec les Canadiens

Perry a disputé ses 14 premières saisons dans la LNH avec les Ducks, remportant la Coupe Stanley en 2007 et établissant une marque personnelle de 50 buts en 2010-11. Il a signé un contrat d'un an avec les Stars le 1er juillet après que les Ducks eurent racheté les deux dernières saisons de son contrat le 19 juin.

Les Ducks ont jeté les bases pour ce titre de la Coupe Stanley en sélectionnant le joueur de centre Ryan Getzlaf avec le 19e choix et Perry avec le 28e choix du Repêchage 2003 de la LNH. Les deux joueurs sont devenus les visages de la concession d'Anaheim et ils ont passé la grande majorité de leur carrière à Anaheim en tant que compagnons de trio.

Quand Perry revient sur son passage chez les Ducks, les beaux souvenirs vont bien au-delà de ce qu'il a accompli sur la glace.

« Quand tu demeures à un endroit ou avec une équipe pendant 14 ans de ta carrière, ou de ta vie… c'est plus d'un tiers de ma vie, a-t-il dit. J'avais 18 ans quand j'ai été repêché. J'ai passé 14 ans avec les Ducks. J'ai maintenant 34 ans. Oui, c'est une business, et tu passes à autre chose, mais quand ta carrière prend fin, tu commences à y repenser.

« Ce sera excitant de revoir tout le monde. J'ai beaucoup de beaux souvenirs là-bas. Je garde contact avec beaucoup de bonnes personnes dans cette organisation. Tu vas te faire des amis pour la vie quand tu passes tant de temps à un endroit. Nous sommes toujours en contact avec certaines personnes. »

En même temps, il est certain que les amis se transformeront en ennemis dès le début du match.

Perry a récolté 776 points (372 buts) en 988 matchs pour les Ducks. Quand il s'est entendu avec Dallas, un petit coup d'œil au calendrier a révélé que le match contre Anaheim jeudi allait être le 1000e match dans la LNH pour Perry, un scénario parfaitement hollywoodien.

Mais une fracture au pied, subie quand Perry a glissé sur une marche deux jours avant le début du camp d'entraînement, a mis fin à ce scénario.

Perry a effectué ses débuts avec les Stars dans une défaite de 3-2 contre les Blue Jackets de Columbus le 16 octobre et il a récolté ses trois premiers points de la saison (un but, deux aides) dans une victoire de 4-1 contre les Flyers de Philadelphie, samedi. Dallas (3-7-1) a une fiche de 2-2-0 avec Perry dans l'alignement à l'aube de son match contre Anaheim (6-4-0).

Video: DAL@PHI: Perry marque son 1er but avec les Stars

« Les blessures arrivent parfois, a-t-il dit. C'est éprouvant, mais tu dois prendre soin de ton corps pendant tes jours de congé et tes jours d'entraînement, ainsi que pendant l'été alors que tu te prépares pour la saison. Tu as 82 matchs au cours d'environ 180 jours en saison régulière. C'est beaucoup de hockey, c'est éprouvant, mais c'est plaisant. C'est ce qui continue à me motiver, peu importe le nombre de blessures que je pourrais subir.

« C'est différent [à Dallas], mais j'habite ici depuis un bon moment. Ça fait presque deux mois. J'étais blessé pendant tout le camp d'entraînement, mais j'étais toujours présent aux séances, j'observais les séances d'entraînement. Par conséquent, j'ai rapidement appris à connaître tout le monde ici et le système.

« L'adrénaline coule dans les veines. Tu as hâte de jouer et d'aider ce groupe. Je veux continuer de m'en nourrir. »

Tyler Seguin a des conseils à offrir à Perry. Le joueur de centre des Stars se souvient d'avoir affronté les Bruins de Boston pour la première fois le 5 novembre 2013, quatre mois et un jour après qu'ils l'eurent échangé à Dallas.

« Tu seras plus mal à l'aise, plus nerveux, plus excité que jamais, a noté Seguin. Tu peux être un peu fâché, un peu triste, mais tu tentes de profiter de toute l'expérience.

« C'est le conseil que je lui donnerais : profites-en au maximum. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.