Skip to main content

Le numéro 4 de Lecavalier sera retiré par le Lightning

L'attaquant et Martin St. Louis sont les deux seuls joueurs du Lightning à recevoir cet honneur

par Corey Long / Correspondant NHL.com

TAMPA BAY - Le Lightning de Tampa Bay retirera le chandail numéro 4 de Vincent Lecavalier au Amalie Arena, samedi, au cours d'une cérémonie d'avant-match avant que le Lightning affronte les Kings de Los Angeles.

La cérémonie honorant Lecavalier inclura des messages du commissaire de la LNH Gary Bettman, du président du Lightning Jeff Vinik et du capitaine actuel du Lightning Steven Stamkos ainsi que d'autres anciens coéquipiers.

Lecavalier sera le deuxième joueur à voir son chandail être retiré par le Lightning, après son ancien coéquipier Martin St. Louis.

« Ça représente beaucoup pour moi. J'ai passé beaucoup d'années ici, beaucoup de belles années, a affirmé Lecavalier. Après avoir vu le chandail de Martin être retiré l'année dernière, je ne peux imaginer comment il s'est senti. Ce sera génial. »

Lecavalier, le tout premier choix au Repêchage 1998 de la LNH, a marqué 383 buts en 1037 matchs en 14 saisons avec le Lightning. Il a été nommé capitaine du Lightning le 1er mars 2000 à l'âge de 19 ans, et est devenu le plus jeune capitaine dans l'histoire de la LNH à l'époque.

Il a aidé le Lightning à remporter la Coupe Stanley en 2004 en obtenant 16 points (neuf buts, sept aides) en 23 matchs en plus d'être le gagnant du trophée Maurice-Richard, remis au meilleur buteur de la Ligue, avec 52 buts en 2006-07.

Lecavalier a pris sa retraite le 21 juin après avoir terminé la saison 2015-16 avec les Kings de Los Angeles. Il a également joué pour les Flyers de Philadelphie pendant trois saisons de 2013 à 2016. En 17 saisons en carrière dans la LNH, Lecavalier a récolté 949 points (421 buts, 528 assistances) en 1212 matchs.

Depuis sa retraite, Lecavalier est retourné vivre à Tampa Bay avec sa femme, Caroline, et leurs trois enfants, Victoria, Gabriel et Amelia. Il assiste occasionnellement aux matchs du Lightning, mais il a mentionné que sa priorité est d'être un bon père et de voir ses enfants grandir.

« Je profite vraiment de la vie de famille, a dit Lecavalier. J'aime être l'entraîneur de mon fils et assister à chacune des pratiques de mes filles. J'adore être près d'eux, donc je n'ai aucun plan du côté du hockey. Je suis heureux avec ma situation actuelle. »

Lecavalier continue de s'impliquer auprès de plusieurs organismes de charité dans la région de Tampa Bay. Il a été honoré par la LNH pour son implication communautaire en 2008, remportant le trophée King Clancy Memorial et le prix de la Fondation des joueurs de la LNH, en reconnaissance pour ses services communautaires.

En octobre 2007, Lecavalier a pris un engagement financier de trois millions de dollars pour construire le Centre pédiatrique du cancer et des maladies du sang Vincent Lecavalier à l'hôpital All Children de St. Petersburg en Floride, qui a ouvert ses portes en décembre 2009. Lecavalier a dit que cette implication communautaire est une grande partie de son legs.

« C'est quelque chose dont je suis très fier et que je voulais vraiment faire à Tampa Bay. Je désirais m'impliquer, a expliqué Lecavalier. Plusieurs joueurs le font. Tu n'as qu'à regarder [Stamkos] et d'autres gars à travers la Ligue. On dirait que la plupart des joueurs de hockey, une fois qu'ils ont joué quelques années, veulent redonner à la communauté. C'est une partie de nous. »

Stamkos a avoué que Lecavalier était un modèle pour lui quand il s'est joint au Lightning en 2008 et qu'il a essayé de suivre ses traces sur la glace en tant que capitaine et à l'extérieur de la glace au sein de la communauté.

« Vinny a toujours été une supervedette sur la glace, a mentionné Stamkos. Mais ce qu'il a fait à l'extérieur de la glace est peut-être encore plus impressionnant que sa carrière. Son implication dans la communauté et le travail qu'il a effectué pour le centre du cancer pour les enfants, ce fut un grand plaisir de le voir accomplir tout cela. »

Lecavalier a admis qu'il ne réalise pas encore tout à fait que son chandail sera retiré, mais il sait qu'il sera grandement touché et il veut en profiter.

« Je vais tenter de vivre le moment et de profiter de chaque seconde, a dit Lecavalier. D'être avec mes enfants, mes parents, mon frère, ma sœur et mes amis de Montréal. Et je n'aurai même pas à jouer après. Je pourrai profiter de la soirée en entier. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.